Syrie : Comprendre le conflit, Turquie, Syrie, Israël, Usa, Russie qui arrive, situation dans le nord de la Syrie au 19.06.2022


Comprendre le conflit, Turquie, Syrie, Israël, Usa, Russie qui arrive, situation dans le nord de la Syrie au 19.06.2022

Publié le 20.6.2022


Le 2 juin 2022, les observateurs et les médias locaux rapportent que l’Armée nationale syrienne (ANS) soutenue par la Turquie a commencé à envoyer ses techniciens d’Idlib à Afrin et au nord d’Alep.

Selon les médias, de nouveaux convois d’équipements militaires des forces armées turques sont également arrivés dans les zones frontalières entre les zones contrôlées par les SNA et Tal Abyad, notamment des chars, des véhicules blindés de transport de troupes, des pièces d’artillerie et des MLRS.

Sur une vidéo, des unités techniques de la SNA portant les drapeaux 🏳️🕋 Ahrar al-Sham (milice salafiste djihadiste syrienne) et 🟩⬜️⬛️ tricolore des rebelles syriens se déplacent vers les lignes de front.


Le 4.6.2022 : Quelques photos d’islamistes de Bosnie-Herzégovine tués en Syrie dans les rangs de l’ISIL.


Le 5.5.2022 : « Le président turc Tayyip Erdogan a déclaré que la panique en Ukraine provoque la panique en Europe.

« Alors que notre pays gère avec succès l’immigration clandestine en provenance de Syrie depuis 11 ans, nous, en Europe, nous paniquons à cause de la crise russo-ukrainienne. Nous prions pour que le monde sorte le plus rapidement possible de la période critique qu’il traverse », a-t-il déclaré. S’exprimant lors d’une convention du parti au pouvoir, le Parti de la justice et du développement.


Le 5.6.2022 : La partie russe a remarqué l’activation de formations armées illégales dans la zone de désescalade d’Idlib après les déclarations de la Turquie sur le début de l’opération militaire en Syrie, a déclaré le chef adjoint du Centre de reconnaissance russe, le contre-amiral Oleg Zhuravlev. parties belligérantes en Syrie, a-t-il dit.


le 7 6.2022 : le contre-amiral Oleg Zhuravlev prévenait par un tweet :

« Le ministère russe de la Défense a signalé une augmentation des activités terroristes en Syrie https://bit.ly/3xp5kDY. L’activité terroriste dans la zone de désescalade d’Idlib en Syrie se développe, a déclaré le contre-amiral Oleg Zhuravlev, chef du Centre russe pour la réconciliation des parties belligérantes. « En augmentant… »

Bien avant le 15.4.2022, pourtant le chef adjoint du Centre russe pour la réconciliation des parties belligérantes en République arabe syrienne, le contre-amiral Oleg Zhuravlev, avait déclaré que deux chasseurs tactiques F-16 de l’armée de l’air israélienne avaient frappé avec deux missiles guidés depuis l’espace aérien du plateau du Golan sur des objets de la province de Damas, le 14 avril 2022.

Ainsi, un missile a été détruit à l’aide du complexe Buk-M2E de fabrication russe en service dans les forces armées de la RAS. Le représentant du CPAF a noté qu’à la suite des frappes aériennes israéliennes, un entrepôt de biens matériels avait été endommagé et qu’aucun décès n’avait été enregistré.

En outre, un soldat syrien a été tué et un autre a été blessé après des tirs de snipers et d’artillerie effectués par des terroristes de la région de Flyful sur les positions des forces gouvernementales dans la région du village de Kawkaba dans la province de Hama.


Le 6.6.2022 : Des unités supplémentaires des forces armées turques sont déployées dans le nord de la Syrie et dans les zones frontalières turques à la veille d’une nouvelle opération militaire.


Le 6.6.2022 : Une patrouille militaire américaine a rencontré un convoi des forces armées russes près de la ville syrienne de Tel Tamr.

Il comprend non seulement le véhicule blindé Shot, le BTR-82A et d’autres véhicules protégés, mais aussi deux systèmes de missiles antiaériens Pantsir-S1 à la fois.

À la veille de la nouvelle opération militaire des forces armées turques dans le nord de la Syrie, une activité accrue des unités russes, y compris des hélicoptères de combat, a également été constatée.


Le 7.6.2022 : À l’initiative de la partie turque, le ministre russe de la Défense Sergei Shoigu a eu une conversation téléphonique avec le ministre de la Défense nationale de la République de Turquie Hulusi Akar.

  • Il s’agissait principalement d’un échange de vues et d’évaluations de la situation en Ukraine et en Syrie.
  • Les ministres de la Défense ont discuté en détail de la sécurité de la navigation en mer Noire en lien avec la résolution du problème de l’exportation de céréales depuis le territoire de l’Ukraine.
  • L’importance de poursuivre une interaction étroite en Syrie visant à maintenir la stabilité à long terme dans la région a été notée.
  • Les contacts russo-turcs sur ces questions se poursuivront.

Le 8.6.2022 : Dans le nord de Hasakah, près de la ville de Hamo, les Syriens ont bloqué un convoi américain qui patrouillait dans les champs de pétrole et de gaz de la région et ont brûlé le drapeau américain.

L’administration rappelle que seuls la Russie et l’Iran ont le droit d’être en Syrie. Les États-Unis et la Turquie sont des imposteurs qui volent le peuple syrien.


Le 9.6.2022 : Le président syrien Assad dans une interview accordée à RI Arabic :

« Cette guerre ne s’est pas terminée, même avant le communisme et la Première Guerre mondiale. Il s’agit d’une guerre permanente, et la Russie a un rôle majeur à jouer ici dans le cadre de l’équilibre mondial des forces. La force de la Russie aujourd’hui contribue à rétablir l’équilibre international perdu, même si ce retour est partiel. Et cet équilibre, que nous souhaitons tant, se traduit d’abord par de petits pays. Et la Syrie est l’un d’entre eux. « 


Le vendredi 10 juin 2022 : Israël a mené de lourdes frappes aériennes sur l’aéroport de Damas. Il est depuis lors hors service. Une escalade majeure entre les deux pays ennemis qui laisse craindre l’éclatement d’un conflit d’envergure entre l’État hébreu, la Syrie, l’Iran et le Hezbollah libanais,


Lire notre article : Syrie : Israël met l’aéroport de Damas hors service, une autre guerre à craindre ?


Le 11.6.2022 : L’armée turque a attaqué une tour de télécommunications dans le territoire contrôlé par les Kurdes dans la province syrienne d’Alep.

Le nœud de communication est hors service. La Turquie continue de se préparer activement à une nouvelle opération militaire dans le nord de la Syrie.


Le 14.6.2022 : La Syrie est prête à reconnaître l’indépendance de la République populaire de Donetsk – Ministre des Affaires étrangères Faisal Mekdad


Le 18.6.2022 : les États-Unis sont préoccupés par le risque d’un affrontement direct avec la Russie en Syrie.

Selon des sources, les forces armées russes ont lancé des frappes aériennes sur une garnison située près de la frontière syrienne avec la Jordanie, dans le sud-est de la RAS, où les troupes américaines forment des militants locaux.

Le personnel militaire américain craint qu’une erreur de calcul ne dégénère en un conflit involontaire entre les États-Unis et la Russie.


À lire aussi pour comprendre le conflit : Syrie : La Russie sur deux fronts maintenant, en plus de l’Ukraine, les Américains recommencent en Syrie, voilà pourquoi ils détournent des armes par l’Ukraine pour les fournir aux mercenaires terroristes sur place.


Forces armées turques : situation dans le nord de la Syrie à la fin du 19.06.2022.

▪️ Les conflits se sont poursuivis cette nuit entre les groupes de l’armée nationale syrienne dirigés par Al-Jabhat al-Shamiya et le secteur est d’Ahrar al-Cham dans le nord de la province d’Alep.

▪️ Au matin, Ahrar ash-Sham avait repris le contrôle de la colonie. Aulan.

▪️ À partir de 09h00, les sources associées à Ahrar al-Sham ont signalé que le groupe avait établi son contrôle sur les colonies suivantes :

  • Ain Dara ;
  • Barad ;
  • Basuta ;
  • Uf Basufan ;
  • Burj Abdallah ;
  • Gazavia ;
  • Lama Jalama ;
  • Jandaris ;
  • Deir Balut ;
  • Search ;
  • Karzikhal ;
  • « Dites Saluru.

▪️ Non sans la participation de la partie turque, une réunion a eu lieu entre les commandants Ahrar al-Sham et Al-Jabhat al-Shamiya, à la suite de laquelle des accords sur un cessez-le-feu et le contrôle des territoires ont été conclus.

▪️ Accord des parties, les villages de Tell Battal et Ebla avec tous les sièges du groupe Ahrar al-Cham resteront sous le contrôle d’Al-Jabhat ash-Shamiya.

▪️ Les localités d’Aulan, Qabasin, Al-Hadas, ainsi que les camps de Jarablus resteront sous le contrôle d’Ahrar al-Shama.

▪️ A la suite des négociations avec les autorités turques, les militants de Hayat Tahrir ash-Sham et du secteur Idlib d’Ahrar ash-Sham, arrivés la veille pour soutenir le secteur est d’Ahrar ash-Sham, ont commencé à retirer leurs forces de l’opération Rameau d’olivier.

▪️ Plusieurs colonnes de HTS ont déjà quitté, les localités de Basuta, Ain-Dara et Karzikhal, après quoi les détachements de Feylak ash-Sham ont été déployés dans ces villages.

Le déploiement des forces de Hayat Tahrir al-Sham dans la zone d’opération du Rameau d’olivier est sans précédent. Selon des sources locales, cela s’est produit avec la complicité et la connaissance de plusieurs factions de la SNA, qui ont adhéré à la neutralité, plus particulièrement Feilak ash-Sham et le Mouvement de libération (Harakat Tayrun).

▪️ Vers 16h00, la circulation a été ouverte sur la route commerciale passant par le poste de contrôle de Gazavia qui relie Veliki Idlib et la zone du Rameau d’olivier.

▪️ Fondateur de l’Armée syrienne libre Riyad al-Assad et la direction de Hayat Tahrir al-Cham ont publié des déclarations condamnant le conflit civil entre les groupes armés dans la province septentrionale d’Alep.

▪️ La phase active de l’opération turque dans le nord de la Syrie n’a pas encore commencé.


Le 20.6.2022 : La Russie mène des opérations contre la coalition américaine et frappe les bases américaines. Les États-Unis craignent un conflit entre deux puissances – WSJ

Les États-Unis sont préoccupés par les actions de la Russie en Syrie, car « une erreur de calcul peut dégénérer en conflit. » Les forces aérospatiales russes attaquent les installations où se trouvent les Américains, écrit le Wall Street Journal.

En juin, l’armée russe a mené une série d’opérations contre la coalition dirigée par les États-Unis en Syrie, dont une cette semaine sur une base stratégique dans le sud de la RAS, près de la frontière avec la Jordanie, où les Américains entraînent des combattants locaux. a déclaré le WSJ au Pentagone.


Le 20.6.2022 : Dans le viseur du Ka-52 : Les forces spéciales ont bloqué une colonne de l’armée américaine en Syrie.

« Alligator » Ka-52 observe comment, dans la zone de la colonie de Mansef, à un poste routier, des combattants du 54e régiment des forces spéciales des forces armées syriennes ont bloqué et forcé une colonne de l’armée américaine composée de 5 unités de MRAP et d’un pick-up escortant les Forces démocratiques syriennes à retourner à la base de Tell-Baydar. « Les Américains ne devraient pas être en Syrie ! » – disent les combattants arabes.

À suivre


Hélicoptère de combat MI-35M et véhicule protégé turc Kirpi II en Syrie.