USA : La mère du policier tué à Los Angeles accuse le procureur Gascon, soutenu par Soros, d’être responsable de la mort… Voici comment il réagit.


La mère du policier tué à Los Angeles accuse le procureur Gascon, soutenu par Soros, d’être responsable de la mort… Voici comment il réagit.

Publié le 19.6.2022


Une autre tragédie à Los Angeles résultant de la politique du procureur corrompu Gascon.
Le procureur de Los Angeles, George Gascon, est presque en haut de la liste des procureurs soutenus par Soros, qui sont tolérants envers les criminels et qui pourraient être rappelés, maintenant que Chesa Boudin de San Francisco a été rappelé avec succès et que Larry Krasner de Philadelphie est menacé de destitution.

Le procureur du district de Los Angeles a été parmi les plus financés par George Soros, et ses politiques ont provoqué une augmentation de 12 % de la criminalité depuis qu’il a prêté serment en 2020.

Cette vague de criminalité comprend le meurtre tragique de deux officiers de police d’El Monte, Joseph Santana et le caporal Michael Paredes, abattus lors d’une intervention sur une affaire de coups de couteau mardi soir.

Une femme rend hommage à l’officier de police Joseph Santana lors d’un mémorial improvisé.

La mère de Santana, Olga Garcia, accuse Gascon d’avoir favorisé un environnement qui a conduit des criminels effrontés à commettre des actes de violence dans toute la ville.

Tendance : USA : Joe Biden se plante sur sa bicyclette devant une petite foule de supporters dans le Delaware [VIDÉO].

Du New York Post : « Il a des idées folles sur la façon de donner une tape sur la main aux criminels », a déclaré Garcia. « Nous devons faire respecter nos lois pour que plus de policiers ne meurent pas ».

Gascon donne aux contrevenants à la loi « plus de droits que les policiers », a déclaré Garcia.

Mais Garcia n’est pas la seule à blâmer Gascon.

« George Gascón, vous n’avez pas le droit de continuer à utiliser nos rues et nos frères et nos sœurs dans votre expérience », a déclaré Ron Danison, président de l’Association des officiers de police d’El Monte. « Vous avez laissé tomber le public, vous avez laissé tomber ces familles. »

Le bureau de Gascon a répondu avec l’audace de demander aux gens de « cesser de faire de la politique avec le traumatisme ».

« Notre bureau s’est engagé à fournir un soutien aux proches des victimes qui ont perdu la vie », peut-on lire dans une déclaration du bureau du procureur publiée vendredi.

« Nous espérons également que les gens cesseront de faire de la politique avec les traumatismes et que nous pourrons tous prendre au sérieux la manière de prévenir la violence grave avant qu’elle ne commence. Nous travaillerons avec tous ceux qui sont prêts à résoudre ces problèmes. »

Le laxisme notoire dont il fait preuve dans la punition des criminels a poussé de nombreuses personnes à vouloir conclure un accord avec lui pendant qu’elles le peuvent encore, avant son probable rappel imminent. La raison ? Il ne punit pas les criminels. Il n’a accordé que 5 mois de probation à un jeune de 17 ans qui a renversé une femme et son jeune fils, les tuant presque.

Par conséquent, les criminels sont enhardis et plus de gens meurent dans les rues. Et il pense que c’est politique de le blâmer pour ces tragédies, alors que tout ce qu’il fait pour laisser les criminels s’en sortir est vraiment politique.