USA : Whaou ! Les Américains souffrent, et ils accusent les démocrates… Un père de deux enfants dont la femme est enceinte : « Il est temps de trouver un deuxième emploi »… Une électrice : « J’essaie de ne pas suivre toute la politique, mais je commence à le faire maintenant » [VIDÉO].


Whaou ! Les Américains souffrent, et ils accusent les démocrates… Un père de deux enfants dont la femme est enceinte : « Il est temps de trouver un deuxième emploi »… Une électrice : « J’essaie de ne pas suivre toute la politique, mais je commence à le faire maintenant » [VIDÉO].

Publié le 8.6.2022


Les démocrates travaillent en coulisse avec l’ancien président d’ABC News, James Goldston, pour créer un procès spectacle autour de la fausse « insurrection » du 6 janvier, afin de salir le président Trump et le parti républicain avant les élections de mi-mandat de 2022 où, si les élections sont équitables, ils devraient être battus par les républicains.

Ce procès spectacle de type tribunal de clown se déroulera à la télévision aux heures de grande écoute afin d’assurer une visibilité maximale, les démocrates lançant une parade pour détourner l’attention de la pire inflation depuis 50 ans sous la direction des démocrates à la Maison Blanche, à la Chambre des représentants et au Sénat.

La vérité est que les démocrates ne peuvent rien faire pour cacher le fait que Biden et le leadership raté du parti démocrate causent une réelle souffrance aux familles américaines, et cela ne va pas s’arranger avant les élections de mi-mandat.

Qu’il s’agisse de parents obligés de prendre un deuxième ou un troisième emploi pour nourrir leur famille ou d’une femme racontant à un journaliste de NBC à la pompe qu’elle n’avait jamais prêté attention à la politique – jusqu’à maintenant.

Voici quelques exemples de la façon dont les Américains réagissent aux échecs de Biden et du parti démocrate :

À lire aussi : USA : La petite amie de Hunter Biden, prostituée à Las Vegas, a reçu plus de 20 000 dollars de l’argent de la COVID financé par les contribuables peu après l’emménagement du « grand » à la Maison Blanche.

« Il est temps de trouver un deuxième emploi », dit un homme avec une femme enceinte et des enfants en bas âge à un journaliste de NBC News à la pompe, tandis qu’une électrice convoitée s’exclame : « J’essaie de ne pas suivre toute la politique – mais je commence à le faire maintenant à cause de tout ça ! »

Regardez :

Des Américains frustrés disent qu’il est « temps de trouver un deuxième emploi » pour joindre les deux bouts dans le contexte de la hausse du prix de l’essence de Biden.

« J’essaie de ne pas suivre toute la politique – mais je commence à le faire maintenant. »

Un père tenant son enfant dans ses bras dans une station-service où il fait le plein pour son véhicule explique à un journaliste de MSNBC qu’il rend Biden responsable de la crise de l’essence. « Cela commence au sommet – le président », dit-il.

« En voyant ces prix [de l’essence] grimper et grimper, avez-vous l’impression qu’il y a quelqu’un à blâmer ? »

« Cela commence par le haut – le président »

Le journaliste de MSNBC explique comment la « frustration » est la réaction la plus courante à la crise de l’essence créée par Joe Biden et le Parti démocrate.

Pour de nombreux Américains, la hausse de l’essence de Biden « laisse définitivement une trace ».

« Il y a un an à la même époque, nous étions à 3,05 dollars le gallon. Maintenant, c’est 4,86 $. »

Voici comment la secrétaire au Trésor de Biden, Janet Yellen, a répondu au Congrès lorsqu’elle a été interrogée sur la crise de l’essence : « l’administration a fait tout ce qu’elle pouvait ».

Regardez :

La secrétaire au Trésor Janet Yellen concède que Biden n’a pas de plan pour faire baisser le prix de l’essence : « l’administration a fait tout ce qu’elle pouvait ».

Le prix de l’essence a plus que DOUBLÉ depuis que Biden a pris ses fonctions.

La secrétaire au commerce de Biden, Gina Raimondo, a également jeté l’éponge sur les prix de l’essence hors de contrôle. « La réalité est qu’il n’y a plus grand-chose à faire », a-t-elle déclaré à CNN lors d’une récente interview.

La secrétaire d’État au commerce de Biden, Gina Raimondo, jette l’éponge sur les prix de l’essence, qui ont atteint de nouveaux records dans les 50 États aujourd’hui :

« La réalité est qu’il n’y a plus grand-chose à faire »

Eh bien, nous supposons que cela règle la question.
Les Américains sont foutus…