Vietnam : Le ministre de la Santé et le chef de la ville d’Hanoï arrêtés dans le cadre de la lutte contre la corruption.


Le ministre de la Santé et le chef de la ville d’Hanoï arrêtés dans le cadre de la lutte contre la corruption.

Publié le 7.6.2022 par Reuters


HANOI, 7 juin (Reuters) – Le Vietnam a arrêté mardi son ministre de la Santé et le dirigeant de la ville de Hanoi, sa capitale, après que ces deux personnes ont été accusées d’avoir enfreint les règles du Parti communiste au pouvoir et d’avoir causé des pertes au budget de l’État, ont déclaré les autorités.

Nguyen Thanh Long et Chu Ngoc Anh ont été limogés de leurs fonctions de ministre de la Santé et de président du Comité populaire de Hanoi. Leurs arrestations interviennent dans le cadre d’une intensification de la lutte contre la corruption, lancée en 2016.

Des dizaines de hauts fonctionnaires de la santé ont été arrêtés ces derniers mois, accusés de malversations dans l’achat de matériel médical, notamment de kits de test COVID-19. De hauts responsables des finances et de la diplomatie ont également été ciblés, et beaucoup ont fait face à des procès et ont été emprisonnés.

L’Assemblée nationale, l’organe législatif du pays, a voté mardi la destitution de Long, 55 ans, du poste de ministre de la Santé qu’il occupait depuis 2020, a indiqué le gouvernement dans un communiqué.

Long a été accusé de mauvaises gestions et d’avoir facilité une entreprise locale à surévaluer ses prix des kits de test COVID-19, selon le communiqué.

Le Conseil populaire de Hanoï a tenu une réunion mardi pour démettre à l’unanimité Anh, qui était ministre des sciences et de la technologie avant d’être nommé président de Hanoï en septembre 2020.

Long et Anh ont également été exclus du Parti communiste du Vietnam lundi, selon un autre communiqué du gouvernement.

Le gouvernement a déclaré que Long et Anh ont « dégradé… l’idéologie politique, violé les règlements du parti et causé des pertes au budget de l’État ».

Les appels au téléphone de Long sont restés sans réponse, et Anh n’a pas pu être joint non plus.

Le ministère de la Santé a désigné son vice-ministre Do Xuan Tuyen comme ministre par intérim, selon l’agence officielle Vietnam News Agency. Hanoi sera temporairement dirigée par le vice-président de la ville, Le Hong Son.

Source