USA : MONDE DE CLOWN, des « femmes » transgenres gagnent la première et la deuxième place à une compétition de cyclisme… Puis s’embrassent sur le podium pendant que la troisième place est occupée par son bébé.


MONDE DE CLOWN : Des « femmes » transgenres gagnent la première et la deuxième place à une compétition de cyclisme… Puis s’embrassent sur le podium pendant que la troisième place est occupée par son bébé.

Publié le 6.6.2022


Dans le monde entier, les femmes sont évincées des événements sportifs par des transgenres homme-femme.

Lorsque les athlètes féminines tentent de souligner l’injustice inhérente au fait de permettre à une personne transgenre « féminine » de participer à des compétitions sportives féminines, elles sont souvent victimes d’intimidation et de harcèlement.

C’est ce qui s’est passé lorsque deux coéquipières de la nageuse transgenre Lia Thomas ont tenté de dénoncer l’avantage injuste dont elle bénéficiait dans les compétitions de natation. Les médias les ont interpellées et ont incité au harcèlement à leur encontre.

Une image parfaite du monde de clowns dans lequel nous vivons a été prise à Londres cette semaine lorsque deux cyclistes transgenres ont remporté la première et la deuxième place lors d’une compétition.

Les cyclistes se sont embrassés sur le podium tandis que la troisième place était occupée par son bébé.

À lire aussi : USA : Des voyous de la « Pride » se cachent derrière des masques… et attaquent et harcèlent violemment des passants innocents [VIDÉO].

Breitbart Reports :

Deux hommes s’embrassent alors qu’ils célèbrent le vol de la première et de la deuxième place dans une course de femmes… Une femme s’occupe de son enfant alors qu’elle est debout sur la troisième place à laquelle elle a été reléguée à cause des tricheurs.

  • Cette photo illustre parfaitement l’histoire de l’idéologie du genre. Les hommes d’abord, les besoins des femmes et des enfants ensuite.

« Jeudi, lors de l’événement cycliste ThundCrit de Londres, deux hommes biologiques s’identifiant comme des femmes ont remporté la première et la deuxième place, puis ont célébré leur « réussite » en s’embrassant sur le podium alors que la gagnante de la troisième place, une femme réelle, tenait son bébé.

Emily Bridges et Lilly Chant, les deux hommes qui se sont classés premier et deuxième, concouraient dans la catégorie « Lightning » de ThunderCrit. Selon le site Web, cette catégorie est réservée aux « femmes cis, aux personnes non binaires », ainsi qu’aux « hommes et femmes trans dont les performances physiques sont les plus proches de celles des femmes cis. »

Bridges, 21 ans, a essayé sans succès de se frayer un chemin dans les compétitions cyclistes féminines à travers le Royaume-Uni au cours des derniers mois. Comme l’a rapporté Hannah Bleau de Breitbart en mars, Bridges s’est vu refuser l’accès aux championnats nationaux d’omnium.

Bridges a suivi un traitement hormonal. Cependant, comme le démontre la domination de la nageuse transgenre d’UPenn, Lia Thomas, l’hormonothérapie est totalement inadéquate pour effacer les avantages physiques naturels des hommes sur les femmes. »