Russie : En 2019, V. Poutine répond à Elton John après sa lettre et s’explique sur sa loi contre la propagande LGBT auprès des enfants (G20).


En 2019, V. Poutine répond à Elton John après sa lettre et s’explique sur sa loi contre la propagande LGBT auprès des enfants (G20).

Publié le 3.4.2022


V. Poutine répond :

« Le problème est qu’une minorité de la société impose de manière assez agressive son point de vue à l’immense majorité, nous devrions être plus loyaux les uns envers les autres ».

« Permettons à l’enfant de grandir, de devenir adulte & ensuite de décider qui il est ou elle est. Laissez les enfants tranquilles ! »

Et comme à son habitude, répond avec beaucoup de diplomatie à Elton John après sa lettre et s’explique sur sa loi contre la propagande LGBT auprès des enfants (G20).

Le patron du Kremlin avait déjà prévenu :

« Faites ce que vous voulez entre vous, mais ne touchez aux enfants ! »

Lorsque Poutine donne une recommandation, il ne s’agit nullement d’une simple recommandation… CQFD !

D’accord avec ce qu’il dit. On doit laisser les enfants avoir une vie d’enfant aussi insouciante et joyeuse que possible. Les propos de Poutine sont d’une grande justesse et d’une infinie justice, et c’est cet homme qui est traité.

GPA Ukrainien et usines à bébé en Ukraine. C’est toujours une histoire de fric. Les droits LGBT ne sont qu’un prétexte.


Elton John dénonce Vladimir Poutine

Publié le 28.6.2019 par Associated Press

PHOTOS ARCHIVES ASSOCIATED PRESS Vladimir Poutine et Elton John

(New York) Le chanteur Elton John dénonce le président russe Vladimir Poutine, qui a dit que le libéralisme était « obsolète » et que l’idéologie entrait en conflit avec « l’écrasante majorité » de nombreux pays.

Dans une série de micromessages, le chanteur a déclaré qu’il n’était pas d’accord avec les propos du président russe, « selon lesquels l’adoption de politiques qui englobent la diversité multiculturelle et sexuelle est dépassée dans nos sociétés ».

Elton John accuse aussi le président russe de jouer un « double jeu » en affirmant que la Russie « n’avait aucun problème avec les gens de la communauté LGBT ».

Il a rappelé que les distributeurs russes avaient censuré des scènes homosexuelles dans son film biographique Rocketman.

Le chanteur a déploré que cette censure « retire toute référence » à sa relation de 25 ans avec son mari, David Funish, et à la naissance de leurs deux fils.

« Ça me semble hypocrite. Je suis fier de vivre dans une partie du monde où nos gouvernements ont évolué pour reconnaître le droit universel d’aimer qui nous voulons », a-t-il ajouté.