Canada : Des détails glaçants émergent sur la position tyrannique de J. Castro Trudeau [VIDÉO].


Des détails glaçants émergent sur la position tyrannique de J. Castro Trudeau [VIDÉO].

Le petit Mao du Canada est en colère, il s’est roulé par terre et a encore fait des siennes, lundi, contre le Grand Peuple Canadien. Ce qui est déroutant dans cette affaire ce n’est pas tant que lui veuille cela il est sous contrôle MK Ultra par le gourou de Davos, mais que des humains le fassent contre un peuple qui n’a d’autre mot que « LIBERTÉ ». En 1945 aussi une partie d’hommes disait aux peuples juifs « allez y rentrer dans ce local, c’est juste pour prendre une douche!!! ». La suite, vous connaissez. À Nuremberg, ils ont répondu « Nous ne faisions qu’exécuter les ordres »... Ne laissons pas l’histoire se répéter, car nous en connaissons désormais la fin.

Publié le 17.2.2022


Une autre « théorie du complot » se déroule sous nos yeux. Nos sympathiques voisins du Canada font maintenant l’expérience de ce que l’on peut ressentir en tant que citoyen chinois. Le lundi 14 février 2022, le Premier ministre Justin Trudeau et la ministre des Finances Chrystia Freeland ont tenu une conférence de presse au cours de laquelle ils ont annoncé qu’ils avaient autorisé les banques, les institutions financières et les compagnies d’assurance à geler les comptes ou à annuler les polices de toute personne « soupçonnée » de soutenir la manifestation pour la liberté, ne serait-ce que par le biais des médias sociaux. La décision d’agir ainsi appartient à la banque ou à l’institution, et le gouvernement les a protégées de toute responsabilité civile pour leur action.

Regardez :

Fondamentalement, comme l’a noté SGTREPORT.COM, « un employé de banque qui n’aime pas la politique d’un client, telle qu’elle est révélée par un examen des publications sur les médias sociaux, et qui « soupçonne » simplement le titulaire du compte de soutenir ou de favoriser l’action, peut, sans aucune responsabilité, bloquer les comptes bancaires de tout client ou titulaire de compte ; et il n’a pas besoin de fournir d’explication ». L’ordonnance couvre les comptes des particuliers et des entreprises.

À lire aussi : USA : Le DHS tente de faire taire les Américains… Nous, le peuple, devons combattre le fascisme.

La déclaration complète des « Remarques du vice-premier ministre et du ministre des Finances concernant la loi sur les urgences » peut être consultée ici. La déclaration détaille les pouvoirs désormais accordés aux institutions privées contre les citoyens canadiens.

Les commentaires sur les médias sociaux révèlent la perplexité des citoyens canadiens. Par exemple, certains se demandent maintenant s’ils vont perdre leur compte bancaire simplement en tweetant « #HonkHonk ».