USA : MALADIE – Près de la moitié des démocrates sont en faveur des camps de concentration pour les non-vaccinés et de la prison pour ceux qui ne sont pas d’accord avec eux sur la Covid, selon un nouveau sondage.


MALADIE – Près de la moitié des démocrates sont en faveur des camps de concentration pour les non-vaccinés et de la prison pour ceux qui ne sont pas d’accord avec eux sur la Covid, selon un nouveau sondage.

Nous sommes choqués comme vous le serez, mais l’horreur arrive comme nous le disions depuis deux ans. Vous pourrez vérifier sur le site américain et via les propos des démoncrates. Nous, devons les arrêtés maintenant cela devient urgent, car ils voient leur plan s’effondrer, ils vont tous mettre en place au plus vite.

Publié le 17.1.2022



Le régime de Biden a complètement échoué à résoudre la pandémie de Covid-19, alors que le nombre de cas continue d’atteindre des sommets avec la variante Omicron. Plutôt que de trouver une solution, Biden et ses partisans ont multiplié les discours agressifs contre les non-vaccinés et les sceptiques des vaccins. Le mois dernier, l’administration de Biden a envoyé un communiqué de presse affirmant que les personnes non vaccinées seraient confrontées à un  » hiver de la mort « . La semaine dernière, Biden a appelé les sociétés de médias sociaux à censurer les personnes qui publient des « informations erronées sur les vaccins ». La rhétorique haineuse de son administration contre les personnes non vaccinées et les sceptiques des vaccins a déteint sur ses partisans. Selon un nouveau sondage Rasmussen, près de la moitié d’entre eux pensent que les personnes non vaccinées devraient être jetées dans des camps de concentration et les sceptiques des vaccins emprisonnés.

Le Tampa Free Press rapporte :

Tendance : Un professeur populaire enregistre une vidéo en direct sur Facebook… et explique comment la police a détourné des milliers de voitures d’un rassemblement Trump débordant en AZ.

« Alors que de nombreux électeurs sont devenus sceptiques à l’égard de la réponse du gouvernement fédéral à la pandémie de COVID-19, une majorité de démocrates soutient des politiques restrictives, y compris des mesures punitives contre ceux qui n’ont pas reçu le vaccin COVID-19. »

« De nombreux démocrates seraient favorables à des mesures encore plus sévères [que le mandat], notamment des amendes pour les Américains qui ne se feront pas vacciner contre le COVID-19 et des sanctions pénales pour les détracteurs du vaccin. »

Par exemple, 55 % des démocrates soutiennent une « proposition pour que le gouvernement fédéral ou celui de l’État impose des amendes aux Américains qui choisissent de ne pas se faire vacciner avec la COVID-19 », note Rasmussen.

Une proportion encore plus importante de démocrates, 59 %, est favorable à « une politique gouvernementale exigeant que les citoyens restent confinés chez eux en permanence, sauf en cas d’urgence, s’ils refusent de se faire vacciner contre la COVID-19″.

Près de la moitié des démocrates – 48 % – ont renoncé au Premier amendement en pensant que « les gouvernements fédéraux et des États devraient pouvoir infliger des amendes ou emprisonner les personnes qui remettent publiquement en question l’efficacité des vaccins COVID-19 existants sur les médias sociaux, à la télévision, à la radio ou dans des publications en ligne ou numériques ».

De même, 45 % des démocrates sont favorables à l’idée de camps COVID, dans lesquels les gouvernements pourraient exiger des citoyens « qu’ils vivent temporairement dans des installations ou des lieux désignés s’ils refusent de recevoir le vaccin COVID-19 ».

Parallèlement, 47 % des démocrates sont d’accord pour que les gouvernements « utilisent des dispositifs numériques pour suivre les personnes non vaccinées afin de s’assurer qu’elles sont mises en quarantaine ou qu’elles s’éloignent socialement des autres ».

Rasmussen a également constaté qu’une part non négligeable des démocrates – 29 % – serait favorable à ce que « les parents se voient retirer temporairement la garde de leurs enfants s’ils refusent de se faire vacciner avec la COVID-19 ».