USA : Pas de bol, triple piquouzé, un cardinal attrape la Covid ??


Pas de bol, triple piquouzé, un cardinal attrape la Covid ??

Le cardinal Wilton Gregory de Washington a été testé positif au coronavirus.

Le test antigénique effectué vendredi faisait partie de sa « routine pandémique ».

« Je suis entièrement vacciné et j’ai reçu ma dose de rappel », a écrit Gregory dans une déclaration. « Je ne ressens aucun symptôme pour le moment et je me sens globalement très bien ».

Gregory sera en quarantaine chez lui. Le cardinal de Pérouse Gualtiero Bassetti, ayant lui aussi reçu ses trois piqûres de thérapie génique expérimentale, est également en quarantaine pour la même raison.

Image: Wilton Gregory, Gualtiero Bassetti © wikicommons, CC BY-SA#newsKqhoibhzhb

Les restrictions du cardinal Cupich de Chicago concernant la messe ont été annoncées pour la première fois sur la section anglaise de VaticanNews.va.

Rorate-Caeli.Blogspot.com demande depuis quand les directives locales des diocèses individuels sont couvertes par les médias du Vatican. Il considère l’article comme « un signal ».

« C’est comme la Pravda et les Izvestyia dans l’ancienne Union soviétique », explique Rorate-Caeli, « Le Politburo signale à tous les valets du parti quelle sera la politique approuvée, et quelle sera la ligne de propagande. » La répression à Chicago a également été annoncée par L’Osservatore Romano (28 décembre).

Diane Montagna a souligné sur Twitter que l’article apparaissait à côté d’un article intitulé « Défendre les petits contre les nouveaux Hérodes ».


Le cardinal Cupich démasque les slogans de François

Image: Cupich 2020, #newsVknlvyskmg

Le cardinal Blase Cupich de Chicago a publié le 27 décembre un décret cynique sur la messe romaine qui prend effet le 25 janvier.

Il « interdit » la messe tous les premiers dimanches du mois, à Noël, pendant le triduum pascal, le dimanche de Pâques et le dimanche de Pentecôte.

Cupich demande aux prêtres de rite romain d’apprendre à leurs fidèles à « apprécier » le fait que le Novus Ordo « les introduit à une plus grande utilisation de l’Écriture et des prières de la tradition romaine. » En réalité, les adeptes du NO ne connaissent rien à la Bible et seuls 30% d’entre eux croient en la présence du Christ dans l’Eucharistie.

Néanmoins, Cupich dit aux prêtres de rite romain de penser à la « possibilité » d’utiliser le rite raté du NO bien qu’il s’agisse d’un assortiment d’abus liturgiques. Gracieusement, il « permet » à ces prêtres de présider l’Eucharistie du NO en latin mais leur « interdit » de faire face à Dieu comme une « manifestation concrète » de l’acceptation de Vatican II qui, cependant, présuppose une célébration face à Dieu.

De plus, la Congrégation pour la Liturgie a décrété (Protocole n. 564/00/L) que les évêques ne sont PAS autorisés à interdire la célébration de la Messe face à Dieu.

L’Institut du Christ Roi (ICKSP) et les Canons Réguliers de Saint John Cantius qui utilisent tous deux la Liturgie Romaine exclusivement ou partiellement, sont présents à Chicago.

Le décret de Cupich confirme une fois de plus que les slogans de François sur « l’accompagnement », « construire des ponts », « ne pas construire de murs », « la diversité », « la miséricorde », « tous sont les bienvenus », « ne pas être rigide » sont des mensonges éhontés destinés à justifier le péché et transformer l’Eglise en un outil de lutte contre la foi.

Source