Gérard Fauré, ex-dealer: « En France, on ne veut pas le bien du peuple »


Gérard Fauré, ex-dealer: « En France, on ne veut pas le bien du peuple »

À 75 ans, l’ancien trafiquant de cocaïne Gérard Fauré n’a pas sa langue dans sa poche. Naguère surnommé « le Dealer du Tout-Paris », celui qui a passé dix-huit ans en détention sort du placard et dénonce la corruption des élites françaises. Selon lui, celles-ci sont coupables du climat de violence qui accable le pays.

Publié le 31.10.2021 par Victor Lefèbvre


La France est championne du crime organisé et de l’insécurité. Selon Gérard Fauré, ancien trafiquant de cocaïne, l’Hexagone doit ce titre à ses élites et à ses gouvernants. Il les juge coupables d’une forte corruption. Avis d’expert…

«Ça suffit de rejeter toujours la faute sur les banlieues et sur la drogue. C’est la corruption qui pourrit la France. Et ce sont ces pourritures d’élites qu’on a au gouvernement qui pourrissent la France!» accuse Gérard Fauré devant les caméras de Sputnik.

À 75 ans, l’ancien trafiquant s’en va-t-en guerre. Celui qui a passé dix-huit ans de sa vie en prison charge élites et politiques. Il les estime corrompus et, in fine, coupables du climat de violence qui gangrène le pays.

Une étude menée par l’ONG Global Initiative Against Transnational Organized Crime (Initiative mondiale contre le crime organisé transnational) fait justement de la France le huitième pays le plus touché par le crime organisé sur le Vieux Continent. Au niveau mondial, l’Hexagone se classe à la 59e position, d’après le Global Organized Crime Index qui classe 193 États membres de l’Onu selon leur taux de criminalité.

«Nos gouvernants n’aiment pas le peuple français. En France, on ne veut pas le bien du peuple. On ne veut que la guerre. Et cette guerre, ils vont l’avoir très bientôt dans les banlieues, je vous le dis», avertit Gérard Fauré.

Stigmatisant la «guerre contre la drogue» menée tambour battant par le gouvernement, celui qui a été naguère surnommé «le Dealer du Tout-Paris» prône la légalisation du haschisch. «Il y a sept millions de fumeurs de cannabis en France [cinq millions de consommateurs dans l’année en réalité, ndlr]. Quand est-ce qu’on va légaliser le cannabis? Tout ça, c’est pour faire c*** le monde», ne décolère pas le trafiquant repenti.

Source