Témoignage et coup de gueule du Dr Alain Bellaïche, gynécologue-obstétricien, sur la situation de folie actuelle.



Témoignage et coup de gueule du Dr Alain Bellaïche, gynécologue-obstétricien, sur la situation de folie actuelle.

« Vacciner avec un ARN messager des enfants et des femmes enceintes, c’est un énorme risque, c’est une folie. Arrêtez le massacre. »

Merci monsieur pour votre honnêteté et votre bon sens, beaucoup de médecins devraient suivre votre exemple, mais malheureusement la plupart sont soit des vendus a big Pharma où sont des peureux.

Publié le 29.7.2021



« Normalement l’ARN n’est pas capable de s’intégrer dans notre génome, l’ADN.
Pour que cela arrive, il faudrait que l’ARN puisse se transformer en ADN.

Sauf qu’une publication vient de sortir : une enzyme à nous, qu’on ne soupçonnait pas pouvoir faire ça, existe bien et peut transformer l’ARN en ADN. Ça vient d’être publié. L’enzyme intervient normalement quand notre ADN est abîmé, pour réparer notre ADN. Elle se sert d’un ARN. Et elle convertit l’ARN en ADN. Donc ceux qui affirment que ce n’est pas possible se trompent… » La science évolue toujours. Christian Vélot. L’étude est ici



Vaccins et règles : cycle menstruel perturbé, des effets secondaires variés

Dérèglement du cycle menstruel : un effet secondaire des vaccins qui n’était pas mis en avant, et n’est pas souvent mentionné par les médecins. Pourtant, de très nombreuses femmes vaccinées en témoignent sur les réseaux sociaux.

Publié le 21.5.2021 par FranceSoir

Fièvre, maux de tête, bras douloureux, sont les effets secondaires classiques et connus des vaccins. Moins connues mais tout aussi courantes, des modifications du cycle menstruel sont aussi habituelles. Cet effet secondaire n’est pas mentionné dans la liste des effets secondaires, et n’est pas souvent mentionné par les médecins. Pourtant de très nombreuses femmes vaccinées témoignent du dérèglement de leur cycle menstruel sur les réseaux sociaux. 

Règles précoces, abondantes ou douloureuses peuvent être une réaction au vaccin même si ces symptômes n’ont pas encore été répertoriés

Fin février, un tweet de Kate Clancy, anthropologue médicale, évoquait des altérations de ses règles après une vaccination utilisant la dose Moderna. Son cas a généré de très nombreuses réponses et commentaires similaires. Suite à cette avalanche de témoignages signalant des règles avancées de quelques semaines, une aggravation de l’endométriose, des règles manquées, des problèmes au niveau de kystes ovariens, des saignements vaginaux ménopausiques, des caillots sanguins, une enquête pour documenter ces cas a été lancée.

Pour l’immunologiste spécialiste de la procréation Victoria Male, il pourrait s’agir d’une réaction physique, car certaines femmes ménopausées et un certain nombre d’hommes transgenres et des personnes prenant des hormones pour arrêter leurs règles ont signalé des saignements après leur vaccination.

Des modifications pas inquiétantes signalées par des experts en procréation

Après une vaccination, de nombreux signaux chimiques sont susceptibles d’affecter les cellules immunitaires qui circulent dans l’organisme. Cela pourrait provoquer la perte de la muqueuse utérine (qui fait partie du système immunitaire) et entraîner des saignements ou des règles plus précoces, a expliqué le Dr Male à la BBC. L’ovulation peut aussi être affectée par une inflammation, par exemple si une personne a de la fièvre, et cela peut aussi entraîner des règles précoces ou tardives. Certaines personnes peuvent connaître une baisse de leur niveau de plaquettes ce qui peut aussi causer des règles abondantes. Les principaux experts de la question se veulent rassurants et insistent sur le besoin de mener des études sur l’effet du vaccin sur les règles, afin que les gens sachent à quoi s’attendre.



Source