Q SCOOP – Le comté de Fulton admet qu’il manque des documents et bulletins de vote et sont au cœur du scandale électoral.


Le comté de Fulton admet qu’il manque des documents pour un nombre étonnant de bulletins de vote par correspondance.

Publié le 15.6.2021 par Kyle Becker


Table des Matières

Le comté de Fulton admet qu’il manque des documents

Les employés du comté de Fulton au cœur du scandale


Le comté de Fulton admet qu’il manque des documents pour un nombre étonnant de bulletins de vote par correspondance.

L’audit électoral du comté de Fulton, en Géorgie, est peut-être suspendu jusqu’à la fin du mois, mais il y a encore des développements qui remettent en question les processus électoraux du comté.

Lundi, le Georgia Star a publié un rapport montrant que le comté de Fulton a admis qu’il manquait des enregistrements de la chaîne de possession pour les bulletins de vote par correspondance qui ont été placés dans des « boîtes de dépôt ».

« Sept mois après l’élection, le comté de Fulton n’a pas fourni les formulaires de transfert pour environ 19 000 bulletins de vote par correspondance déposés dans des boîtes de dépôt », a rapporté The Star News.

« Les formulaires de transfert sont une exigence de la règle d’urgence 83-1-14-0.8-.14 du Conseil électoral de l’État, promulguée par le Conseil électoral de l’État le 1er juillet 2020, pour documenter la chaîne de possession critique des bulletins de vote par correspondance collectés dans les boîtes de dépôt et transférés au registraire du comté », poursuit le rapport.

Des élections libres, équitables et responsables exigent que les électeurs sachent d’où viennent les bulletins et qui les a émis. Cela ne peut pas être dit pour près de 24% des bulletins de vote par correspondance dans le comté, selon les registres actuels.

En guise de contexte, le Georgia Star explique pourquoi le nombre de bulletins sans documentation appropriée est important.

« Le président Biden a été certifié comme le gagnant des 16 votes du collège électoral de la Géorgie lors de l’élection de 2020 par la marge étroite de moins de 12 000 voix sur l’ancien président Donald Trump sur un total de 5 millions de votes exprimés à l’échelle de l’État », note le Star.

« Le nombre total de bulletins de vote par correspondance dont la chaîne de possession était prétendument documentée dans ces 385 formulaires de transfert de bulletins de vote par correspondance manquants du comté de Fulton était de 18 901, soit plus de 6 000 voix de plus que la marge de moins de 12 000 voix de la victoire certifiée de Biden dans l’État », poursuit le journal.

Le Georgia Star a publié des documents qui étayent son reportage. Il a également contacté un responsable des élections du comté de Fulton et a obtenu une réponse concernant les documents manquants.

En examinant les documents qui vous ont été fournis et notre registre quotidien. Nous avons remarqué que quelques formulaires manquent, il semble que lorsque plus de 25 membres du personnel ont été mis en quarantaine en raison de l’épidémie de COVID-19 à l’EPC, certains documents de procédure ont pu être égarés.

N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions.

Cordialement,

Mariska Bodison

Enregistrement et élections

Le Georgia Star a également fourni les dernières informations sur le procès électoral au cœur de l’audit des élections du comté de Fulton.

« Ces bulletins de vote par correspondance sont au centre d’un procès intenté par Garland Favorito et huit autres résidents de Géorgie, qui ont poursuivi le comté de Fulton pour qu’il produise ces bulletins en vue d’une vérification judiciaire », a rapporté le Star. « Le juge Brian Amero de la cour supérieure du comté de Henry a décidé en mai que cet audit pouvait avoir lieu, mais a autorisé les plaignants à examiner uniquement les images numériques de ces 145 000 bulletins de vote par correspondance. . . On estime à 145 000 le nombre de bulletins de vote par correspondance – dont 75 000 à 78 000 ont été déposés à l’origine dans des boîtes de dépôt et 67 000 à 70 000 ont été envoyés par le service postal des États-Unis – qui ont été transférés du centre de dépouillement centralisé du State Farm Arena, dans le centre-ville d’Atlanta, à l’EPC [l’entrepôt du centre de préparation des élections situé au 1365 English St. NW, à Atlanta] à un moment donné après la fin du dépouillement des votes pour l’élection du 3 novembre. . . Le comté de Fulton a par la suite déposé une motion visant à rejeter la poursuite, et le juge Amero a suspendu l’audit. Le juge Amero a prévu une audience dans le courant du mois pour examiner la requête du comté de Fulton visant à rejeter l’action en justice et à arrêter l’audit ».

En mai, un juge de Géorgie a autorisé une inspection des bulletins de vote physiques pour résoudre ce que les plaideurs décrivent comme des « écarts importants » découverts dans les images des bulletins de vote de l’élection de 2020. VoterGA.org, Garland Favorito et un autre plaignant sont autorisés à vérifier les bulletins de vote physiques afin de déterminer s’il y a eu un double comptage lors de l’élection de 2020. La décision a été rapportée comme ayant été prise lors d’une audience en cours par le juge de Henry County, GA, l’Honorable Brian J. Amero.

« Lors de l’audience, les avocats de VoterGA.org ont décrit de grandes divergences (21%) entre le nombre de lots de bulletins de vote rapporté par le secrétaire d’État de GA, Brad Raffensperger, qui a certifié l’élection, et le nombre de lots de bulletins de vote effectivement fournis par l’accès ordonné par le tribunal lors de la précédente audience d’avril dans cette affaire », a rapporté CDM.

« VoterGA.org a examiné les images des bulletins de vote à basse résolution depuis l’audience d’avril, et a déclaré avoir besoin des bulletins physiques réels pour comprendre le nombre de bulletins contrefaits certifiés », poursuit le rapport. « Les avocats du comté de Fulton ont fait pression pour obtenir un échantillon des bulletins de vote plutôt que l’accès à tous les bulletins. Ils se sont particulièrement opposés à l’accès aux bulletins physiques. »

Il semble que les responsables électoraux du comté de Fulton prennent l’enquête très au sérieux. A tel point qu’ils ont engagé deux grands avocats de la défense pénale pour cette affaire. Les agents électoraux Ruby Freeman et sa fille Wandrea Shaye Moss ont tous deux reçu des citations à comparaître dans le cadre de l’enquête.

Retour au Menu


Les employés du comté de Fulton au cœur du scandale électoral sont assignés à comparaître.

Publié le 8.6.2021 par Kyle Becker


Ruby Freeman et sa fille Wandrea Shaye Moss étaient au cœur de l’opération de comptage des bulletins de vote après les heures de travail au State Farm Arena pendant l’élection de 2020.

Aujourd’hui, elles vont enfin être sérieusement interrogées dans le cadre d’une procédure de « découverte » liée à un procès électoral du comté de Fulton.

David Makever Alligood et Ruby Freeman se sont tous deux vus signifier des affidavits pour faire des dépositions enregistrées sur vidéo. Freeman est connue pour avoir été soupçonnée de malversations électorales lors de l’élection de 2020. Elle a notamment fait sortir des boîtes de bulletins de vote de dessous une table après que des observateurs électoraux aient été renvoyés chez eux plus tôt que prévu à State Farm Arena.

La déposition sous serment sera l’occasion pour Freeman d’expliquer ses activités enregistrées sur vidéo.

La fille de Ruby Freeman, qui était en fait sa patronne, a également été citée à comparaître pour s’expliquer devant le tribunal.

Wandrea Shaye Moss a également participé à l’extraction de boîtes de bulletins de vote après avoir personnellement renvoyé les observateurs électoraux chez eux plus tôt. Elle a ensuite fait passer des piles de bulletins par des tabulatrices sur vidéo, parfois plusieurs fois. Elle fera une déposition enregistrée sur vidéo le 10 juin, à condition qu’elle se présente.

Les responsables des élections du comté de Fulton prennent l’enquête très au sérieux. Ils ont engagé deux des meilleurs avocats de la défense pénale pour cette affaire, même si le tribunal ne se prononce pas sur des accusations criminelles.

« Le conseil d’enregistrement et d’élection du comté de Fulton a engagé deux des meilleurs avocats de défense pénale de Géorgie et a déposé des documents pour arrêter la procédure d’audit précédemment ordonnée par le juge », a noté Heather Mullins de Real America’s Voice.

Les deux avocats, Donald Samuel et Amanda Palmer, sont affiliés au très puissant cabinet d’avocats Garland, Samuel et Loeb d’Atlanta.

Le procès du comté de Fulton a donné lieu à un audit électoral très attendu qui soumettra les bulletins de vote physiques à une inspection plus poussée. L’inspection des bulletins de vote permettra, nous l’espérons, de résoudre ce que des observateurs impartiaux ont vu sur la vidéo : Des agents électoraux du comté de Fulton semblant faire passer des piles de bulletins par des machines à compilation plusieurs fois le soir de l’élection.

Retour au Menu


Source 1

Source 2