Q SCOOP – D. Trump critique Kamala Harris pour ses « crimes contre notre nation », puis accepte une invitation à se rendre à la frontière sud.


D. Trump critique Kamala Harris pour ses « crimes contre notre nation », puis accepte une invitation à se rendre à la frontière sud.

Publié le 15.6.2021 par Kyle Becker


Donald Trump accepte une invitation à faire ce que les dirigeants « dûment élus » de l’Amérique refusent de faire : Se rendre eux-mêmes à la frontière sud pour constater le désastre total.

« J’ai accepté l’invitation du gouverneur du Texas, Greg Abbott, à me joindre à lui pour une visite officielle de la frontière sud décimée de notre pays, le mercredi 30 juin 2021 », a déclaré Donald Trump dans un communiqué.

« L’administration Biden a hérité de moi la frontière la plus forte, la plus sûre et la plus sécurisée de l’histoire des États-Unis et en quelques semaines seulement, elle l’a transformée en la pire crise frontalière de l’histoire des États-Unis », a écrit Trump. « C’est une zone de désastre total ».

« Nous sommes passés de la détention et l’éloignement à la capture et la libération », a-t-il poursuivi. « Nous sommes passés d’une sécurité frontalière qui faisait l’envie du monde à une frontière anarchique qui fait maintenant l’objet de la pitié du monde entier ». Biden et Harris ont confié le contrôle de notre frontière aux cartels, aux criminels et aux coyotes. Les trafiquants de drogue, les membres du gang MS-13, les passeurs de clandestins, les trafiquants de sexe et les éléments criminels du monde entier ont désormais le champ libre. »

« Les hôpitaux et les écoles sont écrasés et la santé publique est sacrifiée, tout cela au service d’un programme anti-frontières de la gauche radicale », a-t-il ajouté. « Nos courageux agents frontaliers et nos courageux agents de l’ICE ont été illégalement empêchés de faire leur travail. Notre nation est maintenant une ville sanctuaire géante où même de dangereux criminels sont relâchés et libérés à l’intérieur des États-Unis sur une base quotidienne. »

« Comme si cela ne suffisait pas, Biden et Harris ne veulent même pas visiter les scènes de l’épave qu’ils ont créée, ni venir rendre visite aux héros de la Border Patrol et de l’ICE qui risquent leur vie pour défendre notre Nation, alors que la Maison Blanche fait tout ce qu’elle peut pour rendre leur travail totalement impossible », a-t-il poursuivi.

« Ce que Biden et Harris ont fait, et continuent de faire à notre frontière, est un grave et délibéré manquement au devoir », a conclu Trump. « Ma visite permettra, je l’espère, de braquer les projecteurs sur ces crimes contre notre nation – et de montrer aux gens incroyables de l’ICE et de la patrouille frontalière qu’ils ont notre soutien inébranlable ». Les informations relatives aux accréditations des médias seront fournies à une date ultérieure. »


Source