Q VIDÉOS – LMDR : Urgent : départ du général Lecointre la bombe !

La Minute de Ricardo

Tous les jours Richard Boutry, ancien présentateur sur France Tv et TV5 Monde, vous propose une chronique d’une minute sur des faits d’actualité ou des sujets plus intemporels, qu’il traite avec une patte à la fois journalistique et personnelle.

Publié le 14.6.2021


Urgent : départ du général Lecointre la bombe !


La grosse fatigue de l’armée et le général Lecointre en plein « burn out »

Publié le 7.6.2021 par Marc Endeweld


La grosse fatigue de l’armée et le général Lecointre en plein « burn out »

Cette démission cache clairement un malaise profond qui aura des conséquences dans un futur proche…

Avec la tribune des militaires, l’armée s’est invitée dans la campagne de 2022.

Une armée poreuse aux idées du RN dont le mécontentement est réel et dont le « chef », le général François Lecointre est donné partant. Ce n’est peut être pas le seul changement à venir dans la Grande Muette pour reprendre l’initiative : la place de Florence Parly serait convoitée par… Manuel Valls en cas de remaniement gouvernemental après les régionales.

Ils sont plus de 5000 à avoir signé à la mi-avril une lettre évoquant une « intervention » de l’armée pour mettre fin au « délitement » de notre pays. La très grande majorité d’entre-eux sont des militaires à la retraite, souvent des gradés. Mais parmi les signataires, on trouve une vingtaine de généraux en « deuxième section », c’est-à-dire proches de la retraite qui peuvent être toujours rappelés, et même dix huit militaires d’active. C’est dire si le mécontentement couve depuis plusieurs mois au sein des forces armées.

Dans une nouvelle lettre ouverte particulièrement critique publiée en début de semaine, le général retraité Christian Piquemal, qui ne cache pas ses sympathies pour l’extrême-droite, reproche ainsi au général François Lecointre, nommé chef d’état-major des armées par Emmanuel Macron, de « ne pas parler d’égal à égal avec le pouvoir politique. » Comme si la crise de juillet 2017 qui avait vu le chef d’état-major d’alors, le général Pierre de Villiers, s’opposer à Emmanuel Macron, n’était pas totalement terminée. Cette année-là, le vote à la présidentielle des militaires s’était porté d’une manière très significative sur le RN. 40% d’entre-eux avaient alors voté pour Marine Le Pen, soit plus du double que la proportion dans l’électoral global.

Face au tollé politique suscité par la première lettre, la ministre des Armées, Florence Parly, a dû hausser le ton, tout comme le général Lecointre, qui a annoncé quelques jours plus tard « la mise à la retraite d’office » des officiers proches de la retraite, tout en expliquant que « des sanctions disciplinaires militaires » allaient être prises à l’encontre des militaires d’active. « Je considère que plus les responsabilités sont élevées, plus l’obligation de neutralité et d’exemplarité est forte », a-t-il martelé. Il faut dire que l’un des devoirs des militaires est d’obéir au pouvoir civil.


Le général Lecointre va passer le commandement des armées au général Burkhard

Publié le 13/06/2021 par AFP – Paris

Le général Francois Lecointre et Emmanuel Macron lors du défilé du 14 juillet en 2020 à Paris, © Christophe Ena / POOL/AFP/Archives

Le général Francois Lecointre et Emmanuel Macron lors du défilé du 14 juillet en 2020 à Paris, © Christophe Ena / POOL/AFP/Archives

En fonction depuis quatre ans, le chef d’état-major des armées, le général François Lecointre, va quitter ses fonctions et être remplacé par l’actuel chef d’état-major de l’armée de Terre, le général Thierry Burkhard, a annoncé dimanche l’Elysée.

« Le général François Lecointre a soumis il y a plusieurs mois au président de la République sa demande de quitter le service actif après le 14 juillet 2021. Le président de la République tient à saluer en lui le grand soldat, le chef militaire et le serviteur de l’État », a-t-on précisé de même source.

Il passera « dans quelques semaines le commandement des armées de la France au général d’armée Thierry Burkhard ».

Le général Lecointre avait succédé en juillet 2017 à Pierre de Villiers, qui avait démissionné avec fracas sur fond de coupes budgétaires abruptes et de réformes au pas de charge.

Emmanuel Macron « remercie tout particulièrement le général Lecointre pour son action inlassable à ses côtés dans la direction des opérations militaires durant quatre années et lui adresse ses vœux les plus chaleureux pour l’avenir », a complété l’Elysée.

Ce départ intervient alors que le chef de l’Etat vient d’annoncer, après plus de huit ans d’engagement massif, une réduction de la présence militaire française du Sahel, marquée par la fermeture de bases et une réarticulation de la lutte antijihadiste autour d’une « alliance internationale » associant des Européens.


Source 1

Source 2