Q VIDÉOS – D. Trump lance la guerre du boycott… Zoom sur le passé sombre de Kamala Harris.


Pour commencer cette émission, intéressons-nous au passeport vaccinal.

Publié le 5 avr. 2021 par Carrefours du monde


IBM, Microsoft, Salesforce, Oracle et Mayo Clinic travaillent au développement d’un passeport numérique de vaccination COVID.

Le nouveau directeur général d’IBM, Steve Lafleche, a déclaré que ce passeport « est un modèle pour le reste du pays dans la façon dont de nouvelles approches technologiques peuvent aider à redynamiser en toute sécurité les économies tout en s’efforçant de protéger la santé publique. »

Il a également déclaré : «La modernisation et le passage au cloud hybride et l’adoption de l’Intelligence artificielle seront les défis – et les opportunités – pour les responsables informatiques des gouvernements au cours de cette décennie.»

Le 28 mars, Naomi Wolf a dévoilé les véritables implications, selon elle, du «passeport vaccinal» sur Fox News.

Toujours aux Etats-Unis : l’ancien président Donald Trump a exhorté le 2 avril les gens à boycotter la ligue de Baseball (MLB), Coca-Cola, Delta et d’autres sociétés qui s’opposent ouvertement aux réformes électorales adoptées par les républicains en Géorgie.

«Le baseball perd déjà énormément de fans, et maintenant ils quittent Atlanta avec leur All-Star Game parce qu’ils ont peur des démocrates radicaux de gauche qui ne veulent pas que la pièce d’identité des électeurs, qui est désespérément nécessaire, ait quoi que ce soit à voir avec nos élections.»

En effet, ces réformes électorales visent à sécuriser les processus électoraux et ainsi éviter de nombreuses fraudes, une des propositions majeures de ces réformes est de rendre obligatoire la présentation d’une carte d’identité pour voter.

Les incursions d’avions militaires chinois dans l’espace d’identification de Taiwan se sont multipliés ces derniers jours.

Un haut responsable américain a déclaré au Financial Times le 27 mars: «La Chine semble passer d’une période de satisfaction du statu quo sur Taiwan à une période où elle est plus impatiente et plus préparée à tester les limites et flirter avec l’idée d’unification.»

Selon ce responsable, Xi Jinping entre dans son troisième mandat et considère que faire des progrès sur la question taiwanaise est vital pour sa légitimité et son héritage, même si cela signifie qu’il devra prendre plus de risques.

Le 24 mars, Biden a annoncé à la Maison Blanche que Harris serait en charge des efforts visant à endiguer le flux de migrants à la frontière américano-mexicaine.

C’est l’occasion pour Harris d’asseoir sa respectabilité devant les Américains.

Mais la question de la frontière n’est pas une tâche facile, surtout depuis que l’arrivée de Biden au pouvoir à motiver des centaines de milliers d’immigrés