Q SCOOP – L’USBP arrête des délinquants sexuels condamnés et un membre du gang MS-13 à RGV.


L’USBP arrête des délinquants sexuels condamnés et un membre du gang MS-13 à RGV


Date de publication : 12 avril 2021



EDINBURG, Texas – Les agents de la patrouille frontalière des États-Unis dans la vallée du Rio Grande ont arrêté trois prédateurs sexuels et un membre de gang en l’espace de 72 heures.

Vendredi matin, les agents de la patrouille frontalière de Fort Brown ont arrêté un homme de nationalité salvadorienne près de Brownsville, au Texas. La vérification des antécédents a révélé que le sujet, identifié par la suite comme étant Guzman-Gomez, Nelson, avait été condamné dans le comté de Harris, au Texas, pour agression sexuelle aggravée sur un enfant de moins de 14 ans. Guzman-Gomez a été reconnu coupable et condamné à cinq ans d’emprisonnement.

Vendredi après-midi, des agents de la McAllen Border Patrol (MCS) ont appréhendé un groupe de 14 étrangers en situation irrégulière près de Hidalgo, au Texas. Au cours du traitement, les agents ont découvert qu’un sujet, un ressortissant hondurien, avait déjà été arrêté par le Brooklyn Park Police Department (BPPD) à New York en 2018. Le BPPD a accusé le sujet de conduite sexuelle criminelle, un crime de 3e degré. Le sujet a été reconnu coupable et condamné à 15 mois d’emprisonnement. Au sein du groupe se trouvait un enfant qui voyageait seul.

Samedi matin, des agents de la patrouille frontalière affectés au poste de Falfurrias ont arrêté un sujet dans un ranch près de Falfurrias, au Texas, qui tentait de contourner le poste de contrôle. La vérification des antécédents a révélé que le sujet avait été arrêté pour agression sexuelle aggravée au 1er degré par le service de police d’Englewood à Bergen, dans le New Jersey. Le sujet a été reconnu coupable et condamné à 9 ans d’emprisonnement.

Les agents MCS ont également appréhendé un sujet originaire du Salvador, dont la vérification des antécédents a révélé qu’il était membre du gang Mara Salvatrucha (MS-13). Le sujet a été emmené au poste de la patrouille frontalière de McAllen pour y être interrogé et traité.

La patrouille frontalière a traité tous les sujets en conséquence.

Malgré la propagation du virus COVID-19, les passeurs de clandestins continuent leurs tentatives effrontées sans se soucier des vies qu’ils mettent en danger ni de la santé des citoyens de notre grande nation. Les agents de la U.S. Border Patrol du secteur de Rio Grande Valley continueront à protéger la nation et la communauté contre ces éléments criminels.


Source