Q INFOS – Débriefing rapide du 15 au 12 février 2021 sur la Situation aux USA.

Du 15 au 12 février

La destruction de l’Amérique par Biden et la gauche.

Lundi 15 février 2021

  • L’ancien président Trump vient de passer en cortège automobile lors de la célébration de la Journée des présidents à West Palm Beach (Dreuz n’a rien trouvé de tel pour Biden, mais nous continuons nos recherches) :

https://platform.twitter.com/embed/Tweet.html?dnt=true&embedId=twitter-widget-0&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1361401104244875268&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fwww.dreuz.info%2F2021%2F01%2F08%2Felections-americaines-en-temps-reel%2F2%2F&theme=light&widgetsVersion=889aa01%3A1612811843556&width=500px

  • Une violente « manifestation » de Black Lives Matter à New York a blessé deux policiers et un journaliste vendredi soir. Onze militants de gauche ont été arrêtés. Les médias ont largement ignoré. Une centaine de personnes ont été impliquées.
  • Les turbines éoliennes gèlent au Texas – Fermeture de près de la moitié de l’énergie éolienne dans l’ouest du Texas.
  • Le PDG de Parler déclare que l’application de médias sociaux est de nouveau en ligne – l’entreprise s’est dotée de nouveaux serveurs après que des géants de la technologie ont colludé pour fermer la plateforme. Dreuz n’est pas encore revenu en ligne.
  • Candace Owens : « Prétendre être offensé par tout propos politiquement incorrect est une forme d’autoritarisme. Si vous commencez à vous excuser auprès des suprémacistes « woke », vous n’arrêterez jamais. Ce sont des sadiques qui veulent avoir le contrôle total de tout ce que nous faisons et disons ».
  • President Day !
  • Les partisans de Trump ont organisé une grande fête à West Palm Beach, en Floride, à l’occasion de la Journée du Président Trump. Une immense foule de partisans du président Trump s’est rendue aujourd’hui à West Palm Beach, en Floride, pour célébrer la Journée du Président.
  • Plus de 1 500 rabbins orthodoxes demandent au Congrès d’annuler la nomination du député Démocrate antisémite Ilhan Omar, à la vice-présidence d’une sous-commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants concernant les droits de l’homme, suite à des accusations d’antisémitisme. Ilhan Omar a récemment été nommé vice-président de cette sous-commission.
  • Des Républicains font pression sur la Présidente de la Chambre des Représentants, Nancy Pelosi, pour qu’elle explique pourquoi les troupes de la Garde nationale restent à Washington, D.C. – et quand elles seront renvoyées dans leur pays d’origine pour les aider à faire face à de « véritables menaces crédibles ».

    Biden, au prix de 500 millions de dollars jusqu’à présent, impose le maintien de la Garde nationale afin de faire croire au danger national immédiat que représentent les Proud Boys – petit groupe de quelques milliers de personnes qui n’ont pourtant pas créé de désordre après les élections du 20 novembre, et afin de tenter de lier les électeurs de Trump à cette menace supposée.
  • Corruption : Le président Joe Biden et le vice-président Kamala Harris doivent « faire la loi » avec les membres de leur famille sur l’utilisation de la Maison-Blanche pour en tirer un profit financier, selon Peter Schweizer, président du Government Accountability Institute.

    Les avocats du président Biden ont dit à la nièce du vice-président Kamala Harris d’arrêter d’utiliser la position de sa tante dans ses entreprises commerciales, rapporte le Los Angeles Times.

    Et la famille de Biden fait du business en se servant du nom du président.
  • De récents sondages montrent un large écart entre les partis politiques sur la volonté de se faire vacciner.
    • Le sondage Axios/Ipsos réalisé en janvier et février a révélé que 74 % des Démocrates étaient favorables à la vaccination, seulement 51 % des Républicains et 61 % des indépendants.
    • Le sondage Gallup a révélé un écart de 40 % entre les partis, 91 % des Démocrates et 51 % des Républicains favorables à l’idée de se faire vacciner.
    • Selon CNN, c’est chez les Démocrates que l’hésitation a le plus évolué. En septembre dernier, un sondage Gallup a révélé que 53 % des Démocrates et 49 % des Républicains étaient prêts à se faire vacciner. La division entre les partis s’est accentuée après les élections de novembre, car les Démocrates ne faisaient pas confiance à l’ancien président Donald Trump pour organiser le processus de vaccination, puis ils ont changé d’avis en faveur du vaccin.
  • Le gouverneur de Porto Rico, Pedro Pierluisi, a déclaré à Axios que « le Congrès est moralement obligé de répondre » au récent vote du territoire sur le statut d’État, qui, selon lui, devrait stimuler la législation sur cette question.

    Les Démocrates veulent que Porto Rico et DC deviennent des Etats parce qu’ils sont Démocrates, et qu’ils donneraient indéfiniment le Sénat aux Démocrates.
  • « Rappel de Gavin 2020 ». Plus que le 1,5 million de signatures nécessaires pour démettre le gouverneur californien Gavin Newsom de ses fonctions ont été réunies. Les signatures doivent maintenant être vérifiées. Facebook avait interdit toute mention de cet appel.
  • Joe Biden demande au Congrès de renforcer les lois visant à limiter les propriétaires d’armes à feu, notamment en interdisant certains types d’armes et de chargeurs. Surpris ?
  • Deux bonnes nouvelles (c’est-à-dire non destructrices de l’Amérique) de l’administration Biden. Elles sont rares, il faut les saluer, s’en féliciter, et croiser les doigts en espérant – sans y croire hélas – qu’il y en ait plus : Biden va conserver quelques décisions politiques prises par l’ancien président Trump :
    • la loi First Step, qui réduit les peines pour les délits liés à la drogue et permet une libération anticipée pour certaines périodes de détention, une prime pour la communauté noire.
    • Biden devrait également mainteinir l’accord États-Unis-Mexique-Canada (USMCA), qui a été conclu l’année dernière.
  • Biden interdit tout lien entre la Chine et Covid-19 pour « lutter contre le racisme ».
  • Le responsable de la mise en accusation de la Chambre des représentants affirme qu’il n’a aucun regret après avoir été pris en train de fabriquer des preuves et avoir perdu le procès contre le président Trump hier.

    Le représentant Jamie Raskin, l’un des responsables de l’impeachment à la Chambre des représentants, a décrit le procès de mise en accusation de l’ancien président Donald Trump de « succès spectaculaire » ! Ces gens là vivent dans une réalité virtuelle ! Ils perdent et parlent de succès spectaculaire !
  • En Géorgie, un nouveau procureur commence à cibler Trump et ses alliés.
  • Lindsey Graham affirme que le vice-président Harris pourrait être destitué si le GOP reprend la majorité en 2022. « Elle a payé la caution d’émeutiers, et l’un d’entre eux a ouvert la tête de quelqu’un ».

    La vérité est que les Républicains sont trop lâches pour avoir le courage de le faire, mais ce que dit Graham est légitime. Si Trump appelait à payer les cautions des émeutiers du capitole, les Démocrates déclencheraient un tremblement de terre médiatique mondial.
  • La résidence privée de l’avocat d’impeachment de Trump a été vandalisée. Le cabinet d’avocats de Michael van der Veen a également fait l’objet de menaces.

    Le domicile de l’avocat Michael van der Veen, qui a défendu l’ancien président Donald Trump lors du procès de destitution du Sénat, a été vandalisé, selon la police. Une personne a peint à la bombe le mot « traître » dans l’allée du domicile de van der Veen.

    Et le Philadelphia Inquirer a rapporté qu’un groupe de manifestants a également pris pour cible le cabinet d’avocats de Van der Veen à Philadelphie, en scandant « Quand Van der Veen ment, que faites-vous ? La prison ! »

Dimanche 14 février 2021

  • Les titres des médias disent tous à peu près ceci, ce dimanche 14 février, en refus du vote du sénat : « Malgré l’acquittement de toute accusation à l’insurrection, l’histoire retiendra que Trump a incité à l’insurrection – l’histoire aura raison ». Décodage : les journalistes n’ont aucune envie de regarder la réalité et encore moins la vérité. Eux qui n’ont été élus par personne et ne représentent qu’eux mêmes, savent mieux que les sénateurs élus par le peuple, et mieux que le peuple lui même. Eux décident, et eux pensent qu’ils ont l’autorité morale de décider pour nous. C’est cela, le vrai suprémacisme. Et lorsqu’ils disent que l’histoire retiendra que Trump a incité à l’insurrection, ce qu’ils disent vraiment est que eux tenteront d’effacer le vote d’acquittement des mémoires en répétant à l’infini que Trump est coupable, jusqu’au jour où les gens auront oublié son acquittement et ne retiendront que le martèlement des médias.
  • Le GOP de Louisiane vote pour censurer Cassidy suite à son vote de destitution.
  • le NY Times refuse d’accepter le résultat officiel du vote tenu par le Sénat qui a certifié Trump comme « Non coupable » et il titre : « Trump est coupable ».
  • Lindsey Graham dit qu’il prévoit de rencontrer Trump pour discuter de l’avenir du GOP.
  • Chuck Schumer a qualifié l’acquittement de l’ancien président Donald Trump de « vote d’infamie ».
  • Les procureurs de New York enquêtent maintenant sur des prêts que Trump a contractés pour ses propriétés de Manhattan.
  • Amère, frustrée, pleine de haine et vindicative, la présidente de la Chambre, Nancy Pelosi, a dénoncé les sénateurs qui ont rendu possible l’acquittement de Donald Trump comme un « groupe de lâches républicains » et a reproché à McConnell de ne pas avoir permis à la Chambre de transmettre l’accusation de mise en accusation au Sénat alors que Trump était encore à la Maison-Blanche.
  • Commentaire : il est absurde de dire d’une part que l’ »incitation » de Trump est la plus grave trahison qu’un président ait jamais commise, et d’autre part de ne même pas se donner la peine d’appeler des témoins pour établir un dossier factuel complet. On ne peut que conclure que l’accusation était totalement théâtrale.
  • Donald Trump a été innocenté et acquitté des accusations retenues contre lui dans son procès en impeachment par un vote final du Sénat avec 57 voix contre et 43 pour.

    Donald Trump est donc le premier président de l’Histoire qui a fait trois fois l’objet d’une tentative de destitution, dont deux sont allées jusqu’au sénat, et le premier président de l’Histoire qui a été innocenté deux fois par le sénat.

    Les 7 républicains qui ont voté coupable sont : Richard Burr de Caroline du Nord, Bill Cassidy de Louisiane, Pat Toomey de Pennsylvanie, et les habituels anti-Trump du premier jour : Susan Collins du Maine, Lisa Murkowski d’Alaska, Mitt Romney de l’Utah, Ben Sasse du Nebraska.

    Le comité exécutif du GOP de Louisiane a voté à l’unanimité pour censurer le sénateur Bill Cassidy.

    Le sénateur Richard Burr a ouvertement admis qu’il avait violé la Constitution en votant contre Trump.
  • Ted Cruz sur la mise en accusation : « Pelosi peut témoigner de la date à laquelle elle a eu connaissance des menaces au Capitole ».

Samedi 13 février 2021

  • Le Sénat vote 55-45 pour appeler des témoins suuplemétaires dans le procès de destitution de l’ancien président Trump, ce qui devrait prolonger la procédure qui aurait pu se terminer ce samedi.
  • Mc Connell vient de déclarer qu’il votera pour acquitter Trump.
  • En direct sur Dreuz, les responsables de la Chambre et les avocats de M. Trump présentent leurs conclusions finales le cinquième jour du procès pour mise en accusation au Sénat :
  • Le Sénat devrait acquitter l’ancien président Trump dans son procès de destitution dès samedi.
  • Les avocats de M. Trump ont dénoncé le fait que les responsables de la Chambre des représentants se fondent sur des informations et non sur des preuves. Très efficace.
  • James O’Keefe lutte contre l’idéologie de la censure incarnée par Twitter : « Twitter nous a demandé de supprimer un tweet qui aurait violé leur règle sur la publication d’ »informations privées ». Le tweet en question est apparu lors d’une demande de commentaire du vice-président de l’intégrité de Facebook sur la censure. Project Veritas fait appel de cette décision, car aucune vie privée n’a été violée. Le journaliste sur le terrain n’a jamais révélé l’endroit, et aucun panneau de rue indiquant l’endroit n’était visible. Les reporters parlent tout le temps avec les gens dans la rue. Project Veritas défend ses reportages. »

Vendredi 12 février 2021

  • Un ancien officier de la CIA explique qu’il a quitté le Parti démocrate en raison du second procès de mise en accusation de Donald Trump pour incitation à la violence, notant que les dirigeants du Parti démocrate ont encouragé la destruction de biens lors des émeutes de l’été 2020.
  • L’équipe juridique de Donald Trump va commencer ses plaidoiries aujourd’hui dans le cadre du procès de destitution de l’ancien président, après que les démocrates aient clôturé leur affaire par un plaidoyer émotionnel mais sans preuve en faveur de sa responsabilité.
  • Un assistant du gouverneur Cuomo de New York qui a honteusement été félicité par la presse alors que proportionnellement le nombre de morts dans son État était le plus élevé au monde, admet avoir couvert des milliers de décès dans des maisons de retraite à New York à la demande du gouverneur, et c’est sur CNN.
  • Les républicains ne sont pas dupes des manœuvres des Démocrates avec leurs preuves trafiquées et enjolivées que Trump a incité la foule contre le Capitole américain. Alors que les dirigeants démocrates exposaient leur cas de mise en accusation, de nombreux sénateurs du GOP ont déclaré que leur décision était prise, et certains n’ont pas regardé la présentation.

© Team 100 jours pour Dreuz.info.