Q SCOOP – D.J. Trump Jr avait donc raison pour les vaccins a GITMO!!


Le fils de Donald Trump avait donc raison dans sa dernière vidéo

voir l’article Qactus ici.

Les intervenants du 11 septembre font exploser la décision d’administrer le vaccin COVID aux terroristes de Gitmo

Publié le 29.01.2021 par Karen Ruiz

L’administration Biden a été mise à feu après qu’il a été révélé que les vaccins COVID-19 seront offerts aux détenus de Guantanamo Bay, y compris les terroristes d’Al-Qaïda et le cerveau du 11 septembre, Khalid Sheikh Mohammed, dès la semaine prochaine.

Le procureur Clayton Trivett Jr, qui mène l’affaire contre cinq terroristes à l’origine des attentats du 11 septembre, a fait cette révélation dans une lettre aux avocats de la défense jeudi. « Un fonctionnaire du Pentagone vient de signer un mémo approuvant la livraison du vaccin Covid-19 à la population carcérale de Guantanamo », a-t-il écrit, selon le New York Times. Le camp de détention américain abrite 40 détenus, qui pourraient tous recevoir leur première injection dès lundi s’ils le souhaitent, a déclaré M. Trivett Jr. L’effort de vaccination aurait pour but d’aider à la reprise des procédures judiciaires pour des prisonniers tels que Khalid Sheikh Mohammed qui ont été retardées en raison de la pandémie. Mais la nouvelle a suscité la colère des politiciens et des intervenants du 11 septembre, qui ont claqué la décision de vacciner les terroristes devant les citoyens américains.

Le lancement du vaccin intervient dans un contexte de pénurie de doses qui a entravé les efforts d’inoculation dans l’ensemble des États-Unis, où seuls 26 millions d’Américains ont été vaccinés.

Tom Von Essen, qui était le commissaire aux incendies de la ville de New York pendant le 11 septembre, a déclaré : « Vous ne pouvez pas inventer cela. Le ridicule de ce que nous obtenons de notre gouvernement. Ils vont faire passer le vaccin à ces voyous de Guantanamo Bay avant que chaque habitant des États-Unis d’Amérique ne l’obtienne, c’est le théâtre de l’absurde ».

C’est complètement fou », a déclaré Von Essen au New York Post.

John Feal, un superviseur de la démolition de la pile Ground Zero, a déclaré au Post : Le fait que la communauté du 11 septembre ne puisse pas obtenir le vaccin et que les terroristes puissent montrer à quel point notre gouvernement est arriéré. C’est la chose la plus ridicule que j’ai jamais entendue. C’est une insulte pour les gens qui se sont heurtés aux tours et ont été tués et pour ceux qui ont travaillé sur la pile pendant des mois et qui sont malades ».

Elise Stefanik, représentante républicaine du 21e district du Congrès de New York, a déclaré : « Il est inexcusable et anti-américain que le président Biden ait choisi de donner la priorité aux terroristes condamnés à Gitmo plutôt qu’aux personnes âgées ou aux vétérans américains vulnérables ».

Le lieutenant Michael O’Connell, pompier new-yorkais à la retraite, qui a participé aux opérations de recherche et de sauvetage le 11 septembre, a déclaré au Post : C’est absolument dégoûtant. Ces terroristes ont fait du mal, mais ce sont les patriotes qui doivent attendre pour se faire vacciner ».

Les vaccins de Guantanamo seront administrés sur une « base volontaire », conformément à la politique du Pentagone, qui exige le consentement du destinataire pour un traitement qui n’a pas été entièrement approuvé par la FDA. Les vaccins Moderna et Pfizer ne sont actuellement autorisés qu’en cas d’urgence. La base navale américaine de Guantanamo a commencé à inoculer ses 6 000 résidents au début du mois, mais les détenus ne semblent pas avoir été inclus dans le déploiement. L’effort de vaccination aurait pour but d’aider à la reprise des procédures judiciaires pour les prisonniers tels que Khalid Sheikh Mohammed qui ont été retardées en raison de la pandémie.

On ne sait pas exactement combien de cas de coronavirus ont été détectés dans l’établissement, le cas échéant. Bien que l’on ignore si Mohammed choisira d’être inoculé, l’ordre signifie qu’il pourrait recevoir son vaccin avant des millions d’autres Américains qui attendent toujours leur tour dans la file d’attente.

Mohammed serait l’architecte du complot terroriste qui a tué 2 976 personnes à New York, Washington D.C. et en Pennsylvanie le 11 septembre.

Mohammed doit être jugé en relation avec le 11 septembre avec quatre autres personnes devant un tribunal militaire à Guantanamo. Ils sont accusés de crimes de guerre, dont le terrorisme et le meurtre de près de 3 000 personnes. Ils seront les premiers à être jugés, près de 20 ans après les attaques sur New York, Washington et la Pennsylvanie. S’ils sont reconnus coupables, ils risquent la peine de mort. On pense que les autorités veulent vacciner les détenus pour éviter de retarder davantage les procédures judiciaires dans le contexte de la pandémie.

Trois autres détenus ayant des liens avec Al-Qaïda devraient également être prioritaires en raison de leur mise en accusation prochaine.

Encep Nurjaman, alias Hambali, Mohammed Nazir Bin Lep, et Mohammed Farik Bin Amin, tous membres du groupe extrémiste basé en Asie du Sud-Est connu sous le nom de Jemaah Islamiyah, sont détenus par les États-Unis depuis 2003.

Le groupe est accusé d’une série d’attentats à la bombe en Indonésie, dont les attentats de Bali en 2002 qui ont fait 202 morts. Les trois sont également accusés d’avoir des liens avec Al-Qaïda.

L’effort de vaccination dans les installations permettra au trio de recevoir les deux doses de vaccin avant leur mise en accusation le 22 février.

L’ordre a été signé mercredi par le principal sous-secrétaire adjoint à la défense pour les affaires de santé, Terry Adirim, une personne nommée par Biden qui a prêté serment la semaine dernière, selon le New York Post.


Source