Q INFOS – Débriefing rapide du 15 janvier 2021 sur la Situation aux USA.

Vendredi 15 janvier

  • 22h08 : Le plan Biden d’aide à la lutte contre la pandémie prévoit un salaire minimum de 15 dollars qui, selon les estimations du Congrès, entraînerait la perte de 1,3 million d’emplois, soit exactement ce que les socialistes veulent afin de créer un gouvernement surpuissant, des Américains au chômage et demandeurs d’aides de l’Etat : un peu comme en France.
  • 22h06 : Une des révélations explosives dans les documents restants du FBI sur la collusion avec la Russie montre que l’ensemble du récit a été fabriqué et a fait l’objet d’une fuite vers les médias simplement pour neutraliser l’inquiétude d’Hillary Clinton parce que son scandale de serveur d’email privé n’avait pas disparu.
  • 21h59 : finalement, les utilisateurs ONT un certain pouvoir contre BigTech (à condition de le vouloir) : face au retour de bâton qu’ils s’est pris, WhatsApp renonce et ne demandera plus aux utilisateurs d’accepter les conditions de service mises à jour d’ici le 8 février (livrer leurs informations personnelles à Facebook, propriétaire de WhatsApp)
  • 21h55 : déclassification de l’opération d’espionnage de la campagne Trump par l’administration Obama :

Le comité a publié 11 transcriptions d’entretiens bipartites menés du mardi 3 mars 2020 au jeudi 29 octobre 2020.

Lindsey Graham souligne que « l’ancien directeur du FBI Comey et son adjoint M. McCabe, par leur incompétence et leur partialité, ont rendu un très mauvais service au FBI et au DOJ + les hauts responsables du DOJ qui ont approuvé le produit du travail appelé « enquête Crossfire Hurricane » ont laissé une tache noire sur la réputation du département qui ne peut être effacée que par une véritable réforme » + « Il n’y avait aucune affaire à la base de l’enquête. L’enquête a continué alors qu’elle aurait dû être arrêtée, et la seule explication logique est que les enquêteurs voulaient un résultat en raison de leur partialité ».

  • 21h50 : Trump prévoit un événement d’adieu le matin de l’inauguration de Biden, mercredi 20 janvier.
  • 11h03 : message du président Trump sur son compte Telegram (une phrase en particulière devrait fortement retenir votre attention) :

Les troupes militaires américaines en Afghanistan sont à leur niveau le plus bas depuis 19 ans. De même, l’Irak et la Syrie sont également au plus bas depuis de nombreuses années. Je m’engagerai toujours à mettre fin aux guerres sans fin. Ce fut un grand honneur de reconstruire notre armée et de soutenir nos courageux hommes et femmes en uniforme. 2,5 billions de dollars ont été investis, y compris dans de nouveaux équipements magnifiques, tous fabriqués aux États-Unis.

  • 08h13 : 61% des Américains, dont 70% des Indépendants, ne veulent pas de l’approche de l’administration Biden pour lutter contre le coronavirus, mais de celle du président Trump. Ils sont opposés au confinement aveugle, inintelligent et souvent arbitraire qui a détruit leurs vies, leurs commerces et leurs activités (sondage JustTheNews).
  • 07h14 : voici un autre témoignage sur John Sullivan par un des rares journalistes d’investigation honnête en qui Dreuz a confiance : Andy Ngô (qui était présent lors des destructions de Portland par les Antifa et Black Lives Matter [BLM] et dont Dreuz a publié un grand nombre de ses images et reportages tweetés) :

Le militant extrémiste de BLM John E. Sullivan a été arrêté pour sa participation aux émeutes du Capitole. Il a été accusé d’émeutes et de délits criminels. L’été dernier, il a également été inculpé pour une émeute du BLM en Utah où une personne a été abattue.

  • 07h08 : La photo-journaliste de CNN-NPR Jade Sacker était avec John Sullivan, le leader des infiltrés antifa pendant le siège du Capitole – qui juste après qu’Ashli Babbitt ait été abattue, s’est acclamé « Nous l’avons fait ! après avoir incité à l’émeute. Son implication dans le meurtre de la soldate – il se trouvait juste à côté d’elle quand elle a été abattue – fait l’objet d’une enquête.

    Cette histoire montre une fois de plus à quel point les journalistes sont menteurs, vicieux et corrompus : ils se jettent sur les conclusions qui leur conviennent sans attendre les enquêtes de la police, et sans enquêter eux-mêmes. La même chose que pour les attentats terroristes islamiques : ils concluent que l’auteur est mentalement instable quelques minutes après leurs crimes, alors qu’il faut des heures, voire des jours, pour se procurer leurs dossiers médicaux – qui sont confidentiels – les étudier et les faire analyser par des experts.
  • 06h58 : Dans une déclaration sous serment, un agent du FBI affirme que l’activiste de gauche et antifa supporter Sullivan est accusé d’avoir participé à l’émeute du Capitole et d’avoir incité les participants à y mettre le feu.

    Le FBI a informé le président Trump que Sullivan n’a pas agi seul.
  • 06h42 : comme souvent, il existe une différence entre ce qu’on sait et la réalité, mais peu à peu, les journalistes honnêtes et curieux déterrent des informations. John Sullivan, un militant antifa, a incité la foule à attaquer les portes du hall du Président de la Chambre, ce qui a entraîné la mort d’Ashli Babbitt. Trump a reçu un rapport sur Sullivan suggérant qu’il n’a pas agi tout seul. CNN l’a invité à l’antenne.

Il est juste à côté de la soldate qui a été tuée d’une balle dans la tête au capitole.

  • 05h45 : Message du président Trump à propos des incidents du Capitole :
  • 05h11 : le Journaliste d’investigation (en qui Dreuz a toute confiance) John Solomon, annonce que Trump a enfin (il était temps) ordonné la déclassification de tous les documents sur la conspiration russe montée par Obama et son administration en 2015-2016, y compris les comptes rendus de Christopher Steele, l’espion britannique payé par Hillary Clinton qui a fabriqué le faux dossier russe, ainsi que Stefan Halper, agent du FBI dont très peu d’informations sur le rôle ont été fournies jusqu’à aujourd’hui (Dreuz a été traité de complotiste lorsque nous avons évoqué son nom et son rôle en 2016. Halper avait piégé et hameçonné l’aide de camp de l’équipe de Trump George Papadopoulos pour d’abord lui fournir des fausses informations pour ensuite lui faire avouer des liens entre la campagne Trump et la Russie qui n’existaient pas, dans un pub londonien où il l’avait invité. La publication est prévue pour demain ou lundi. Cela fait des années que cela aurait dû être publié, et franchement, Dreuz n’est pas certain du tout que la totalité du dossier sera publié.

© Team 100 jours pour Dreuz.info.