Q SCOOP – M. Pence a refusé de signer le 25e-A pour destituer D. Trump.


Lettre du vice-Président Mike Pence à Nancy Pelosi. Il refuse d’appliquer le 25e-Amendement pour destituer le Président Trump !

Publié le 12.01.2021


12 janvier 2021

L’Honorable Nancy Pelosi
Président de la Chambre des Représentants
Washington, D.C. 20515

Madame la Présidente :

Tous les Américains ont été choqués et attristés par l’attaque de la semaine du Capitole de notre nation, et je vous remercie pour la direction que vous et d’autres chefs de file du Congrès avez fournie en convoquant à nouveau le Congrès pour compléter les affaires du peuple le jour même. Ce fut un moment qui a démontré aux Américains l’unité qui est encore possible au sein du Congrès sont ceux dont on a le plus besoin.

Mais maintenant, à huit jours de la fin de la présidence, vous et le caucus démocrate êtes
exigeant pour que le Cabinet et moi-même invoquions le 25e amendement. Je ne crois pas qu’une telle démarche est dans le meilleur intérêt de notre nation ou conforme à notre Constitution. La semaine dernière, je n’ai pas cédé à la pression d’exercer le pouvoir au-delà de mon autorité constitutionnelle pour déterminer l’issue de l’élection et je ne céderai pas aux efforts de la Chambre des représentants pour jouer à des jeux politiques lors d’une élection le temps est si sérieux dans la vie de notre nation.

Comme vous le savez très bien, le 25e amendement a été conçu pour traiter de l’incapacité présidentielle ou le handicap. Il y a quelques mois à peine, lorsque vous avez introduit une législation visant à créer un 25e amendement en commission, vous avez déclaré : « L’aptitude du président à exercer ses fonctions doit être déterminée par la science et les faits. Vous avez alors déclaré que nous devons être « très respectueux de ne pas porter de jugement sur la base d’un commentaire ou un comportement que nous n’aimons pas, mais qui repose sur une décision médicale. « Madame la Présidente, vous aviez raison.

Selon notre Constitution, le 25e amendement n’est pas un moyen de punition ou d’usurpation. Invoquant le 25e amendement ne crée pas un précédent terrible. Après les événements horribles de la semaine dernière, l’énergie de notre administration est dirigée vers la garantie d’une transition ordonnée. La Bible dit que « pour tout il y a une saison et un temps pour chaque but
sous le ciel … un temps pour guérir … et un temps pour construire ». Ce temps, c’est maintenant. Au milieu d’une pandémie, les difficultés économiques de millions d’Américains et les événements tragiques du 6 janvier sont le temps pour nous de nous réunir, maintenant c’est le temps de guérir.

Je vous demande instamment, ainsi qu’à tous les membres du Congrès, d’éviter toute action qui pourrait diviser et enflammer davantage les passions du moment. Travaillez avec nous pour faire baisser la température et unir notre pays alors que nous nous préparons à inaugurer le président élu Joe Biden comme prochain président des États-Unis. Je vous promets que je continuerai à collaborer pour travailler de bonne foi avec l’administration entrante afin d’assurer la transition du pouvoir. Que Dieu me vienne en aide.


Sincèrement,

R. Pence
Vice-président des États