Q SCOOP – D. Trump a révisé le décret présidentiel n ° 13959 du 12/11/2020.


Le président Trump a révisé le décret présidentiel n ° 13959 publié le 12 novembre de l’année dernière et a publié un nouveau décret présidentiel aujourd’hui. * 13959: Interdiction des transactions avec 31 sociétés Chai reconnues comme liées au PLA

Lien W.H. ICI


DÉCLARATIONS ET COMMUNIQUÉS

Texte d’une lettre au Président de la Chambre des représentants et au Président du Sénat
SÉCURITÉ NATIONALE ET DÉFENSE

Publié le : 13 janvier 2021

Madame la Présidente : (Cher Monsieur le Président 🙂

Conformément à la loi sur les pouvoirs économiques en cas d’urgence internationale (50 U.S.C. 1701 et suivants) (IEEPA), la loi sur les situations d’urgence nationale (50 U.S.C. 1601 et suivants) (IEEPA), la loi sur la protection de l’environnement (50 U.S.C. 1601 et suivants) (IEEPA) et la loi sur la protection de l’environnement (50 U.S.C. 1601 et suivants) (IEEPA) ont été adoptées. ) et à la section 301 du titre 3 du code des États-Unis, je signale par la présente que j’ai publié un décret prenant de nouvelles mesures pour faire face à la menace que représente l’exploitation croissante des capitaux américains par la République populaire de Chine (RPC) pour l’exploitation des ressources et pour permettre le développement et la modernisation de son armée, et d’autres dispositifs de sécurité qui continuent à permettre à la RPC de menacer directement le territoire américain et les forces américaines à l’étranger, notamment en développant et en déployant des armes de destruction massive, des armes conventionnelles avancées et des cyberactions malveillantes contre les États-Unis et leur population.

Grâce à la stratégie nationale de fusion militaire et civile, la RPC augmente la taille du complexe militaro-industriel du pays en obligeant les entreprises civiles chinoises à soutenir ses activités militaires et de renseignement. Ces entreprises, bien qu’elles restent ostensiblement privées et civiles, soutiennent directement les appareils militaires, de renseignement et de sécurité de la RPC et contribuent à leur développement et à leur modernisation. Dans le même temps, elles mobilisent des capitaux en vendant des titres à des investisseurs américains qui négocient sur des bourses publiques ici et à l’étranger, en faisant pression sur les fournisseurs d’indices et les fonds américains pour qu’ils incluent ces titres dans les offres du marché, et en se livrant à d’autres actes pour garantir l’accès aux capitaux américains. De cette manière, la RPC exploite les investisseurs américains pour financer le développement et la modernisation de son armée.

Pour faire face à cette menace, j’ai signé le décret 13959 le 12 novembre 2020. Le décret 13959 interdit certains achats de titres cotés en bourse, ou de tout titre dérivé de ces titres ou conçu pour fournir une exposition d’investissement à ces titres, de toute société militaire chinoise communiste. Ces sociétés sont celles que le ministère de la défense a inscrites ou inscrira sur la liste en vertu de la section 1237 de la loi publique 105-261, telle que modifiée, ou sont identifiées comme des sociétés militaires communistes chinoises ou leurs filiales par le secrétaire du Trésor en utilisant des critères similaires.

Aujourd’hui, j’ai signé un décret modifiant le décret 13959. Les modifications interdisent certaines ventes ainsi que l’achat de titres cotés en bourse, ou de tout titre dérivé de ces titres ou conçu pour fournir une exposition d’investissement à ces titres, de toute société militaire communiste chinoise. Ils interdisent également la possession de ces titres par des personnes américaines un an après qu’une société a été déterminée comme étant une société militaire communiste chinoise. Enfin, elles autorisent le secrétaire à la défense à indiquer publiquement si une société est une société militaire chinoise communiste en utilisant les critères de la section 1237(b)(4)(B) de la loi publique 105-261, telle que modifiée par la section 1233 de la loi publique 106-398 et la section 1222 de la loi publique 108-375, indépendamment du fait que le secrétaire doive signaler cette détermination en vertu de la section 1237(b)(2).

Je joins une copie du décret que j’ai publié.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes sentiments distingués,

DONALD J. TRUMP


Lien W.H. ICI