Q SCOOP – Un tribunal péruvien accuse Bill Gates, Soros et Rockefeller d’avoir créé le Covid-19 !


Un tribunal péruvien accuse Bill Gates, Soros et Rockefeller d’avoir créé le Covid-19 !

Publié le 12.01.2021 par Jonathan ExoPortail


La présidente de la Cour supérieure de justice d’Ica et l’Office décentralisé de contrôle de la magistrature Odecma Ica ont publié une déclaration dans laquelle ils annoncent l’ouverture d’une enquête préliminaire auprès des juges supérieurs qui a abouti à une résolution selon laquelle le covid-19 est une invention des «élites criminelles du monde entier» (nouvel ordre mondial) qui composent les milliardaires comme Bill Gates, George Soros, Rockefeller et compagnie.

Note ExoPortail : Pour rappel, l’Organisation mondiale de la santé a déclaré l’année dernière que le coronavirus était d’origine animale. Le peu de médias ayant traité de cette nouvelles toute chaude la présente déjà comme une «résolution basée sur des théories du complot», à vous de vous faire votre option avec les documents complets ci dessous. )

Nous vous laissons avec la déclaration complète ci-dessous.

«Le président de la Cour supérieure de justice d’Ica et l’Office décentralisé de contrôle de la magistrature ODECMA Ica, par rapport aux nouvelles diffusées dans certains médias, où ils déclarent « Sala affirme que covid-19 a été créé par Bill Gates, Soros, Rockefeller, etc. («nouvel ordre mondial») et ils développent la nouvelle, en précisant que la Cour d’appel pénale de Chincha et Pisco, a exprimé ces arguments dans l’ordonnance d’audience qui a déclaré fondée la demande de prolongation de la détention provisoire, ils font connaître ce qui suit
Que, compte tenu de ces circonstances, le chef de l’Office décentralisé de contrôle de la magistrature (ODECMA Ica) a ordonné l’ouverture d’une enquête préliminaire par les hauts magistrats de la Cour d’appel pénale de Chincha et Pisco afin de recueillir des preuves qui permettront de déterminer s’il y a ou non des irrégularités présumées.
L’enquête préliminaire menée par l’organe disciplinaire se déroule dans le cadre d’une procédure administrative régulière et vise à clarifier les faits en question.»

L’avocat Miguel Pérez Arroyo a publié l’extrait du raisonnement judiciaire controversé, et LP a publié l’ordonnance rendue le 21 décembre 2020, qui a confirmé la résolution qui déclarait fondée la demande de prolongation de la détention préventive.

Voici le paragraphe controversé :

c) L’Accord Plénier 01-2017 dans sa 18ème fondation stipule : «…il n’est pas possible d’accepter une prolongation de la détention préventive si le processus pénal a été paralysé sans aucune justification qui le légitime…» Dans l’affaire sub judice, le processus pénal a été paralysé en raison de la pandémie Covid 19, créée par les élites criminelles qui dominent le monde ; et qui a paralysé les activités dans presque tous les pays du globe, et personne n’a imaginé son avènement et sa poursuite dans le futur. Cet événement est de nature «imprévisible» et constitue une cause justifiée qui a paralysé, et continuera de paralyser, non seulement le travail judiciaire des Cours de justice du monde, mais aussi toutes les activités économiques, sociales, culturelles, et ce jusqu’à présent avec les restrictions préexistantes, même dans notre pays. Par conséquent, aucun gouvernement mondial, aucune personne physique ou morale, ni la défense des accusés, ne peut soutenir que cette pandémie a la qualité de « prévisible », sauf pour ses créateurs du nouvel ordre mondial tels que Bille Gate [sic], Soros, Rockefeller, etc. qui l’ont gérée et continuent de la diriger dans le plus grand secret au sein de leur environnement et des entreprises mondiales, avec des projections jusqu’en 2030. Dans ces conditions, la pandémie de grippe 19 constitue sans aucun doute une «difficulté particulière d’entraver l’enquête ou la procédure pénale».

Source : 

LP Dercho

LP Derecho

LP Derecho PDF

Sputik

20 Minutos


Traduction : ExoPortail