Q INFOS – Débriefing rapide du 7 Décembre sur la Situation au USA.

Lundi 7 décembre

Traduction: « L’élection est loin d’être terminée »
  • 22h49 : La présidente du parti républicain de l’Arizona, Kelli Ward, a fait appel du rejet de son procès qui visait à annuler la victoire du président démocrate élu Joe Biden en Arizona.

    Le juge de la Cour supérieure du comté de Maricopa a conclu que Ward n’avait pas réussi à prouver la fraude dans sa contestation des résultats des élections de Phoenix et que les preuves présentées au procès ne permettraient pas d’annuler la perte du président Donald Trump dans l’État.
  • 18h41 : « Ce sont des élections d’État. Les tribunaux d’État doivent évaluer ces procédures du début à la fin ». Un juge fédéral en Géorgie a rejeté une action en justice liée aux élections intentée par Sidney Powell, arguant que les plaignants n’ont pas qualité pour intenter une action en justice, qu’ils auraient dû la déposer auprès d’un tribunal d’État et qu’ils ont intenté l’action trop tard.
  • 14h58 : une statistique qui ne ment pas (mais n’a pas de valeur devant un tribunal) : Les taux de rejet de bulletins de vote, soit 0,1% dans le Michigan, sont 1/7 du taux le plus bas jamais enregistré dans le comté de Wayne.
  • 14h43 : Mo Brooks, membre du Congrès pour l’Alabama :

Je vais m’opposer à la certification du Collège électoral à la Chambre parce que, à mon avis, nous sommes témoins de la plus grande fraude électorale et du plus grand vol d’élections de l’histoire des États-Unis [chut, ne lui dites pas : ils seront 20, sur plus de 200 Républicains, à le suivre)

  • 14h43 : Dans une vidéo qui a refait surface, le directeur de Dominion Voting Systems montre comment les opérateurs peuvent entrer manuellement les votes dans leurs machines. Et explique que c’est une caractéristique du logiciel Dominion :

Le 5 novembre au matin … des agents fédéraux de l’Arizona ont fait une descente dans une maison de Fountain Hills, dans le comté de Maricopa [toujours les mêmes 7 ou 8 comtés qui, coïncidence, ont fait basculer l’élection présidentielle de Trump à Biden dans la nuit du 3 au 4 novembre]. Les agents cherchaient des preuves d’une cyber-attaque et des données d’électeurs volées. Ils sont repartis avec huit disques durs, trois ordinateurs et un sac de clés USB. Le résident de la propriété, un expert en informatique de 56 ans s’appelle Elliot Kerwin.

  • 06h48 : et encore corruption : dans la nuit, une manifestation a éclaté devant le domicile de Jocelyn Benson, secrétaire d’État du Michigan, après que les législateurs de l’Etat ont découvert que tous les greffiers du comté avaient reçu l’ordre de supprimer de leurs ordinateurs toutes les données liées aux élections.
  • 06h43 : Et encore de la corruption : L’expert électoral Garland Favorito n’a pas été autorisé à s’exprimer lors de l’audition d’État de Géorgie – Il a des preuves du changement de vote.
  • 06h38 : Rudy Giuliani vient d’être contaminé par le coronavirus.
  • 06h32 : Hier, nous vous disions que nous suivions une affaire concernant un bus scolaire découvert en panne sur le bord de la route, plein de machines de vote, afin de savoir si elle était sérieuse ou pas. La personne qui a déclaré être témoin n’a jamais répondu à nos demandes de fournir d’autres photos et les noms des personnes à qui elle a parlé. Mauvais signe. Une autre nous a indiqué qu’il s’agissait en réalité de matériel de bureau acheté à un surplus, et que le propriétaire a fourni des factures. Honnêtement, cette affaire avait 50% de chances d’être vraie, et 50% de chances d’être un des nombreux hoax et Fake News qui circulent sur les réseaux sociaux – car ils sont plus difficiles à détecter que ceux des grands médias, qui manquent sérieusement de finesse, car ils jouent sur la naïveté du public.
  • 06h03 : William Barr, le ministre de la Justice de Trump, envisagerait de démissionner avant la fin du premier terme de la présidence de Trump. Comme il s’agit d’une information du New York Times, il convient de se méfier de son honnêteté et de sa véracité. Mais ce ne serait pas incohérent : Certes, Barr a nommé le procureur John Durham comme conseiller spécial pour poursuivre son enquête sur le coup d’État de 2016, mais il s’avère que le mandat est étroit, concentré uniquement sur la conduite du FBI dans l’enquête sur la fabrication de la collusion russe. Puis Barr et Durham n’ont produit aucun acte d’accusation de responsables, ou même un rapport intérimaire avant les élections de novembre, ce qui a été considérée comme une déception majeure par les partisans de Trump qui ont vu les putschistes non seulement s’en tirer à bon compte mais aussi en profiter dans les urnes. Et bien entendu, Barr n’a pas levé le petit doigt sur le scandale de corruption de Joe Biden révélé par l’ordinateur portable de son fils Hunter et de l’associé dirigeant de leur société.

    Pour dire les choses clairement, Tom Fitton, de Judicial Watch, a découvert, exposé et impliqué plus de personnes dans ces dossier que l’ensemble du Département de la Justice, du FBI, des commissions judiciaires et des commissions d’enquête du sénat et des services de renseignements.
  • 05h55 : Ralph Jones a été identifié comme étant l’homme à la chemise rouge dans la vidéo de la fraude en Georgie, où des agents ont sorti des valises de sous une table quand les observateurs Républicains ont été priés de quitter les lieux :
  • 05h48 : corruption, corruption, et encore corruption :
    • En Georgie, les responsables des élections, sur ordre du secrétaire d’État, refusent d’autoriser l’examen informatique des machines de vote de Dominion sous prétexte de les « préparer » pour le second tour. Ils veulent totalement les effacer avant. Ensuite, ils tricheront à nouveau en janvier.
    • En Arizona, le président de la Chambre, Rusty Bowers, a fermé la Chambre des représentants de l’Arizona pour une semaine « en raison de COVID ». On dirait qu’il a besoin d’une excuse pour expliquer à ses électeurs en colère pourquoi il refuse de convoquer une session et d’examiner la fraude dans son État. C’est la première fois qu’il ferme la chambre depuis le début de la pandémie.

© Team 100 jours pour Dreuz.info.