Q SCOOP – Débriefing express matinale sur la situation au USA.

Selon Real Clear Politics, qui agrège les résultats publiés par tous les médias,
Biden n’est pas (plus) président

  • 08h55 : Nous attendons pour publier un article et faire le point, Etat par Etat, des procès pour fraude en cours qui peuvent rendre sa victoire au président Trump. Tout bouge si vite, que nous avons décidé de reporter sa parution à samedi.
  • 08h45 : Ce qui suit n’est pas une information mais une analyse du comportement des médias (cela ne devrait pas se trouver dans ce fil info mais ça lui est lié) :

Les médias parlent de l’élection de Joe Biden, des projets du président Biden, des appels téléphoniques du président Biden, comme s’il n’existait aucune contestation de cette élection. C’est un peu comme si des cambrioleurs étaient en train de braquer une banque en direct à la télé tandis que les journalistes les complimentent pour leur calme, tandis que la police arrive pour leur serrer la main et propose de les escorter jusqu’à chez eux pour qu’ils ne soient pas gênés par les bouchons.

  • 08h36 : Un dénonciateur démocrate s’est présenté dans le Michigan ! @RudyGiuliani va porter plainte demain.
  • 08h30 : Je ne comprends pas. Pour conceptualiser l’information de 08h29, j’ai tapé dans le moteur de recherche : « how many blacks in detroit ». Une seconde plus tard, j’avais la réponse : 79,1%. C’est de l’information démocratique bénéfique à la population pour un tas de raisons. Où est le problème à ça ? Pourtant, je ne peux pas trouver la réponse si je tape « combien d’Arabes, ou combien de Polonais, ou combien de Juifs, à Paris ».
  • 08h29 : Anomalie, vous avez dit anomalie : la ville de Detroit à 79,1% à majorité noire, elle a perdu 400 000 habitants depuis 2000, mais elle aurait eu plus de vote noir pour Biden que pour Obama. C’est très louche.
  • 08h25 : Le Lincoln Project doxxe les adresses et numéros de téléphones des avocats de Trump qui déposent plainte pour fraude. Le but :
    • 1) les terroriser et les pousser à démissionner,
    • 2) envoyer un message à tous les avocats américains de ne pas s’aventurer à engager des poursuites pour les fraudes électorales, sinon il leur arrivera le même sort, et
    • 3) envoyer le message subliminal qu’un avocat comprend bien : une fois que vous êtes exposé, vous ne travaillerez plus jamais à Washington, le Deep State s’occupera de vous.
  • 07h58 : Richard Hopkins, le lanceur d’alerte de la Poste qui dénonce une fraude électorale massive, est vétéran de l’armée, marine, il a une fille à charge, n’a jamais demandé à apparaître publiquement dans l’affaire.

    La poste vient de le mettre en congé sans salaire pour le punir de dire ce qu’il a vu.
  • 07h56 : James O’Keefe publie l’enregistrement d’un postier lanceur d’alerte de fraude électorale au sein de la Poste, menacé par ses supérieurs (Rudy Giuliani, l’avocat de Trump qui dirige les procès pour fraude, a l’enregistrement en mains) :

© Team 100 jours pour Dreuz.info.