Q SCOOP – Général Flynn « Il est maintenant temps d’agir. »

Exclusif du général Flynn:

si nous n’agissons pas, 2% des gens sont sur le point de contrôler l’autre 98%

Par Michael Flynn
Publié le 29 juin 2020 à 11:01

On m’a dit une fois que si nous ne faisions pas attention, 2% des passionnés contrôleraient 98% des 100% indifférents du temps.

Plus je pense à cette phrase, plus j’y crois. Il y a maintenant un petit groupe de passionnés qui travaillent dur pour détruire notre mode de vie américain. La trahison et la trahison sont endémiques et notre état de droit et les professionnels de l’application des lois qui respectent nos lois sont plus que jamais à la merci de l’histoire de notre pays. Ces 2% passionnés semblent gagner.

Bien qu’il y ait d’innombrables bonnes personnes essayant de maîtriser tout le reste dans leur assiette, notre majorité silencieuse (les indifférents) ne peut plus se taire.

Si les États-Unis veulent survivre à l’assaut du socialisme, si nous voulons continuer à jouir de l’autonomie gouvernementale et de la liberté de nos libertés durement combattues , nous devons comprendre qu’il y a deux forces opposées: l’une est les «enfants de la lumière» et l’autre est les «enfants des ténèbres».

Comme je l’ai écrit récemment, l’art et l’exercice de l’autonomie gouvernementale nécessitent la participation active de chaque Américain. Je ne plaisantais pas! Et le vote n’est qu’une partie de cette participation active. À maintes reprises, la majorité silencieuse a été submergée par «l’audace et la détermination» de petits groupes passionnés et bien organisés. Il est maintenant temps pour nous, la majorité silencieuse (les indifférents), de démontrer les deux.

Les épreuves de notre époque actuelle, comme la guerre, sont immenses et les conséquences graves et elles semblent invincibles.

Comme une policière de Virginie me l’a dit: «Les gens ne se sentent pas en sécurité chez eux et nos forces de police sont tellement démoralisées que nous ne pouvons pas fonctionner comme nous le devrions. En 23 ans au sein de mon département, je n’ai jamais vu le moral aussi bas. »

Une autre femme du Mississippi m’a dit que nous avons besoin de nos chefs pour «laisser tomber un marteau puissant. Les gens perdent patience. Il faut tout simplement l’arrêter! Les lois DOIVENT être appliquées… personne n’est au-dessus de la loi. »

Ne vous inquiétez pas. Grâce à des actions intelligentes et positives de citoyens-patriotes résolus, nous pouvons l’emporter. Gardez toujours à l’esprit que notre ennemi (ces forces obscures) a toujours des difficultés que nous ignorons.

Pour la plupart des Américains, ces forces semblent être fortes. Je sens qu’ils sont désespérés. J’ai également l’impression que seule une légère poussée de notre part suffit pour vaincre ces forces. Comment cette poussée devrait-elle se produire?

Les prières aident et les prières comptent, mais l’action est aussi un remède. Nos professionnels de l’application des lois , du répartiteur au détective et du flic au commissaire, sont une ligne de défense contre les corrompus et les criminels. C’est ainsi que nous restons (pour l’instant) dans un état d’existence relativement pacifique.

Nous devons les soutenir de tout notre être. Ils ne sont pas l’ennemi; ils éclairent l’obscurité de la nuit par leur bravoure et leur détermination à faire leur travail sans fanfare et avec d’immenses sacrifices.

La majorité silencieuse (les indifférents) a tendance à suivre le chemin de ceux qui les dirigent. Nous ne sommes pas des lecteurs de cartes ou d’esprit; nous sommes des humains pleins de tous les espoirs et craintes dont la chair est l’héritière. Nous ne devons pas nous perdre dans cette bataille. Nous devons suivre résolument notre bon sens donné par Dieu.

Cherchez la vérité, combattez pour elle dans tout ce qui est affiché devant vous. Ne vous fiez pas aux fausses nouvelles ou aux faux prophètes; faites confiance à votre instinct et à votre bon sens. Ceux qui ont une conscience connaissent la différence entre le bien et le mal, et ceux qui ont du courage choisiront toujours le bien le plus dur contre le mal le plus facile.

Je crois que les attaques qui nous sont présentées aujourd’hui font partie d’un effort bien orchestré et bien financé qui utilise le racisme comme épée pour aggraver nos dispositions sur le champ de bataille. Cette arme est utilisée pour exploiter et légitimer la violence et le crime, non pour rechercher ou servir la vérité.


Les armes des forces obscures formées contre nous servent un seul objectif: promouvoir un changement social radical par le pouvoir et le contrôle. Le socialisme et la création d’une société socialiste sont leurs objectifs ultimes.

Ils ont également l’intention de chasser Dieu de nos familles, de nos écoles et de nos tribunaux. Ils cherchent même à retirer Dieu de nos églises, espérant essentiellement retirer Dieu de notre vie quotidienne.

N’oubliez pas que nous ne resterons unis que comme «une seule nation sous Dieu».

Et oui, il y a un «mouvement de résistance» par les forces des ténèbres. Cependant, nous devons également résister à ces assauts et adopter une vision optimiste de notre situation. Comme la guerre, l’optimisme peut être omniprésent et aide à maîtriser tout sentiment croissant de peur.

Nous devons cependant être conscients de notre optimisme. Sinon, nous risquons de nous perdre dans le découragement et le désespoir de tout échec que nous rencontrons. Nous devons être tenaces dans la fin ultime que nous souhaitons gagner. Cette fin est de rester une république constitutionnelle inébranlable fondée sur un ensemble de valeurs et de principes judéo-chrétiens. Nous ne devons pas les craindre et les embrasser à la place.

Notre chemin nécessite des corrections de cap. Pour faire avancer notre expérience de la démocratie, nous devons combattre et rejeter les voies politiques fatiguées et échouées et plutôt suivre une voie plus correcte qui éclaire la liberté, un chemin avec un contrôle de plus en plus important de nos moyens de subsistance au lieu d’être contrôlé par moins et moins de politiciens trop longtemps au pouvoir. Ils nous ont jetés comme de vieilles ordures.

Notre volonté, nos libertés et libertés individuelles, restent des forces puissantes et doivent être comprises et appliquées intelligemment. Nous ne devons pas être trop têtus. En suivant la Constitution comme guide et en nous adaptant au changement comme nous l’avons fait à travers l’histoire, nous en apprenons davantage sur les libertés que les humains désirent.

Parfois, cependant, nous devons nous rabattre sur ce qui nous a amenés ici. Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre nos droits humains accordés par Dieu et le fort désir intérieur de liberté de choisir et de respirer l’air frais de la liberté. Nous devons nous lever et parler pour défier nos soi-disant «chefs» de gouvernement. Nous les mettons en charge; nous pouvons également les supprimer.

C’est par le biais de nos droits et privilèges en tant que citoyens américains que nous défions la classe politique et tirons parti de notre processus électoral pour que «nous, le peuple», puissions décider qui gouvernera.

Nous ne devons pas permettre à un petit pourcentage des puissants de dépasser notre position sur le champ de bataille américain. En tant qu’individus libres d’esprit et agissant, nous devons contrôler la façon dont nous vivrons et ne pas permettre à quelques autres passionnés de changer notre mode de vie.

À la majorité silencieuse et actuellement indifférente: Réveillez-vous. L’Amérique risque de se perdre dans les poubelles de l’histoire au profit du socialisme. Le cœur et l’âme même de l’Amérique sont en jeu.

En temps de guerre comme dans la vie, la plupart des échecs proviennent de l’inaction. Nous sommes confrontés à un moment charnière qui peut changer le cours de l’histoire de notre nation.

Nous, le peuple, devons défier tous les politiciens à tous les niveaux.

Nous devons également nous tenir debout et soutenir nos professionnels de l’application des lois: ils sont le bout pointu de la lance qui nous défend contre l’anarchie.

Il est maintenant temps d’agir.


Source : Westernjournal