USA : Des New-Yorkais ont protesté contre l’OTAN et l’aide militaire à l’Ukraine (VIDÉO).


Des New-Yorkais ont protesté contre l’OTAN et l’aide militaire à l’Ukraine (VIDÉO).

Publié le 17.1.2023


RT rapporte que des manifestants anti-guerre se sont rassemblés à New York pour s’opposer à l’OTAN et au soutien militaire des États-Unis à l’Ukraine. Ils ont demandé l’arrêt immédiat du financement de la guerre et la réaffectation des fonds aux services sociaux.

États-Unis : des New-Yorkais protestent le 14 janvier contre l’OTAN et l’aide militaire à l’Ukraine.

DISSONANCES OCCIDENTALES : A New York s’est déroulée une manifestation pacifiste. « Arrêtez la machine de guerre de l’OTAN» Les New-yorkais ont manifesté contre la guerre russo-ukrainienne et exigé la cessation immédiate du financement de la guerre et la redistribution des fonds.

«De l’argent pour nos besoins, pas pour la guerre» : Une manifestation pour s’opposer à l’OTAN et aux livraisons d’armes des États-Unis à l’Ukraine s’est tenue le 14 janvier à New York. Les protestataires ont appelé à réaffecter les financements alloués à la guerre aux profits des services sociaux comme l’éducation ou le logement. Un des manifestants interrogé par l’agence vidéo RUPTLY a appelé à des «négociations entre l’Ukraine et la Russie».

Ce n’est pourtant pas vers cette direction que se dirigent l’administration américaine et ses alliés qui ont récemment annoncé des livraisons d’armes supplémentaires, entretenant ainsi l’effort de guerre ukrainien. A ce titre, début janvier FranceAllemagne et Etats-Unis avaient promis l’envoi de véhicules d’infanterie et de chars de reconnaissance, 40 Marder allemands, 50 Bradley américains et des AMX-10 RC français.

Ces nouvelles annonces ont lieu alors que l’armée ukrainienne semble se trouver en difficulté dans le Donbass, où elle a selon Moscou perdu le contrôle de la ville de Solédar située en République populaire de Donetsk (RPD, rattachée à la Russie fin septembre après un référendum soutenu par Moscou mais dénoncé par Kiev et ses alliés occidentaux). De son côté, l’Ukraine a démenti cette information, précisant que des combats étaient encore en cours dans la localité.