USA : D’anciens employés d’ESPN intentent une action en justice contre la société après avoir été licenciés en raison de l’obligation de vacciner.


D’anciens employés d’ESPN intentent une action en justice contre la société après avoir été licenciés en raison de l’obligation de vacciner.

Publié le 12.1.2023


L’ancienne journaliste de Fox Sports Allison Williams et l’ancienne productrice Beth Faber poursuivent ESPN pour les avoir licenciées après leur refus de se conformer au mandat de vaccination COVID-19 de la chaîne sportive. Toutes deux ont demandé une exemption religieuse à ce mandat, qui leur a été refusée. Dans une plainte commune déposée mercredi par les anciens employés, il est affirmé qu’ESPN et Disney ont violé leurs convictions religieuses.

En septembre 2021, Mme Faber a été renvoyée de son poste à ESPN après que son exemption religieuse du mandat ait été refusée. Elle travaillait pour l’entreprise depuis 31 ans.

Beth Faber, ancienne productrice d’ESPN

En octobre 2021, Mme Williams a annoncé son départ d’ESPN après que ses demandes d’exemption ont été refusées à plusieurs reprises. Elle a d’abord demandé une « exemption de vaccination pour cause de handicap » car elle devait bientôt subir une fécondation in vitro. Après que cette demande a été refusée, elle a demandé une exemption religieuse qui a également été refusée.

La journaliste sportive Allison Williams

Selon l’action en justice intentée dans le Connecticut, Allison Williams « a informé par écrit les défendeurs qu’elle était chrétienne et que ses croyances religieuses sincères et profondes lui interdisaient de se faire vacciner. »

La journaliste sportive, qui avait déjà eu le COVID-19 et s’en était remise, a également proposé de faire des tests régulièrement, de porter un masque et de travailler à distance. Malgré tout cela, ESPN a quand même refusé sa demande et a mis fin à son contrat.

Tendance : Clyburn passe en mode panique totale alors que les républicains forment des comités pour enquêter sur le Deep State [VIDÉO].

Dans une vidéo postée sur Instagram après sa séparation de l’entreprise, Williams a annoncé la nouvelle en déclarant : « ESPN et The Walt Disney Company ont refusé ma demande d’aménagement, et à compter de la semaine prochaine, je serai séparée de l’entreprise. »

« Je ne suis tellement pas aligné avec cela, moralement et éthiquement », a-t-elle poursuivi. « J’ai dû vraiment creuser profondément et analyser mes valeurs et ma morale. En fin de compte, je dois les faire passer en premier. L’ironie dans tout cela, c’est que les mêmes valeurs et principes auxquels je tiens tant sont ce qui a fait de moi une très bonne employée et probablement ce qui a contribué au succès que j’ai pu avoir dans ma carrière. »

La poursuite de Williams et Faber allègue que Disney a une « relation symbiotique avec le ministère de la Défense », déclarant ,

« Il est bien connu que le ministère de la Défense a exercé un contrôle éditorial direct sur le contenu de Disney. Ce contrôle ne s’arrête pas au contenu, mais s’étend à l’encouragement direct, indirect et secret en ce qui concerne les politiques et les pratiques, telles que les exigences en matière de vaccination. »

Les deux femmes demandent « des dommages-intérêts compensatoires, des arriérés de salaire et des avances, des dommages-intérêts pour atteinte à la réputation, des dommages-intérêts pour traumatisme et détresse émotionnels, des dommages-intérêts punitifs, des honoraires d’avocat raisonnables et les coûts de l’action, des intérêts avant et après jugement ».

Williams travaille maintenant comme reporter pour Fox Sports.