USA : « Baiser de la mort », la longue poignée de main de Joe Biden à Macron suscite un tollé.


« Baiser de la mort », la longue poignée de main de Joe Biden à Macron suscite un tollé.

Publié le 2.12.20222


Sputnik rapporte : Plus de 40 secondes. C’est le temps pendant lequel Joe Biden a serré la main d’Emmanuel Macron, en visite actuellement à Washington. Tournée largement en dérision sur les réseaux sociaux, cette longue poignée de main a été par ailleurs ironiquement qualifiée de « baiser de la mort » par un journaliste américain.

Une longue poignée de main de Biden offerte à Macron pour « impressionner » son homologue français ? L’animateur de Fox News Jessy Waters a ironiquement décortiqué la séquence qui fait le tour des réseaux sociaux et met en émoi les internautes.

Biden et Macron à Washington - Sputnik Afrique, 1920, 02.12.2022
© AP Photo / Andrew Harnik

Après que le chef de l’État français avait critiqué son homologue américain pour le prompt retrait du contingent militaire d’Afghanistan, il était « nécessaire » pour Joe Biden de remettre les pendules à l’heure. Et il l’a finalement fait à sa manière :

« Tôt ce matin, Biden a attrapé la main de Macron et ne l’a pas lâchée. Il ne pouvait pas lâcher prise. Macron ne savait pas quoi faire », a ironisé le journaliste. La poignée de main a duré une quarantaine de secondes.

Toujours sur le ton de l’humour, il a reformulé de récents propos du Président américain (« Personne n’em**de Biden) :

« Rappelez-vous, personne ne plaisante avec Biden. Était-ce un coup de force irlandais, un baiser de la mort, je veux dire, qu’est-ce que c’est que ça ? ».

Il a envie « de foutre le camp d’ici »

Même Vincent Hervouet nous raconte : »Visite d’État aux États-Unis : Emmanuel Macron l’américain ».

Cet épisode a rendu perplexes de nombreux utilisateurs de Twitter. Une majorité était unanime sur le fait que tout cela était très « gênant ».

« Je parie que Macron a hâte de foutre le camp d’ici », a écrit un internaute.

« Et maintenant, embrassez-vous. »

Dans les couleurs sataniques habituelle de ses mondialistes, voici juste les « leaders du monde libre » avec Joe appelant la France, Frank.