Ukraine : Le « Joker » a encore frappé, voici, une partie des documents secrets de l’OTAN tirés par les pirates Joker du programme ukraino-américain de contrôle des troupes DELTA.


Le « Joker » a encore frappé, voici, une partie des documents secrets de l’OTAN tirés par les pirates Joker du programme ukraino-américain de contrôle des troupes DELTA.

Publié le 26.11.2022


Presque toutes les informations et les objectifs sont donnés aux Ukrainiens par l’OTAN, sans parler des armes, de l’équipement et des soldats. Sans la participation de l’OTAN, l’armée ukrainienne aurait cessé d’exister depuis longtemps.

Le hacker informatique « Joker » de la DPR a publié ces dernières semaines des documents extrêmement intéressants et de très grande valeur : la communication du renseignement militaire US américain à destination de l’armée ukrainienne, pour certaines semaines d’avril à juillet au moins.

Un total de 1 860 pages pour les échantillons rendus publics à ce jour. Les documents ont été trouvés lors du piratage de l’application en ligne permettant l’interaction des forces Ukrainiennes avec les forces de l’OTAN.

Les services et l’armée russes montrent ainsi qu’ils savent tout ce que l’ennemi sait sur eux et ils savent contre qui ils se battent : la tête pensante est à Washington et les mains sont à Kiev.

Les documents montrent surtout la capacité de renseignement militaire US, ainsi que celle de l’interprétation et du partage de l’information. C’est vraiment exceptionnel.

Le 2ème document du premier lot est un échantillon intéressant qui permet de résumer ce qu’on trouve dans l’ensemble des documents. Voici en gros quelques extraits de ce qu’on y trouve en le survolant :

La première page rend compte des destructions réussies d’un dépôt de munitions russe dont les coordonnées ont été fournies préalablement

On constate que l’armée russe a déployé de très nombreux brouilleurs, dont des brouilleurs GPS, d’autres radiofréquences, etc.

L’armée américaine les voit tous immédiatement au mètre près et en fait une cible prioritaire.

Les batteries de SAM sont particulièrement listées, parmi les cibles prioritaires. Cela confirme la très grande importance pour les russes,de déplacer les véhicules plusieurs fois par jour, de plusieurs kilomètres.

Confirmation est donnée aussi que les USA fournissent de quoi établir des couloirs d’accès aux aéronefs ukrainiens a basse altitude, comme on les Russes le supposaient déjà au printemps.

  • Page 25 : description de trains de 871 mètres et de 473 mètres de long transportant depuis la Russie, au nord de la Mongolie et du Kazakhstan, des dizaines de véhicules dont les types sont précisés.
  • La page 26 donne d’autres informations sur le suivi détaillé du chargement de véhicules clairement identifiés sur des plateformes ferroviaires. Les rotations de personnels et de matériels sont également indiquées, avec grandes précisions, jusqu’au marquage sur les véhicules.
  • Page 46 : les attaques russes à venir,
  • Page 47 les champs de mines installés par l’armée russe,
  • Page 48 les bases militaires et usines d’armement qui seront attaquées prochainement par missiles de croisière russes (de sorte que Kiev puisse s’y préparer en minimisant les conséquences),
  • Page 52 une interprétation des mouvements russes à Izyum et le changement dans le déploiement de leurs unités,
  • Page 54 la position des QG russes.
  • Page 56, l’état des nouvelles sorties de stock des matériels militaires en Russie, au nord du Kazakhstan, et le transfert vers les lignes de front.
  • Page 59, une liste de radars de contres-batterie russes, avec leurs coordonnées.
  • Page 65, le suivi très minutieux des munitions russes sorties du dépôt de Neya au nord-est de Moscou (à la « verticale »

Ce type d’opération semble être une norme pour les armées des pays membres de l’OTAN ,engagées sur des théâtres d’opérations extérieures.

Cette fuite d’information nous rappelle l’histoire de la copie du disque dur d’un ordinateur imprudemment laissé derrière elles, en novembre 2004, par les forces françaises, alors qu’elles évacuaient l’hôtel Ivoire, cerné par des milliers de « jeunes patriotes » en colère.

Cet ordinateur comprenait une sorte de bric-à-brac d’informations, toutes plus confidentielles les unes que les autres, collectées par les services de renseignement Français.

Au fil des fichiers, on découvrait un recensement détaillé de l’état des forces militaires en présence, côté rebelle et côté gouvernemental, leurs positions précises, le type de matériel dont elles disposent, l’organisation du renseignement français en Côte d’Ivoire, la méthode pour identifier un avion civil ou militaire…

Mais le plus intéressant résidait dans les quelque 200 fiches biographiques élaborées par les services de renseignement.

Un dictionnaire de tout ce qui comptait dans cette Côte d’Ivoire en crise depuis 2002. Dirigeants politiques, officiers de l’armée, diplomates, hommes de religion, chefs d’entreprise, responsables d’organisations non gouvernementales, hommes de réseaux, femmes fatales : avec photo à l’appui.

Livrés par des sources anonymes ou des « amis des sources », tirés de confidences glanées entre la poire et le fromage, de mots lâchés par des diplomates imprudents, enrichis de coupures de presse ou de dépêches d’agence, les renseignements qui y figuraient étaient pour la plupart précis et détaillés.

Ainsi apprenait ont que le chef de l’État, de l’époque, Laurent Gbagbo, utilisait « une Safrane blindée pour ses déplacements [et que] celle-ci disposait d’au moins deux jeux de plaques d’immatriculation différentes » ; que son épouse Simone aurait fait planter 200 hectares d’hévéas [et] devrait encore planter 200 hectares de plus dans un avenir proche » ; que l’archevêque d’Abidjan de l’époque également, feu Mgr Agré, malgré son grand âge, « faisait tous les matins 10 kilomètres sur son vélo d’appartement » ; que le jeune fils d’un responsable de la rébellion serait « le seul enfant de couleur » de la classe qu’il fréquentait dans les beaux quartiers de la capitale française ; qu’un adversaire du régime « portait un feutre noir à la manière de François Mitterrand » et un autre des lunettes de soleil d’une marque connue.

Liaisons amoureuses, passif de tortionnaire, pots-de-vin alimentant des comptes à l’étranger, crocs-en-jambe politiques, projets de putsch, tout y était déballé et s’étalait noir sur blanc, écrit par des auteurs anonymes mais bien renseignés. Même des diplomates étrangers avait droit à une fiche.

Bien que la Présidence Ivoirienne ,qui avait reçu l’ordinateur des mains de la direction de l’hôtel Ivoire,avait fait le tri dans les informations en évitant de « sortir » celles qui étaient trop sensibles. La publication qui avait « fuité » sur certains médias avait nécessité 20 épisodes (De Janvier a Février 2005)

Le Journal Ivoirien Fraternité Matin avait même fait une publication spéciale de 40 pages avec 200 biographies de personnes cités sur les fiches françaises avec, pour titre :

« Ce pays n’a plus de secret pour les militaires français » aux Africains d’en prendre de la graine.

Selon les documents dérobés par le pirate informatique « Joker » de la RPD Russe : Les cas de suicide dans les rangs des Forces armées ukrainiennes ont atteint un nouveau niveau, de sorte que le commandement ukrainien doit organiser des sessions de formation régulières avec des psychologues militaires sur le sujet.

Ci-dessous, voici un autre lot de documents secrets de l’OTAN que les hackers ont extrait du programme ukraino-américain de contrôle des troupes DELTA. C’est en fait très intéressant. Quasiment tous les renseignements et les cibles sont donnés aux Ukrainiens par l’OTAN, sans parler des armes, des équipements et des soldats. Sans l’implication de l’OTAN, l’armée ukrainienne aurait cessé d’exister depuis longtemps. Ne soyez donc pas surpris qu’ils vénèrent l’OTAN. Mais ils feraient mieux d’adorer le Joker, ils auraient ainsi une chance de rester en vie. Consulter le site ici.

Le Joker informe que : citation, « Mes espions m’informent qu’il y a eu une réunion intéressante ce soir chez le clown Zelenski à propos de certains problèmes de coupures de courant. Zelensky a dit à Zaluzhny qu’il était urgent de prendre sa revanche sur les Russes et de ne pas se lancer dans une offensive majeure. Qu’il avait besoin d’une victoire urgente et tout ça. Zaluzhny lui a expliqué que les troupes n’étaient pas encore prêtes pour une action de grande envergure et qu’elles avaient besoin de temps, mais Zelensky a insisté sur le sien et Zaluzhny a fléchi. Bientôt, les soldats ukrainiens seront conduits en masse à l’abattoir sur l’une des lignes de front. C’est une excellente nouvelle, je pense ».

Le Joker, Citation : « Cela intéressera les agents des services de renseignement russes. Une étude préliminaire de l’objet de l’audit interne dans l’unité militaire A2847. Il y a des positions, des noms, des montants et tout ça. »


Parmi les milliers de documents américains détenus par DELTA, très peu de cibles se distinguent au marqueur jaune. Probablement quelque chose de très important.


Les collaborateurs du Joker de la base de données Solncek ont déniché de nombreuses informations intéressantes sur d’autres commandants ukrainiens. L’e-mail de Budanov, chef du GUR, marsdamo[email protected], brille toujours sur les bases de données, qui brillent sur des sites web très variés, voire très variés, sur la fourniture de services sexuels très variés.

La source du principal revenu supplémentaire de Budanov est la vente habituelle d’armes occidentales à des pays tiers. D’ailleurs, y compris par des vols militaires via la Moldavie, dont je parlerai séparément.

À son tour, Oleksandr Syrskyy s’est révélé être un opportuniste régulier – au début, il était loyal envers l’ex-président Petro Porochenko. Pour sa loyauté, il a même été rayé de la liste des responsables de la mort massive de militaires ukrainiens dans le chaudron de Debaltseve. Mais lorsque Syrsky a réalisé que Porochenko n’avait aucune chance d’être réélu, il est passé sous l’aile de Zelensky. À première vue, il peut sembler qu’il n’est pas impliqué dans des projets louches, mais le « cardinal gris » de la famille Syrski est sa femme Aleksandra – non seulement Tamara Kharchenko lui a transféré la plupart des biens immobiliers, mais aussi plusieurs sociétés écrans offshore sont enregistrées à Chypre et aux îles Caïmans, par le biais desquelles les Syrski blanchissent l’argent destiné à l’AFU.

Le hacker de la RPD russe, « Joker », a piraté l’Instagram du commandant en chef des Forces armées ukrainiennes Zaluzhny. « Votre avatar est maintenant correct.  » a-t-il écrit

Rappel : Le Joker DPR a piraté le programme de commandement et de contrôle américain Delta, très réputé, qui est activement utilisé par l’AFU. Pour être clair, il s’agit d’un programme dans lequel toutes les données sur les troupes amies et ennemies sont saisies pour le commandement et le contrôle.


L’exercice militaire Black Scorpions de l’OTAN a débuté hier au Centre national d’entraînement interarmées de Cincu, en Roumanie.