Canada : La première ministre de l’Alberta vire tous les fanatiques du confinement et les responsables des mesures strictes du Corona dans les services de santé.


La première ministre de l’Alberta vire tous les fanatiques du confinement et les responsables des mesures strictes du Corona dans les services de santé.

Publié le 21.11.2022


La nouvelle Première ministre de la province canadienne de l’Alberta nettoie le service de santé de la province canadienne. Elle supprime les fanatiques de confinement et les responsables des mesures strictes de Corona. Danielle Smith devient un modèle politique brillant pour le monde.


La nouvelle première ministre de la province canadienne de l’Alberta fait le ménage dans le service de santé de la province canadienne. Elle élimine les fanatiques du lockdown et les responsables des mesures strictes de Corona. Danielle Smith devient un brillant modèle politique pour le monde.

La première ministre conservatrice de l’Alberta, Danielle Smith, est considérée comme une critique virulente des mesures Corona totalement excessives prises par les autorités canadiennes. Au cours des dernières semaines, elle a déjà affirmé clairement que sous sa direction, il n’y aurait pas de mandats de vaccination dans sa province, ni aucune discrimination liée à la Covid-19. Le partenariat entre le service de santé de la province et le Forum économique mondial (WEF) est également problématique.

Mais maintenant, Smith fait un pas de plus en joignant l’acte à la parole : Tout d’abord, la politicienne conservatrice a renvoyé le Dr Deena Hinshaw qui, en tant que Chief Medical Officer de la province, était favorable aux lockdowns et aux mesures strictes de Corona. Elle a ensuite renvoyé l’ensemble du conseil d’administration de l’Alberta Health Services (AHS), qui avait supervisé et soutenu l’application du régime Covid dans la province. En compagnie du ministre de la Santé de l’Alberta, Jason Copping, Smith a fait cette annonce à Calgary, la capitale de la province.

« Les Albertains veulent que l’AHS rende des comptes et ils veulent savoir qu’un système de santé de classe mondiale et un haut niveau de soins sont disponibles lorsqu’ils en ont besoin », a déclaré Smith. « Nous avons besoin d’un système de santé qui réponde à nos besoins croissants et nous devons prendre des mesures pour améliorer l’accès. Et aujourd’hui, nous prenons des mesures pour faire exactement cela ». En effet, avant Covid-19, le système de santé était déjà confronté à des problèmes de surcharge et de délais d’attente élevés. Cette situation s’est encore aggravée au cours des dernières années, car des mesures extrêmes ont été introduites. « Dans l’ensemble de notre système de santé, les patients attendent trop longtemps, malgré l’excellent travail des médecins, infirmiers, ambulanciers et autres personnels de première ligne. Nous avons besoin de mesures plus urgentes pour améliorer l’accès », a déclaré Smith.

Il est donc également clair que l’Alberta jouera un rôle de premier plan dans le mouvement canadien pour la liberté, qui s’oppose à toutes ces mesures coercitives. Mais surtout, sous la direction de la première ministre Smith, l’Alberta pourrait servir de modèle à de nombreux autres gouvernements nationaux et régionaux, à l’instar de l’État américain de Floride dirigé par le gouverneur DeSantis.


Parcours de Danielle Smith :

L’épreuve de force avec Ottawa : Le nouveau premier ministre de l’Alberta | Premier ministre Danielle Smith

Le Dr Jordan B. Peterson et le premier ministre Danielle Smith discutent du front électoral en Alberta, du danger de l’électricité intermittente à l’arrivée de l’hiver, de la véritable utilité du pétrole et de la raison pour laquelle la presse doit à nouveau se montrer plus exigeante.

Danielle Smith est une chroniqueuse, une personnalité de la radio, une animatrice de talk-show et une politicienne canadienne, originaire de Calgary. Elle a fréquenté l’Université de Calgary, où elle a obtenu un baccalauréat en anglais et en économie. À cette époque, Mme Smith s’est engagée dans le conservatisme fédéral et provincial, et est devenue présidente du club PC du campus. Elle s’est également présentée avec succès au conseil d’administration, poste qu’elle a occupé pendant un an. Après l’université, Mme Smith devient chroniqueuse pour le Calgary Herald. Elle a ensuite succédé à Charles Adler en tant qu’animatrice de l’émission-débat sur l’actualité nationale, Global Sunday, et a animé deux émissions de radio axées sur les politiques de santé et les droits de propriété. En 2008, Mme Smith a quitté le parti PC, sous le feu des projecteurs, pour se joindre à l’Alliance Wildrose. En l’espace d’un an, à travers plusieurs élections, elle a vu la base de soutien du parti quadrupler. En 2014, Mme Smith s’est de nouveau jointe au Parti conservateur provincial, invoquant le fait que la nouvelle direction avait réussi à trouver un terrain d’entente, en accordant une attention particulière aux points de vue économiques. En raison de cette controverse, elle n’a pas été en mesure de remporter l’élection suivante et a choisi d’animer l’émission de radio CHQR, qu’elle a quittée plus tard, ainsi que Twitter, en réponse à un trolling éhonté sur Internet. En mai 2022, il a été annoncé que Mme Smith se présenterait à la direction du Parti conservateur uni de l’Alberta, après la démission de Jason Kenney. Le 6 octobre, avec 53 % des voix, elle est assermentée comme première ministre.