France : Une nouvelle bataille s’annonce, la montée de nouvelle loi des Assises sur la lutte contre les dérives sectaires et le complotisme se tiendront au début de 2023.

« Pavillon à la mer et fanion de voiture de Philippe Pétain.
Le drapeau de l’« État français » est le drapeau tricolore de la France, sans marque distinctive particulière de ce régime. » Sans marque nous dit wikipedia ?

Une nouvelle bataille s’annonce, la montée de nouvelle loi des Assises sur la lutte contre les dérives sectaires et le complotisme se tiendront au début de 2023.

Publié le 20.11.2022


GUERRE À LIBRE PENSEUR, GUERRE À LIBRE ARBITRE, GUERRE À DIEU.

C’est le journal l’express qui en fait l’apologie, le 2.11.2022.

Alors que dans le monde entier les plateformes se débloquent petit à petit, dernièrement le compte Tweeter de D. Trump, et bien d’autres, le DS Français a la solde du PCC Chinois lui fait du zèle et officialise une « Stazi » de la pensée politique, mais pas que, tant qu’à faire. Parce que non seulement, elle se voit très clairement désormais, mais ils vous l’annoncent aussi clairement comme en 1940 avec Pétain, et la liste des censurés commence réellement à s’allonger après : RT, Sputnik, Rumble, et tant d’autres au travers de Facebook, YouTube, etc… Ils n’arrivent tellement plus à accepter que les Français découvrent la réalité de leur plan qu’ils sont obligés d’en voter des lois pour en venir à ce qu’ils cautionnent depuis toujours, au travers du WEF (qui est le Gourou du gouvernement et qu’il nous faudra aussi tous dénoncer à la MIVILUDE, ainsi que toutes leurs dérives réalisées en période COVID, l’effet boomerang) et de l’Ukraine dernièrement, le nazisme, nous voici revenus sous « Vichy », une bataille de Gourou contre Gourou s’annonce, explication :

Affiche vichyste incriminant la Résistance. Secrétariat général à l’information et à la propagande, imprimerie Bedos & Cie, Paris, vers 1943. Ceux qui ne comprennent pas où se situe le combat et à quelle période, ces affiches ci-dessous ont été produites en 1943, nous sommes en 2023 pour les leurs avec les mêmes recettes, les mêmes méthodes sont employées dans la même symbolique des dates, pour information la guerre, c’est terminé en 1945.


Explication : La montée de nouvelle loi des Assises sur la lutte contre les dérives sectaires et le complotisme se tiendront au début de 2023.

Les dérives sectaires dans ce cas-là, ils incluent là-dedans beaucoup des choses : les gens qui vont faire la naturopathie/ photothérapie sur les plantes, magnétiseurs, les gens qui vont faire du développement personnel/les gourous, « féminin sacré », les néo-païens, le mouvement de pensée anthroposophes qui se veut proche de la nature et qui voit le monde comme mû par des forces spirituelles, et le complotisme comme considération aussi pour les personnes qui ne vont pas si faire vacciner.

La Mivilude joue le rôle d’une police administrative des esprits, qui recherche des boucs émissaires et stigmatise des groupuscules.

Parmi les domaines qui ont généré le plus de signalements : la santé (744 saisines, dont 520 liés à des pratiques de soins non conventionnelles), la « mouvance chrétienne » (293 saisines) avec notamment les évangéliques, le développement personnel et le coaching (173 saisines), le chamanisme et les psycho-spiritualités (159 saisines), le mouvement antivax (148 saisines), ou encore la méditation et le yoga (116 saisines).

La montée du complotisme inquiète aussi particulièrement : « Chacun a bien sûr le droit de croire à ce qu’il veut, mais nous constatons que ces théories sont souvent utilisées comme point d’entrée à des pratiques pouvant donner lieu à une mise sous emprise », a rappelé Sonia Backès, qui a annoncé la tenue en début d’année prochaine d’Assises des dérives sectaires et du complotisme.

Ce qui semble indiquer un rapport de forces désormais plus favorable au pôle « libre-penseur », car la Miviludes s’empare du sujet en mentant, elle met à mal la démocratie, et ne protège personne. Elle va stigmatiser quelques minorités spirituelles et justifier la répression des « pensées déviantes », comprendre « différences », et passe à côté des vraies victimes de maltraitance, au nom de l’État !, mais leur « déviance sexuelle » encouragée par ce gouvernement et la justice n’est pas mentionnée bien sûr et pourtant il porte un nom dans leur vocabulaire déviant et mensonger le WOKISME, que nous devons obligatoirement accepter de leur part ? Mais au nom de quoi, du transhumanisme du WEF ?.

La Miviludes joue donc le rôle d’un contrôle dictatoriale de l’État qui se brancherait sur le cerveau du peuple et utiliserait son équipement moteur, sensoriel, et même psychique pour exprimer sa propre pensée, connecté à la pensée unique.

Asseoir la pensée unique, imposer la tyrannie de la moyenne… les outils du centrisme autoritaire.

Tuer la liberté de pensée, tuer le Libre Arbitre