France : Flash, le gouvernement français censure Rumble en France, explication.


Le gouvernement français censure Rumble en France, explication.

Le gouvernement français interdit l’accès à la plateforme Rumble, en France parce qu’elle refuse de censurer les médias russes, c’est une plateforme de publication de vidéos. Comment qualifie-t-on un pays qui empêche sa population d’accéder à de l’information qui les dérangent ?

Publié le 1.11.2022


La liberté d’expression selon le gouvernement français

Nous sommes à une semaine des Midterms aux États-Unis, et Rumble est avec D. Trump, puisque ce réseau sera intégré dans son nouveau réseau social « Truth Social », le réseau a été censuré par le gouvernement français en France. Mais aussi suite à la bombe de vidéo ci-dessous qui sortira en novembre, ce film a pour titre en anglais : « Sudden Death syndrome » ou « Syndrome de la Mort Subite » extrêmement explicite sur ce que le gouvernement français et les mondialistes ont fait sur l’humanité en tuant par la vaccination.

Mais rien ne nous empêchera de diffuser le teaser du film que nous mettons en téléchargement ici pour vous afin que vous puissiez le redistribuer au maximum. Contourner cette censure avec un VPN, intégré dans les extensions du navigateur Opéra, Brave ou Yandex.

Expliqué par les Décodeurs, merci à eux pour ce tuto : « Une solution qui vous permet de protéger votre vie privée, et aussi, pour avoir accès à Rumble. J’ai fait ce mini tutoriel pour aider ceux qui ont du mal avec l’informatique. Voici le lien que j’utilise dans la vidéo pour télécharger Brave » .


La France censure

AVIS AUX UTILISATEURS EN FRANCE

En raison des demandes du gouvernement français de retirer les créateurs de notre plateforme, Rumble est actuellement indisponible en France. Nous contestons ces demandes du gouvernement et espérons rétablir l’accès prochainement.

Pour télécharger la vidéo : clic sur la flèche dans la vidéo en haut à droite, ensuite « Download this vidéo » puis clic droit dans la vidéo, « enregistrer la vidéo sous ».


Traduction du Tweet d’Elon Musk du 5 mars 2022, la demande de censure est global :

« Certains gouvernements (pas l’Ukraine) ont demandé à Starlink de bloquer les sources d’information russes. Nous ne le ferons pas, sauf sous la menace d’une arme.

Désolé d’être un absolutiste de la liberté d’expression » .