USA : Le célèbre magazine « fouine » , anti-complotiste, VICE, s’est-il mis lui-même au complotisme à moitié ? Titre, « Les partisans du « SafeBlood » veulent créer des banques de sang non vacciné » .


Le célèbre magazine « fouine » , anti-complotiste, VICE, s’est-il mis lui-même au complotisme à moitié ? Titre, « Les partisans du « SafeBlood » veulent créer des banques de sang non vacciné » .

Avec beaucoup de guillemets dans le titre, alors que cette action est bien réelle et entièrement libre de choix, sans jugement à faire justement, VICE récidive comme toujours. Pourquoi nous traitons VICE de Fouine, car ce magazine avait insisté en 2020 pour avoir un entretien avec nous, entretien que nous avons toujours refusé de faire parce que nous connaissons leurs procédés hypocrites afin de toujours surfer « En mode Border Line sur la vérité » et sur la vague du FAKE mode DS, « En Style, nous avons pu parler à un Complotiste », pour mieux les détruites ensuite dans leurs articles, tout en encaissant des dollars sur la bête. Et après notre refus, ils nous avaient démoli suite à cela sur la presse main stream, comme TF1 l’avait fait avec « les Décodeurs ». C’est fait encore avec cet article qui aurait pu être correct pour une fois. Mais ils n’ont pas pu s’en empêcher de démolir, casser les gens qui ne pensent pas comme eux et/ou refusent d’y voir un libre arbitre. Explications que vous verrez de vous-mêmes.

Publié le 18.11.2022 par Anna Merlan


Les partisans du « SafeBlood » veulent créer des banques de sang non vacciné. Les médecins affirment qu’un nombre croissant de personnes demandent des transfusions de sang non vacciné.

VICE nous rapporte que les anti-vaxx tentent de créer une nouvelle infrastructure mondiale pour l’approvisionnement en sang non vacciné, motivés par des théories du complot et des croyances pseudo-scientifiques sur les dangers des vaccins à ARNm COVID.

Qactus a Vice : Ça commence, « motivés par des théories du complot et des croyances pseudo-scientifiques sur les dangers des vaccins à ARNm COVID » non n’avons pas fait trois phrases qu’ils commencent à parler de théorie du complot, au lieu de simplement dire que les personnes qui refusent d’êtres injectées par un produit expérimental, parce que ce ne sont pas des « VACCINS » puisque toujours en cours de développement et cela est officiel, chercher VICE et vous trouverez.

SafeBlood Donation a été fondé par un naturopathe suisse, George Della Pietra, qui considère les campagnes mondiales de vaccination contre les coronavirus comme « le crime du siècle ».

Qactus a Vice : Ne le blâmez pas avec vos guillemets, il a raison.

Lui et ses partisans pensent, à tort, que les vaccins à coronavirus à ARNm « contaminent » le sang et détruisent le système immunitaire, et que les personnes non vaccinées seront lésées si elles reçoivent des transfusions de sang fourni par des personnes vaccinées.

Qactus a Vice : Encore un pic « à tort », vous avez des vaccins à vendre vice ou quoi ? pour le reste, il a encore raison, le sang est contaminé et les systèmes immunitaires ne seront pas lésés, mais affaibli puis détériorés au fil des injections.

Alors que les vaccins traditionnels utilisent des protéines virales inactivées appelées antigènes pour stimuler le système immunitaire de l’organisme, les vaccins à ARNm, tels que les vaccins Pfizer-BioNTech et Moderna COVID, reposent sur une nouvelle technologie qui utilise la séquence génétique de l’antigène pour inciter l’organisme à produire des anticorps.

La Croix-Rouge américaine et d’autres grands collecteurs de sang affirment que le sang des personnes ayant reçu des vaccins COVID à ARNm peut être transfusé sans danger et que, si le vaccin est conçu pour générer une réponse immunitaire, les composants du vaccin eux-mêmes ne se trouvent pas dans la circulation sanguine.

Qactus a Vice : Tissus de mensonges, prouvé par énormément de vrai chercheur français, Faite correctement votre travail, si vous voulez, nous prouvez que vous n’êtes pas « Border Line avec le DS et les Mondialistes » alors demandé aux complotistes, il n’y a pas de honte à ne pas savoir ce que le monde entier sait maintenant à commencer par le CDC qui a avoué s’être trompé sur le sujet.

Mais selon M. Della Pietra, les craintes suscitées par la nouvelle technologie ARNm font que certains anti-vaxx hésitent à se faire soigner et ont créé une demande pour un approvisionnement fiable en sang non vacciné dit « sûr ».

« Je reçois des centaines de courriels me demandant : « Avez-vous du sang [disponible], car je dois subir une opération dans trois semaines ? », a-t-il déclaré à VICE World News.

« Nous voulons être une plateforme pour les personnes qui veulent avoir le libre choix des donneurs de sang », a-t-il ajouté. « Qu’ils pensent qu’il y a une véritable théorie du complot, que le Nouvel Ordre Mondial [est en train de se produire], ou qu’ils disent simplement ‘je n’en veux pas’ pour n’importe quelle raison ».

La campagne de SafeBlood Donation reflète une croyance répandue parmi les anti-vaxxers selon laquelle leurs produits biologiques prendront une valeur sans précédent dans un monde vacciné à l’ARNm. Sur les médias sociaux, les militants anti-vax ont pris l’habitude de se qualifier de « sangs purs », tandis que d’autres spéculent que le sperme d’hommes non vaccinés pourrait être « le prochain Bitcoin ».

Un logo « Pureblood » sur un t-shirt en vente lors d’un « convoi de la liberté » en Alberta, au Canada, en mai. PHOTO : Artur Widak/NurPhoto via Getty Images


SafeBlood Donation, qui compte des membres dans au moins 16 pays, espère à terme ouvrir des banques de sang fournissant du plasma non vacciné à ses membres. Mais l’objectif initial du groupe est de faire pression sur les hôpitaux et les autorités sanitaires du monde entier pour qu’ils autorisent ce que l’on appelle les « dons dirigés » de sang non vacciné, grâce auxquels les bénéficiaires pourraient désigner des donneurs qui n’ont pas été vaccinés contre la COVID pour leur fournir directement le sang nécessaire à leur traitement.

Les autorités médicales n’autorisent les dons dirigés que dans des situations spécifiques où ils sont médicalement nécessaires, par exemple pour obtenir un groupe sanguin rare, mais refusent les demandes croissantes de sang « non vacciné » pour des raisons éthiques et médicales. Le consensus médical est qu’il n’y a pas de risque à être transfusé avec du sang provenant de personnes ayant reçu le vaccin COVID, des autorités telles que la Food and Drug Administration américaine déclarant qu’il n’y a pas de preuve suggérant « un risque accru d’événements indésirables ».

Qactus a Vice : Faite correctement votre travail, si vous voulez, nous prouvez que vous n’êtes pas « Border Line avec le DS et les Mondialistes » ou alors demandé aux complotistes, il n’y a pas de honte à ne pas savoir ce que le monde entier sait maintenant à savoir que le CDC a avoué s’être trompé sur le sujet.

Comment aborder un anti-vaxxer ?

La vision plus large de SafeBlood Donation, si elle parvient un jour à atteindre son objectif peu probable de forcer des changements dans le régime actuel du don de sang, est de créer une nouvelle infrastructure mondiale pour fournir du sang non vacciné. Cela impliquerait des bases de données nationales où les gens pourraient trouver des donneurs, des cliniques affiliées où les non-vaccinés pourraient donner et recevoir du sang, et des banques de sang physiques de sang non-vacciné.

Réponse Qactus a Vice : Non pas forcément si les poches de sang sont repérées correctement avant à l’ensachage en temps réel et en tant que tel, puis demandé en choix au client avant injection, c’est si simple, comme quand vous vous êtes présenté avant avec votre carte de résus indiqué dessus par exemple ! (ou style Pass sanitaire, bien sûr stockés correctement sur l’étagère… Lol)

M. Della Pietra, fondateur du groupe basé à Zurich, a déclaré que l’initiative avait été créée pour répondre à l’importante minorité de personnes dans le monde qui s’opposaient au vaccin coronavirus à ARNm – soit parce qu’elles pensaient qu’il était médicalement dangereux, soit en raison de théories de conspiration selon lesquelles il s’agissait d’une sorte de mécanisme de contrôle mondial.

Qactus a Vice : Rien à faire, il faut toujours que vous dénonciez ce que la moitié de la terre a compris en « Complotisme », nous vous avions dit, ce magazine ne fait que taper et taper encore sur les complotistes.

Della Pietra défend personnellement les deux points de vue, affirmant que ses propres études sur le sang vacciné avaient révélé que le vaccin COVID contenait une « contamination » effrayante. » « Je n’ai jamais vu de sang comme ça. C’est, pour être honnête, la principale raison pour laquelle j’ai commencé toute cette affaire, parce que lorsque j’ai vu cela, j’ai été tellement horrifié », a-t-il déclaré. Il a également affirmé qu’il existait un programme visant à vacciner tous les habitants de la planète, dans le but, selon lui, de contrôler la population mondiale.

Qactus a Vice : redondant, qu’est-ce qu’ils aiment toujours en fin de phrase, en rajouter une couche indirecte ?

« De mon point de vue, toute cette histoire de vaccination a surtout pour but de contrôler les gens », a-t-il déclaré.

Dans le but de faire pression sur les autorités médicales pour qu’elles autorisent les dons dirigés, les membres de SafeBlood Donation écrivent aux autorités pour leur demander de modifier leur politique. Le groupe conseille également à ses membres qui doivent subir un traitement médical impliquant des transfusions de rédiger des « testaments de vie » indiquant qu’ils ne consentent pas à recevoir des transfusions de sang provenant de la réserve générale, en désignant des personnes non vaccinées comme donneurs directs à la place – et en menaçant de poursuivre les hôpitaux s’ils ne s’y conforment pas.

Le groupe conseille à ses membres de ne pas s’identifier comme anti-vaxxers, « parce qu’alors, vous êtes immédiatement ‘l’ennemi’ de l’establishment médical ».

Les membres paient une cotisation initiale de 50 euros (51,80 dollars), puis 20 euros chaque année suivante, et font la promotion de l’initiative dans des canaux SafeBlood organisés au niveau national sur Telegram, l’application de messagerie populaire dans les réseaux de théoriciens de la conspiration anti-vax et COVID. M. Della Pietra n’a pas voulu révéler le nombre de membres du groupe à VICE World News, mais il affirme que le groupe prend de l’ampleur.

Qactus a Vice : Magnifique VICE délateur afin de faire croire que vos sources sont des plus dingues, wahou sur Telegram pouvoir trouver des complotistes ? « réseaux de théoriciens de la conspiration anti-vax et COVID« , ce n’est pas un scoop que nous soyons sur ce réseau vous et vos amis, nous avons banni de partout sauf « Les Russes de Telegram et VK » comme par hasard ?

« Une fois que nous serons largement présents dans la plupart des pays, il sera impossible de nous contourner – et laissez-moi vous dire que nous sommes en bonne voie pour atteindre cet objectif », affirme le site Web de SafeBlood Donation.

Mais les experts médicaux interrogés par VICE World News ont laissé entendre que ces efforts avaient peu de chances de porter leurs fruits. Ils ont déclaré qu’ils étaient conscients des demandes croissantes de sang non vacciné de la part des anti-vaxxers ces dernières années, mais qu’ils rejetaient ces demandes.

« Nous avons reçu quelques demandes de sang non vacciné et/ou de dons dirigés de la part de personnes non vaccinées. Nous avons refusé toutes ces demandes », a déclaré Claudia S. Cohn, directrice du laboratoire de la banque de sang de l’Université du Minnesota, dans un courriel.

Michael Busch, président de la Société internationale de transfusion sanguine, a déclaré qu’il était au courant de ces demandes depuis plus d’un an. « Cela a évidemment commencé lorsque les vaccins à ARNm sont apparus », a-t-il déclaré. Mais les organisations de collecte de sang du monde entier ont depuis longtemps pour politique de ne pas fournir de détails démographiques tels que la race, le sexe ou l’âge des donneurs, ni d’informations telles que leur statut vaccinal, à moins que cela n’ait des implications pour la sécurité de la transfusion.

Dans le cas des vaccins COVID, rien ne prouve que la perfusion passive d’anticorps dans le plasma transfusé soit néfaste.

Qactus a Vice : Magnifique VICE maintenant, vous pensez ou vous êtes sûr ? que les vaccins n’affecte rien ? signé nous une décharge et nous nous reverrons bientôt à Nuremberg, le monde entier le sait, les milliers de morts chaque jour dues au vaccin par myocardite ou autre, la multitude de chanteurs, acteurs, athlètes, journalistes, etc… décédés ne vous émeut même pas et vous laisse PENSER.

« Nous ne fournissons pas sur les étiquettes de sang à destination des hôpitaux des détails qui leur permettraient, par exemple, de délivrer du sang provenant exclusivement de donneurs masculins ou féminins, ou de donneurs noirs ou blancs, ou, dans ce cas… de donneurs vaccinés ou non vaccinés. »

Au Royaume-Uni, un porte-parole de NHS Blood and Transplant a déclaré qu’il n’enregistrait pas si le sang provenait d’un donneur non vacciné ou vacciné, et qu’il ne prendrait pas en compte les demandes de dons directs de sang non vacciné.

Les dons dirigés ne sont effectués que pour sauver des vies dans les cas où le sang compatible n’est pas disponible pour les personnes ayant des groupes sanguins ou plaquettaires extrêmement rares, et non pour satisfaire les préférences des patients en matière de sang non vacciné. Le porte-parole de NHS Blood and Transplant a déclaré que l’organisation était en train de mettre à jour sa politique générale afin d’y inclure une section sur les demandes de dons directs de sang non vacciné et la manière dont elles doivent être traitées.

Qactus : Voilà un article qui pourrait être super intéressant s’il était réellement mis au gout du jour des morts dû à l’injection, tout en laissant une porte de sortie à ceux qui ont leur libre arbitre de choisir encore une fois où non à l’injection et de recevoir le sang qu’ils veulent ou non, mais vice doit toujours intervenir pour mettre son grain de sel de « Mondialiste idolâtre Border Line« , surfant sur tous les sujets pourvu qu’ils fassent le BUZZ sur le dos des complotistes au minima pour qu’ils ne les débunkent pas trop. Chez Qactus nous vous connaissons et vous poursuivrons toujours pour complicité avec l’ennemi.

Pour preuve que ce magazine roule pour les mondialistes du DS en mode « Border Line », regarder son dernier titre traduit ici : « Les théoriciens du complot contre la variole du singe accusent déjà Bill Gates et les démocrates ». Tout est résumé dans le titre, vous nous avez compris alors mes amis boycottés ce site torchon et faite le savoir surtout.


Ci-dessous un autre ennemi, NEWSGUARD, menteur manipulateur monté de toutes pièces par le DS.