USA : Flash, McConnell aura un adversaire de taille pour le poste de chef de la minorité du Sénat.


Flash, McConnell aura un adversaire de taille pour le poste de chef de la minorité du Sénat.

Publié le 16.11.2022


La querelle qui a commencé il y a plusieurs mois dans le feu des midterms de 2022 entre le président du National Republican Senatorial Committee Rick Scott, R-Fl, et le chef de la minorité du Sénat Mitch McConnell, R-Ky, semble devoir se poursuivre.

Il y a plusieurs mois, Rick Scott a laissé entendre qu’il avait l’intention de se présenter contre McConnell si les républicains reprenaient la majorité au Sénat, mais il a apparemment abandonné ses plans lorsqu’il est devenu évident que les candidats républicains Adam Laxalt et Blake Masters perdraient leur course, permettant ainsi aux démocrates de conserver la majorité.

M. Scott s’en est pris à M. McConnell cette semaine et a rendu les dirigeants du Sénat responsables de l’échec des Républicains à reprendre le Sénat et la Chambre des représentants, affirmant qu’ils n’avaient pas de vision constructive et qu’ils s’appuyaient uniquement sur des messages négatifs contre M. Biden.

Mardi, il a officiellement annoncé qu’il se présentait contre McConnell pour le poste de chef de la minorité du Sénat.

Les républicains ne savent pas encore quand ils voteront sur le leadership, car ils attendent le second tour de l’élection en Géorgie, où Herschel Walker, soutenu par Trump, se présente contre le député sortant Herschel Walker, D-Ga.

Tendance : USA : Pour suivre Donald J. Trump faire son annonce majeure en direct depuis Mar-a-Lago.

FOX News Rapporte : Le sénateur Rick Scott se présente pour détrôner le chef de la minorité Mitch McConnell en tant que premier républicain du Sénat, a-t-il annoncé dans une note adressée mardi à ses collègues du GOP et obtenue par Fox News Digital.

Scott, R-Fla, le président du National Republican Senatorial Committee, a été en désaccord avec McConnell. R-Ky. pendant la majeure partie de l’année, au sujet de la stratégie politique. M. Scott est également plus proche de l’ancien président Donald Trump, qui a demandé que M. McConnell soit démis de ses fonctions de leader républicain du Sénat.

Scott a refusé à plusieurs reprises d’exclure de défier McConnell au cours des derniers mois, mais n’a pas confirmé ses intentions jusqu’à mardi lors d’un déjeuner à huis clos du GOP.

« Je vous écris aujourd’hui parce que je crois qu’il est temps pour la Conférence républicaine du Sénat d’être beaucoup plus audacieuse et résolue que nous ne l’avons été dans le passé. Nous devons commencer à dire ce que nous sommes pour, et pas seulement ce que nous sommes contre », a déclaré Scott dans une lettre adressée à ses collègues du GOP.