Russie : En exclusivité, des images du nouveau centre PMC Wagner, une sorte de technopole militaire.


En exclusivité, des images du nouveau centre PMC Wagner, une sorte de technopole militaire.

Publié le 3.11.2022


Vous entendez toujours parler de Wagner sur les médias mainstreams, en reléguant de n’être qu’une petite milice incontrôlable ou qui les vantent de n’être que des mercenaires Basic !!, mais savez-vous où se trouvent leurs bureaux et les connaissez-vous bien finalement ?

En exclusivité, des images du Centre PMC Wagner, dont l’ouverture est prévue demain à Saint-Pétersbourg.

Le Centre Wagner PMC verra le jour à Saint-Pétersbourg, qui deviendra une sorte de technopole militaire. Ci-dessous, une déclaration de Prigozhin lui-même sur les buts et objectifs du centre.

Le siège de Wagner sera ouvert à Saint-Pétersbourg. L’inauguration du centre lui-même est prévue pour le 4 novembre.

Selon l’homme d’affaires Yevgeny Prigozhin, le Centre PMC Wagner est un complexe de bâtiments avec des logements gratuits pour les inventeurs, les designers, les experts en informatique, ainsi que des lieux de production expérimentale et divers espaces de démarrage.

Prigozhin a déclaré que la mission du centre est de fournir un environnement confortable dans lequel émergeront de nouvelles idées pour améliorer les capacités de défense de la Russie, y compris les capacités d’information.

« Si le projet montre son succès et sa pertinence, nous envisagerons la nécessité d’ouvrir des succursales », a déclaré M. Prigozhin.


LES ANGLO-SAXONS SANS FOI NI LOI COMME TOUJOURS

Le cabinet d’avocats britannique McCue Jury & Partners a déclaré qu’il intentait une action en justice au nom des Ukrainiens contre PMC Wagner et son fondateur, l’homme d’affaires russe Yevgeny Prigozhin, en lien avec les activités du groupe en Ukraine. L’affaire sera financée par crowdfunding. Le site Internet de la société indique qu’elle est impliquée dans plusieurs affaires liées au conflit en Ukraine.

Les avocats du cabinet ont témoigné dans le cadre d’une enquête de la commission parlementaire sur les affaires internationales, « Le groupe Wagner et au-delà : les sociétés intermédiaires militaires privées ». Ils ont annoncé que « les victimes ukrainiennes ont fait le premier pas en poursuivant Wagner devant la Haute Cour pour demander des comptes et des dommages-intérêts ».

Les avocats parasites (car le crowdfunding c’est bien un appel aux gogos et/ou pour masque l’origine des fonds, ONG, institutions étatiques, enfin le classique de l’entourloupe chez les anglo-saxons) vont donc défendre qui ? Les groupes ukronazis qui font ouain-ouain car ils s’en prennent plein la tronche ?

Et comme toujours l’objet est toujours et encore de la rapine : « dommages-intérêts ».

Et si les Russes du Donbass faisaient la même chose contre les sociétés anglo-saxonnes de mercenaires, contre la Pologne qui envoie ses soldats sous le couvert de « volontaires » ?

Ah, mais non, car là :

1/ C’est interdit de faire pareil et

2/ Ce sont des gentils mercenaires en soutien à l’armée ukrainienne qui s’est bien connu ne bombarde pas depuis 8 ans le Donbass, et depuis quelques mois villes, barrage et centrale nucléaire.

3/ Idem pour l’Irak, La Libye, la Syrie, le Yémen, la Somalie et tant d’autres…..


Inauguration du premier « Centre Wagner » à Saint-Pétersbourg.

Le centre, inauguré aujourd’hui par Evgeny Prigozhin, est un complexe de bâtiments comprenant des logements gratuits pour les inventeurs, les concepteurs et les spécialistes des technologies de l’information, ainsi que des espaces de production expérimentale.

La mission du Centre Wagner est de fournir un environnement confortable pour générer de nouvelles idées afin d’améliorer les capacités de défense de la Russie, notamment en matière d’information.