Russie : Frappes aériennes et maritimes massives à l’aide de drones contre les navires et les infrastructures de la flotte russe de la mer Noire sur la base navale de Sébastopol.


Frappes aériennes et maritimes massives à l’aide de drones contre les navires et les infrastructures de la flotte russe de la mer Noire sur la base navale de Sébastopol.

Publié le 29.10.2022


L’Ukraine a lancé une attaque massive contre des navires et des installations à Sébastopol, le quartier général de la marine russe de la mer Noire avec des UAV et des UUV.

Des sources ukrainiennes affirment que 4 navires russes ont été endommagés, dont la frégate Admiral Makarov.

Sputnik rapporte que le 29 octobre, les forces armées ukrainiennes, sous couvert d’un corridor humanitaire créé dans le cadre de la mise en œuvre de l' »initiative de la mer Noire » pour l’exportation de produits agricoles ukrainiens, ont lancé des frappes aériennes et maritimes massives à l’aide de drones contre les navires et les infrastructures de la flotte russe de la mer Noire sur la base navale de Sébastopol.

En relation avec les actions des forces armées ukrainiennes, dirigées par des spécialistes britanniques, dirigées, entre autres, contre les navires russes qui assurent le fonctionnement du corridor humanitaire spécifié (qui ne peut être qualifié autrement que d’attaque terroriste), la partie russe ne peut garantir la sécurité des cargos secs civils participant à l' »Initiative de la mer Noire », et suspend sa mise en œuvre à partir d’aujourd’hui pour une période indéterminée. Des instructions correspondantes ont été données aux représentants russes au Centre de coordination conjoint d’Istanbul, qui contrôle le transport des denrées alimentaires ukrainiennes.

Des images très épiques de l’attaque d’aujourd’hui par des drones sur le port de Sébastopol, en Crimée

La Russie suspend sa participation à l’accord sur les céréales, a déclaré le ministère russe de la Défense.

Sur une des vidéos de l’attaque contre la flotte de Sébastopol, il est visible que l’appareil à partir duquel la vidéo est tournée est probablement et complètement identique à celui qui a été précédemment trouvé sur la côte de Sébastopol il y a environ un mois

Les photos avec « les résultats d’un raid de drone sur Sébastopol » sont en fait des pneus brûlés sur une course d’obstacles pour les marines mobilisés.

Sébastopol, siège de la flotte russe en Crimée, certainement un des drones ukrainiens abattus plus tôt par la défense aérienne russe.

Destruction de ce qui semble être un drone sous-marin.

La marine russe a repoussé une attaque au drone dans la baie de Sébastopol contre la Flotte russe de la mer Noire.

En images,le moment où un objet inconnu en route pour Sébastopol ce matin a été détruit.

Les systèmes de défense aérienne de la flotte de la mer Noire ont également été utilisés aujourd’hui pour repousser une attaque de drone.

RT rapporte que prenant en compte le 29 octobre dernier Kiev avec la participation d’experts britanniques d’un acte terroriste contre les navires de la flotte de la mer Noire et les navires civils impliqués dans la garantie de la sécurité du « corridor céréalier », la partie russe suspend la participation à la mise en œuvre des accords sur l’exportation de produits agricoles à partir des ports ukrainiens.

Déclaration du ministère russe des Affaires étrangères sur l' »initiative de la mer Noire » pour l’exportation de produits alimentaires ukrainiens

Le drone de reconnaissance américain RQ-4B Global Hawk se trouvait près de Sébastopol au moment de l’attaque par des drones ukrainiens.

Il a décollé de la base italienne à 5h44 et vole toujours dans l’espace “aérien neutre” au-dessus de la mer Noire.

La tâche d’un tel drone est d’ouvrir des zones de défense aérienne et de collecter des données sur la façon dont les forces armées russes réagissent aux situations de combat.

La dernière fois que les USA ont essayé de violer l’espace aérien iranien avec l’un de ses drones super chers, ils ont été abattus par le système khordad-3.

Il a été récupéré du fond de la mer, maintenant l’Iran travaille sur sa propre version du Global Hawk.

Avec l’incident de ce matin à Sébastopol, la Russie osera-t-elle s’attaquer aux UAV de l’OTAN qui évoluent à la lisière des frontières maritimes de la fédération de Russie