Russie : V. Poutine a reçu le directeur de l’AIEA Rafael Grossi à Saint-Pétersbourg – [vidéo]


V. Poutine a reçu le directeur de l’AIEA Rafael Grossi à Saint-Pétersbourg – [vidéo]

Pendant ce temps-là, V. Poutine enchaine les rencontres hier, c’était avec le président des Émirats Arabes Unis (6ᵉ producteur mondial de pétrole) Mohammed Al Nahyan à Saint-Petersbourg

Publié le 12.11.2022


Le Président russe accueille le directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique, Rafael Grossi, à Saint-Pétersbourg.

Vladimir Poutine reçoit le directeur de l'AIEA Rafael Grossi à Saint-Pétersbourg - Sputnik Afrique, 1920, 11.10.2022

Sputnik rapporte qu’une entrevue entre Vladimir Poutine et le directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique, Rafael Grossi, s’est déroulée à Saint-Pétersbourg.

La Russie est toujours attachée à l’idée de non-prolifération des technologies nucléaires militaires, a indiqué le chef de l’État russe au début de la rencontre. Il a appelé à cesser de politiser de manière dangereuse le nucléaire civil avant de proposer d’étudier la situation de la centrale nucléaire de Zaporojié.

« Nous avons toujours plaidé pour que tous les États aient un accès égal aux avantages du nucléaire civil. Dans le même temps, nous croyons toujours qu’il faut tout faire pour limiter la propagation des technologies nucléaires militaires », a précisé M.Poutine.

M.Grossi a, pour sa part, qualifié Moscou d’un des principaux interlocuteurs de l’AIEA. Selon lui, la Russie a toujours été l’un des acteurs clés de l’Agence pour les questions techniques. Il a dit apprécier la possibilité de communiquer avec Vladimir Poutine pour garantir la sécurité des sites nucléaires.

Dmitri Peskov, porte-parole du Président russe, a précédemment annoncé que l’entretien devrait porter sur la situation en Ukraine et notamment la sécurité de la centrale nucléaire de Zaporojié, la plus grande en Europe.

Objet de tirs récurrents de la part des forces ukrainiennes, la centrale est devenue le 5 octobre officiellement russe via un décret de Vladimir Poutine.