USA : Une lettre de la Fondation Obama confirme le stockage de documents présidentiels classifiés dans un entrepôt de meubles non sécurisé.


Une lettre de la Fondation Obama confirme le stockage de documents présidentiels classifiés dans un entrepôt de meubles non sécurisé.

Publié le 24.9.2022


À la suite de la descente du FBI à Mar-a-Lago, Donald Trump a été accusé de violer le Presidential Records Act, et des documents datant de l’époque de sa présidence ont été retirés de sa propriété en Floride. Cependant, une lettre de la Fondation Obama confirme que des documents de la présidence de Barack Obama étaient stockés dans un entrepôt.

La loi de 1978 stipule que « les États-Unis doivent se réserver et conserver la propriété, la possession et le contrôle complets des archives présidentielles. »

David Ferriero, archiviste des États-Unis, a déclaré : « La loi sur les archives présidentielles est essentielle à notre démocratie, dans laquelle le gouvernement est tenu responsable par le peuple. »

Cependant, alors que la gauche a fait croire que cette loi est tenue pour sacrée par les dirigeants de notre pays, les dossiers présidentiels sont la plupart du temps tenus cachés du public pendant des décennies après que le président a quitté ses fonctions.

Tendance : BIDEN fait une déclaration incroyablement effrayante à une femme dans le public…  » Nous nous connaissons depuis longtemps… Elle avait 12 ans, j’en avais 30″ [VIDÉO].

La bibliothèque de Nixon n’a pas publié tous ses enregistrements secrets avant 2013 – 39 ans après que Nixon ait quitté ses fonctions. De même, la bibliothèque Lyndon B. Johnson a retardé la publication de ses enregistrements secrets jusqu’en 2016, soit 47 ans après qu’il ait quitté ses fonctions.

L’administration Obama n’a pas fait les choses différemment, transportant 30 millions de pages de documents dans une installation de stockage à Chicago.

Bien que la NARA ait déclaré avoir « assumé la garde juridique et physique exclusive des dossiers présidentiels d’Obama lorsque le président Barack Obama a quitté ses fonctions en 2017 », une lettre de 2018 de la Fondation Obama à la NARA révèle que l’équipe Obama a stocké des documents « classifiés et non classifiés » dans un entrepôt à Hoffman Estates, IL.

La lettre promet également que la numérisation des documents non classifiés sera achevée « au plus tard le 21 août 2021 ».

Bien que 95 % des documents de l’administration Obama soient « nés numériques », ce qui signifie qu’ils pourraient très facilement être mis en ligne, plus de cinq ans après la fin de sa présidence, la page Web des Archives nationales montre qu’aucune page n’a encore été numérisée ou divulguée.

Alors que la plupart des Américains n’ont pas accès aux documents officiels de la présidence d’Obama, Barack et Michelle Obama ont reçu 65 millions de dollars d’avance pour leurs mémoires.

En 2011, le ministère de la justice d’Obama a proposé que les agences fédérales puissent prétendre à tort que les documents demandés par la FOIA n’existaient pas. Cette recommandation a été critiquée comme une loi qui « permettrait aux agences fédérales d’application de la loi de mentir activement au peuple américain ».

Ainsi, alors qu’Obama a vanté son administration comme étant « la plus transparente » de l’histoire, elle n’était en réalité pas plus ouverte que l’administration Nixon en termes de secret gouvernemental.

Les gens peuvent déposer des demandes en vertu de la loi sur la liberté d’information, mais même obtenir une réponse des bibliothèques présidentielles peut prendre des années, voire plus d’une décennie si les informations sont classifiées.

Donald Trump a abordé ce double standard le 12 août, en déclarant : « Le président Barack Hussein Obama a conservé 33 millions de pages de documents, dont la plupart étaient classifiés. Combien d’entre eux concernaient le nucléaire ? On dit qu’il y en a beaucoup ! »

Trump a également demandé si des agents fédéraux allaient « pénétrer dans le ‘manoir’ d’Obama à Martha’s Vineyard ».

La réponse, bien sûr, est non. Alors que les documents de Trump étaient conservés dans son manoir hautement sécurisé en Floride, les documents d’Obama étaient dans un entrepôt de la région de Chicago, et pourtant c’est toujours Trump qui est attaqué par la gauche hypocrite.