Allemagne : Depuis le début de la guerre, au moins 26 extrémistes de droite allemands sont partis pour l’Ukraine, et l’Allemagne craint leurs retours – RND.


Depuis le début de la guerre, au moins 26 extrémistes de droite allemands sont partis pour l’Ukraine, et l’Allemagne craint leurs retours – RND.

« La Gauche est l’antichambre du Fachisme » – Léo Ferré

Publié le 6.9.2022


Les extrémistes de droites (qui ont combattu) rentrent en Allemagne depuis l’Ukraine. Selon RND, depuis le début de la guerre : au moins 26 extrémistes de droite allemands sont partis en Ukraine et depuis le 24 février, et les 26 mercenaires allemands seraient déjà rentrés chez eux après avoir participé au conflit armé.

Le groupe parlementaire de gauche craint que des extrémistes de droite allemands de retour d’Ukraine ne mettent en danger la sécurité publique. Il estime que le gouvernement fédéral doit également tenir compte du fait que des extrémistes de droite déguisés en journalistes participent à des campagnes de désinformation.

« En Allemagne, il y a une menace pour la sécurité publique si des néonazis reviennent d’Ukraine avec une expérience de combat et, éventuellement, des armes et des munitions », a déclaré Martina Renner, membre du parlement fédéral (Bundestag).

Elle a suggéré que le nombre réel de ces Allemands était plus élevé que celui indiqué dans les chiffres officiels.

L’association des députés « de gauche » du Bundestag a déjà déposé une demande auprès du ministère de l’Intérieur allemand sur les extrémistes qui sont revenus d’Ukraine, car ils pourraient constituer une menace pour la sécurité publique

Après avoir fourni autant de matériel militaire aux ukronazis maintenant ça se plaint, ils sont drôles ces Européens de l’Ouest

Toujours Suivant RND à Berlin. Depuis l’attaque de la Russie sur l’Ukraine le 24 février, 26 extrémistes de droite allemands se sont rendus en Ukraine, à la connaissance du ministère de l’Intérieur.

« Est ce qui ressort d’une réponse du gouvernement fédéral à une question du groupe parlementaire de gauche au Bundestag, dont le RedaktionsNetzwerk Deutschland (RND) a obtenu une copie. Selon la réponse du gouvernement fédéral, il existe des indices réels d’une participation visée à des combats pour un nombre moyen à un chiffre. « Pour près de la moitié des extrémistes de droite connus ici, il existe des indices selon lesquels ils sont partis dans l’intention d’apporter une aide humanitaire », écrit encore le ministère de l’Intérieur. Pour un faible nombre de cas connus de départ à l’étranger à un chiffre, il existe des indications sur des activités journalistiques.

La députée Martina Renner part du principe que « le nombre réel » de néonazis ayant quitté le pays est supérieur aux chiffres officiels. « Indépendamment de cela, il y a un risque pour la sécurité publique en Allemagne si les néonazis reviennent d’Ukraine avec une expérience de combat et éventuellement des armes et des munitions », a déclaré Renner au RedaktionsNetzwerk. « Les autorités devraient en outre tenir compte du fait que des extrémistes de droite déguisés en journalistes participent à des campagnes de désinformation.

URGENT À LIRE.

Mieux que cela, ont-il réellement peur de ces mercenaires qui risque de frapper avec des armes rapportées d’Ukraine ou alors, ils utilisent encore la stratégie de la peur de ces mercenaires pour mieux fermer le pays, en effet la ministre allemande de la Défense, Christine Lambrecht, a annoncé qu’à partir du 1er octobre 2022, l’armée sera dans les rues pour éviter les futures émeutes dues à l’inflation « organisée » (qui risque de durer des années !) ! Ce « même programme » est aussi à prévoir en France (entre fin 2022 et le 1er trimestre 2023, selon Attali) !