Afghanistan : Daech revendique l’attentat près de l’ambassade de Moscou à Kaboul


Daech revendique l’attentat près de l’ambassade de Moscou à Kaboul.

Publié le 6.9.2022

Donc si Daech le revendique pour ceux qui savent, alors vous savez de qui vient la commande !! et par anticipation ce qui arrive et arrivera.

Rappel des faits : « Un kamikaze s’est fait exploser aux portes de l’ambassade de Russie à Kaboul, en Afghanistan, l’homme s’est fait exploser alors qu’il faisait la queue pour obtenir des visas lorsqu’un diplomate russe est sorti pour annoncer les listes. »


Sputnik rapporte : Un terroriste, se revendiquant de Daech, a actionné sa ceinture d’explosifs au sein d’un groupe dans lequel se trouvaient des employés russes à côté de l’ambassade. Ces informations viennent de Reuters, qui se réfère à une déclaration de groupe terroriste sur les réseaux sociaux. Il s’agit de la première attaque contre une représentation diplomatique depuis le retour au pouvoir des talibans en août 2021.

À lire aussi : ONU : L’ONU remercie la Russie d’avoir protégé les experts de l’AIEA après une attaque ukrainienne.

Men who were wounded after a suicide bomber detonated explosives near the entrance of the Russian embassy, are treated inside a hospital in Kabul, Afghanistan, September 5, 2022. REUTERS/Ali Khara

Un attentat kamikaze

Suite à une explosion près de l’ambassade russe à Kaboul, deux employés de la mission diplomatique et une vingtaine de personnes ont été tués.

Une explosion a retenti le lundi 5 septembre à 10h50, heure locale, à proximité de l’entrée du service consulaire. Des étudiants afghans dans la file d’attente pour obtenir des visas se trouvaient devant le service consulaire au moment des faits.

La police, citée par Reuters, a plus tard annoncé que l’auteur de l’attentat a été abattu par des gardes armés à l’approche de la porte d’entrée. Il a tout de même fait sauter un engin explosif, tuant deux personnes et en blessant 11 autres.

L’ambassade de Russie est en contact avec les services de sécurité afghans qui enquêtent sur l’attentat, et la sécurité de la mission diplomatique a été renforcée, a indiqué le ministère russe.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a exprimé l’espoir que les auteurs de l’attaque soient retrouvés et répondent de leurs actes au plus vite.

Rappel : Déclaration du ministère russe des Affaires étrangères sur l’explosion à Kaboul.

Le 5 septembre à 10h50, heure locale, un terroriste a fait exploser un engin explosif à proximité immédiate de l’entrée du consulat de l’ambassade de Russie à Kaboul, ce qui a entraîné la mort de deux employés de la représentation diplomatique. Des victimes ont également été recensées parmi la population locale.

L’ambassade est en contact étroit avec les services de sécurité afghans, qui enquêtent sur l’incident.

Source : Ministère des Affaires étrangères de Russie

Voilà encore un nouveau False-flag avec cet autre explication par Sputnik qui nous rapporte pour mieux comprendre, mais alors une seule question devrait vous venir à l’esprit à qui appartienne ces commandos et qui les dirigent ? ceux qui savent, trois initiales « BHO » : Des commandos afghans se sont alliés aux « nazis ukrainiens », selon la diplomatie russe.

Une partie des anciennes forces spéciales de l’armée afghane liée au gouvernement renversé par les Talibans* a rejoint les nazis en Ukraine, affirme un diplomate russe de haut rang à Sputnik.

Un an après la reprise du pouvoir par les Talibans* et la fuite du gouvernement d’Ashraf Ghani, le représentant spécial du Président russe pour l’Afghanistan Zamir Kaboulov a fait part auprès de Sputnik de la situation sécuritaire dans la région.

Environ 110.000 Afghans, issus des forces spéciales de l’ancien gouvernement, « traînent […] en attendant l’autorisation d’entrer aux États-Unis » affirme le haut diplomate, qui se réfère à un fonctionnaire kirghiz.

« Une partie de ces [membres des] forces spéciales s’allient au groupe djihadiste Daech** et combattent en Irak, en Syrie […]. Une autre partie de ces ex-forces spéciales s’allient aux nazis ukrainiens en tant que mercenaires, puisqu’ils ont quand même besoin d’argent » a-t-il détaillé.

Les Talibans* ne permettront pas le transfert de combattants vers l’Ukraine.

Il a nié toute implication des Talibans*, qui contrôlent l’Afghanistan depuis la mi-août 2021, dans la situation :

« Mais cela n’a rien à voir avec les Talibans* ».

De leur côté, les Talibans* ont garanti que, « dans les limites de leur capacité réelle », ils ne permettraient pas le transfert de combattants terroristes, dont ceux de Daech**, vers l’Ukraine, a poursuivi Zamir Kaboulov.

Fin mars, selon une source de Sputnik, les États-Unis s’apprêtaient à envoyer d’anciens militaires de l’armée nationale afghane en Ukraine.

*Organisation sous sanctions de l’Onu pour terrorisme
** Organisation terroriste interdite en Russie