USA : Je ne considère aucun partisan de Trump comme une menace » Biden revient sur son discours dans lequel il a qualifié les républicains MAGA de « menace pour la démocratie » [VIDÉO].


Je ne considère aucun partisan de Trump comme une menace » Biden revient sur son discours dans lequel il a qualifié les républicains MAGA de « menace pour la démocratie » [VIDÉO].

Publié le 3.9.2022


Le président Biden ne peut apparemment pas monter les escaliers, mais il peut revenir sur les commentaires qu’il a faits mercredi soir en attaquant tous les partisans de Trump et les « républicains MAGA ».

Mercredi, le président a prononcé un discours à la Hitler, avec des Marines en arrière-plan, dans lequel il a qualifié tous les partisans de Trump de menace pour la démocratie et pour notre pays.

Le discours a suscité de nombreuses réactions de la part des républicains et des indépendants en raison de son esthétique fasciste et de sa rhétorique qui semblait provenir d’un dictateur autoritaire.

Lors d’une conférence de presse tenue le lendemain du discours, le Washington Free Beacon a demandé à M. Biden de clarifier ses commentaires de la veille.

Biden est revenu sur ses déclarations extrêmes, affirmant qu’il ne « considère aucun partisan de Trump comme une menace pour le pays ».

Tendance : USA : Un blogueur sportif populaire décrit Biden après le discours de jeudi, » On dirait l’Allemagne nazie avec un soupçon d’Union soviétique de la guerre froide, avec un soupçon de Dwight Shrute, avec un soupçon de Hunger Games » [VIDÉO].

Est-ce que Biden se rappelle avoir fait son discours mercredi soir ? Nous ne le saurons jamais.

Selon Breitbart.

Le président Joe Biden a tenté vendredi de revenir sur son sombre discours politique de la nuit précédente après avoir reçu un retour de bâton considérable pour avoir tenté de dépeindre les partisans de l’ancien président Donald Trump comme des extrémistes radicaux qui menacent les États-Unis.

« Je ne considère aucun partisan de Trump comme une menace pour le pays », a répondu Joe Biden lorsque les journalistes l’ont interrogé à la Maison Blanche sur les raisons qui l’ont poussé à dire que Trump et ses partisans étaient une menace pour la démocratie.

Le président a tenté de réduire la définition de qui exactement il parlait lorsqu’il a dit que « Donald Trump et les républicains MAGA sont une menace pour l’âme même de ce pays » dans son discours jeudi soir à l’Independence Hall en Pennsylvanie.

« Je pense effectivement que toute personne qui appelle à l’utilisation de la violence et ne condamne pas la violence lorsqu’elle est utilisée, refuse de reconnaître qu’une élection a été gagnée, insiste pour changer la façon dont la règle – vous comptez les votes », a-t-il déclaré. « C’est une menace pour la démocratie. La démocratie. Et tout ce que nous défendons. »