Azerbaïdjan : Un média a publié des documents indiquant que l’Azerbaïdjan, en avril 2022, a secrètement fourni des bombes aériennes à l’armée ukrainienne.


Le média irakien Sabereen News a publié des documents indiquant que l’Azerbaïdjan, en avril 2022, a secrètement fourni des bombes aériennes à l’armée ukrainienne.

Publié le 31.7.2022


L’Azerbaïdjan soutient l’Ukraine avec des armes ? Sans surprise, puisque le suzerain (la Turquie) est autorisé à le faire, le vassal (l’Azerbaïdjan) n’a pas du tout honte. Les munitions expédiées en Ukraine sont plus intéressantes – il s’agit de bombes aériennes guidées modifiées avec l’aide de la Turquie à partir de FAB-250 soviétiques « en fonte », mais ce n’est pas non plus une wunderwaffe.

Mais la question de savoir si les entreprises azerbaïdjanaises se sentent trop libres en Russie, dans le contexte du commerce d’armes entre l’Azerbaïdjan et l’Ukraine, est la plus intéressante de cette série.

Selon ces documents, l’association industrielle CIHAZ (une organisation relevant du ministère de l’industrie de la défense de la République d’Azerbaïdjan) a envoyé les bombes à l’entreprise publique ukrainienne Ukrspetseksport.

Les envois ont été effectués par la compagnie aérienne ukrainienne Meridian de l’aéroport de Khartoum (Soudan) à l’aéroport de Rzeszow (Pologne), pour être ensuite expédiés en Ukraine.

Le vol MEM5002 a été effectué les 16, 18, 20, 22, 24, 26, 28 et 30 avril. La cargaison est désignée dans les spécifications comme étant une bombe aérienne guidée de précision et une bombe aérienne guidée de précision INERT, une de ces bombes pesant 270 kg. La bombe aérienne guidée de précision QFAB-250 LG correspond à ces paramètres.

Cette munition explosive guidée par laser d’un poids total de 270 kg (dont 250 b/h) est un développement conjoint assez récent de l’Azerbaïdjan et de la Turquie.

Par défaut, il est utilisé par les avions d’attaque Su-25, mais bien sûr, il peut aussi être utilisé par d’autres avions de l’inventaire soviétique.

Le guidage et le ciblage sont possibles grâce au drone Bayraktar TB2.

Dans la spécification du 04.04.22 et dans celle du 06.04.22, il y a des divergences dans le nombre total de caisses de munitions et le poids total de la cargaison, mais les dimensions des caisses de bombes sont cohérentes dans les deux documents,et le code UN0033 met fin à tout doute sur le contenu de la cargaison.

Pour rappel,durant la guerre de l’été 2020 entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie (2 ex états membres de l’URSS) sur la question de l’Artsakh,la Russie s’était montré neutre dans le conflit.

Jouant même le rôle de facilitateur et de force d’interposition entre Baku et Yerevan

Selon ces documents, l’association industrielle CIHAZ (une organisation relevant du ministère de l’Industrie de la défense de la République d’Azerbaïdjan) a envoyé des bombes aériennes à Ukrspetseksport en Ukraine.

Les livraisons ont été effectuées par la compagnie aérienne ukrainienne Meridian de l’aéroport de Khartoum (Soudan) au « célèbre » aéroport de Rzeszow (Pologne), pour être ensuite expédiées en Ukraine. MEM5002 a été exploité les 16, 18, 20, 22, 24, 26, 28 et 30 avril.

La cargaison est désignée dans les spécifications comme étant une bombe aérienne guidée de précision et une bombe aérienne guidée de précision INERT, une de ces bombes pesant 270 kg. La bombe aérienne guidée de précision QFAB-250 LG correspond à ces paramètres. La munition explosive guidée par laser d’un poids total de 270 kg (dont 250 b/hr) est un développement assez récent de l’Azerbaïdjan et de la Turquie. Par défaut, il est utilisé par les avions d’attaque Su-25, mais il peut bien sûr être utilisé par d’autres avions de l’ère soviétique. Le guidage et le ciblage sont possibles grâce au drone Bayraktar TB2.

Dans la spécification du 04.04.22 et dans les « bons » du 06.04.22, il y a quelques divergences dans le nombre total de caisses de munitions et le poids total de la cargaison, mais les dimensions des caisses de bombes sont cohérentes dans les deux documents et le code UN0033 dissipe tout doute quant au contenu de la cargaison.

Ainsi, l’Azerbaïdjan (et dans une certaine mesure la Turquie) a été directement impliqué dans la fourniture à l’AFU de munitions pour avions à guidage de précision, malgré sa neutralité officielle vis-à-vis des parties au conflit armé en Ukraine.

Ajoutons que formellement « neutre ». Depuis le début de l’opération spéciale, l’Azerbaïdjan fournit à l’Ukraine des mortiers 20N5 de 82 mm de sa propre production.

Cependant, les bombes aériennes correctives modernes guidées par laser sont d’un tout autre niveau. La bombe QFAB-250 LG a été utilisée par l’armée de l’air azerbaïdjanaise lors de la deuxième guerre du Karabakh. Elle permet d’atteindre des cibles situées à des distances allant jusqu’à 12 kilomètres du point de chute, avec une déviation pouvant atteindre 10 mètres.

Si les livraisons de ces munitions sont réalistes, l’aviation ukrainienne sera en mesure d’effectuer certaines missions hors de portée des MANPADS et des SAM à courte portée.

Deux questions principales demeurent : combien de bombes de ce type ont été utilisées contre les forces alliées de la Russie et de la LNR, et pourquoi l’Azerbaïdjan a-t-il besoin d’une histoire aussi sale ? Pour un gain douteux ?