Ukraine : Dernières nouvelles du front de l’EST, Macron dit qu’il ira à Moscou en échange de certains « gestes » du président Vladimir Poutine.


Dernières nouvelles du front de l’EST, Macron dit qu’il ira à Moscou en échange de certains « gestes » du président Vladimir Poutine.

Nous vous avons expliqué dans cet article : Grande-Bretagne : Le Premier ministre britannique Boris Johnson a appelé les alliés occidentaux à se préparer à un conflit prolongé en Ukraine qui pourrait durer plusieurs années.

Publié le 19.6.2022


Allez, avant de commencer, une petite annonce tellement dingue que nous vous l’écrivons, Macron veut encore aller se promener à Moscou, mais Poutine veille : « Macron indique les conditions de sa visite en Russie.« 

La prétention de Macron est risible. Pour une rencontre, il faut un accord partagé. Et Poutine l’a déjà dit clairement : se rencontrer sans objectifs concrets n’a aucun intérêt.

Le président français dit qu’il irait à Moscou en échange de certains « gestes » du président Vladimir Poutine.

Le président français, Emmanuel Macron, a déclaré qu’il n’excluait pas de se rendre en Russie et de rencontrer le président Vladimir Poutine, mais seulement si certaines conditions préalables sont remplies. Paris soutient l’Ukraine mais prendra des mesures pour éviter toute escalade du conflit, a déclaré vendredi le dirigeant français à la télévision TF1 lors d’une visite à Kiev.

Macron estime que son contact continu avec Poutine n’affecte pas les relations de la France avec l’Ukraine. Il a également déclaré qu’il prévoyait de continuer à dialoguer avec le président russe sur des questions humanitaires telles que la sécurité alimentaire.

Source : RT News.

À lire aussi : Ukraine : (Suite). Le ministère russe de la Défense publie un nouveau briefing officiel, des diapositives et de la documentation concernant la malfaisance biologique américaine ! Des accusations directes de violation du code de Nuremberg et plus de preuves directes contre Hunter Biden !


« Avec des possibilités limitées en Ukraine, les États-Unis et leurs alliés se préparent à une longue guerre »

Le Washington Post note que la décision de fournir à l’Ukraine des armes de plus en plus sophistiquées, telles que des missiles antinavires et de l’artillerie mobile à longue portée, capables de détruire de grandes installations militaires ou de frapper profondément dans la Fédération de Russie, reflète la volonté croissante des pays occidentaux de prendre le risque d’une escalade involontaire avec la Russie.

Mais les analystes estiment que, malgré l’augmentation de l’aide étrangère et le moral élevé des troupes ukrainiennes, Kiev et ses alliés ne peuvent espérer obtenir qu’un match nul face à l’armée russe, beaucoup plus nombreuse et mieux armée.


Lors des combats dans la zone industrielle de Severodonetsk, les militaires de la LNR utilisent l’ATGM de l’OTAN « Milan ».

Avec l’aide des ATGM de fabrication franco-allemande, la caméra de surveillance nazie a été détruite, avec laquelle ils coordonnaient le bombardement des zones résidentielles de la ville.


Politico rapporte : Le Pentagone envisage d’envoyer quatre MLRS supplémentaires en Ukraine.

Les États-Unis auraient déjà envoyé quatre HIMARS mobiles et des munitions guidées de précision à l’Ukraine, qui peuvent atteindre des cibles à une distance de 80 km. En d’autres termes, la somme des MLRS sera de 8.

Rappelons que 3 seront donnés par l’Allemagne, et 3 autres par la Grande-Bretagne. Au total, ils prévoient de transférer 14 MLRS à l’Ukraine jusqu’à présent.


L’état-major général des forces armées de l’Ukraine rapporte que les troupes russes et les forces du Donbass continuent de se déplacer le long de la frontière des régions de Louhansk et de Donetsk, fermant la poche pour les forces armées de l’Ukraine et les bataillons nationaux.

À présent, les forces armées russes et les armées de la LDNR sont sur le point de prendre le contrôle de la colonie de Nikolaevka, en avançant par le nord (du côté de Nyrkovo) et le nord-est (du côté de Vrubovka).

La reddition de Mykolaivka par les Forces armées de l’Ukraine permettra d’établir un point de contrôle sur la route Artemovsk-Lysichansk et de bloquer complètement la route, ce qui est confirmé par l’état-major ukrainien.


Concernant le tribunal pour les criminels de guerre ukrainiens en RPD.

  1. Les tribunaux se tiendront jusqu’à la fin du mois d’août 2022. À Donetsk, ils soulignent de toutes les manières possibles qu’ils ne voient aucune raison de faire traîner cette question.
  2. L’un des tribunaux se tiendra à Mariupol. Apparemment, le tout premier tribunal s’y tiendra.
  3. Ils seront jugés selon la législation de la RPD, ce qui est logique, étant donné que les crimes ont généralement été commis sur le territoire de la RPD,
  4. Les principes de l’organisation du Tribunal de Nuremberg seront pris comme base.
  5. Des tentatives seront faites pour impliquer des représentants d’autres pays dans la tenue des Tribunaux. Jusqu’à présent, la possibilité d’une participation syrienne a été évoquée.

L’Allemagne déclare qu’elle fera tout pour éliminer les problèmes techniques qui empêchent le fonctionnement complet de Nord Stream, en raison desquels l’approvisionnement en gaz de l’Europe a été fortement réduit.

Pour ce faire, il est nécessaire de contourner les restrictions de nos propres sanctions, qui empêchent la fourniture d’équipements allemands à la Russie (les équipements Siemens sont bloqués au Canada en raison des sanctions).

En fait, l’Allemagne signe qu’elle va tout faire pour violer les sanctions contre la Russie. Si vous voulez vivre, vous ne vous énerverez pas autant.
Dans le cas de l’Allemagne, le mot « vivre » implique la survie d’une partie des industries qui ne pourront pas refuser le gaz russe dans les années à venir.


Les agences biélorusses capturent un larron nazi


Le ministère de la Défense de la Fédération de Russie confirme que dans la région de Kremenchug et Lisichansk, des dépôts de carburant, qui servaient à approvisionner les forces armées ukrainiennes, ont été détruits. La destruction de capacités de raffinage a également été annoncée (apparemment, il s’agit du « re-calibrage » de la raffinerie de Kremenchug).


À Kherson, on a tenté d’attenter à la vie du chef de l’USIN de la région de Kherson, Yevgeny Sobolev. Il est actuellement hospitalisé pour des blessures aux deux jambes. Selon les données préliminaires, l’engin explosif était monté sur un arbre et contrôlé à distance.


À Nikolaev, la langue russe a été interdite dans les écoles.


Il a été fait prisonnier par les Tchétchènes.


KIEV A REÇU UN SOUTIEN TRÈS SÉRIEUX !🤡

Dans le centre de Riga, la fierté s’est terminée, à laquelle, selon les estimations de la police, plus de 5 000 personnes ont participé. Les participants à la fierté ont manifesté leur soutien à la communauté LGBT d’Ukraine.

Riga, dont le maire est également homosexuel, a célébré aujourd’hui sa journée de la fierté. Plus de 6000 personnes ont assisté à l’événement, ce qui en fait l’événement le plus fréquenté du petit pays cette année.

Des revendications gays, lesbiennes, transgenres, féministes, pro-avortement, etc. ont été entendues. En plus de tous ces classiques, il y avait de nombreux chants contre l’État russe traditionaliste et contre la guerre. De nombreux représentants d’ONG ukrainiennes étaient présents à l’événement.

Les protagonistes étaient bien sûr les jeunes, qui, contrairement à leurs aînés, ont grandi dans un environnement totalement occidental, ouvert et tolérant… Et non dans des valeurs traditionnelles et familiales dépassées comme celles de leurs aînés …

L’ambassade américaine dans le pays était également présente.