France : Après avoir truqué les présidentiels le clown de Jean-Michel Blanquer réagit à sa défaite.


Après avoir truqué les présidentiels le clown de Jean-Michel Blanquer réagit à sa défaite : « Il y a eu des irrégularités de la part du candidat qui arrive devant moi au second tour. »

Publié le 13.6.2022


Quand on vous dit qu’ils n’ont aucune gêne à mentir ou bien inverser le cours des choses comme cela les arrangent, nous sommes dans la manipulation de masse comme ce n’est pas permis et personne ne voit rien, pire les moutons vont encore crier au scandale alors qu’ils se sont déjà faits voler toutes les élections depuis Sarkozy avec Dominion.


Élections législatives : salaire, primes, avantages, combien gagne un député ?

Publié le 12.6.2022 par Matthieu Terrats

Leur rémunération dans les moindres détails. 

La course pour un siège à l’Assemblée nationale est lancée. Si le premier tour des élections législatives se déroule ce dimanche, le verdict pour les 577 députés fraîchement élus sera rendu dimanche prochain, le 19 juin, à l’issue du second tour. Mais au fait, combien gagnent-ils ?

Selon le site internet de l’Assemblée nationale, l’indemnité parlementaire d’un député s’élève à 7 239,91 euros brut soit 5 679, 71 euros net mensuel. Elle est composée d’une indemnité parlementaire de base (5 623,23 euros brut), d’une indemnité de fonction (1 447,98 euros brut) et d’une indemnité de résidence (168,70 euros brut). 

Selon liberation.fr, des indemnités spéciales sont également attribuées aux titulaires de certaines fonctions : « Le président de l’Assemblée nationale touche 7 297,82 € de plus, les vice-présidents ont un bonus de 1 042,55 €, et les trois questeurs perçoivent 5 024,49 € supplémentaires chacun ».

À lire aussi : Russie : Une date symbolique, « le 12, Jour de la Russie », le remplaçant de McDonald’s a ouvert ses portes ce dimanche, un symbole historique.

Avantages

À noter qu’un député peut cumuler ses indemnités parlementaires avec ses indemnités d’élu local, lesquelles sont néanmoins plafonnées (2 811,62 euros par mois). 

Aussi, les députés disposent de nombreux avantages. Tels que les déplacements en trains (illimités), en avion (80 allers-retours entre la circonscription et la capitale), les frais de déplacements (taxi, VTC) sont aussi remboursés (plafonnées à 18 950 euros par an), ils disposent d’un « crédit d’équipement téléphonique et informatique (CETI) » (15 500 € pour les députés nouvellement élus, contre 13 000 € pour les réélus), un bureau équipé au Palais-Bourbon, 5 373 euros de frais de mandat non pris en charge par l’Assemblée (achat d’un véhicule, location d’un appartement à Paris, repas…) et enfin un crédit collaborateur de 10 581 euros mensuel pour employer des salariés. 

Source