France : Marseille, l’homme « Alban Gervaise » poignardé au nom de “Dieu“ devant un collège est mort, pas un mot dans les médias corrompus…


Marseille, l’homme « Alban Gervaise » poignardé au nom de “Dieu“ devant un collège est mort, pas un mot dans les médias corrompus…

Ce médecin père de famille catholique, lâchement assassiné devant ses enfants par Mohamed L, aux cris d' »Allah u Akbar » à été égorgé par Mohamed devant ses gosses en plein Marseille ! Pas de vague, on cache, parce que c’est « Allah Akbar » et qu’il faut les classer dingues !

Ils n’en parleront pas, ils préfèrent chialer sur l’Ukraine ! Où recommencer avec leur virus qu’ils ont créés de toutes pièces, ils sont aussi complices que ce pauvre type, Darmanin, Dupont-Moretti il n’y a pas de violence en France, bien sûr cela vous arrange certainement ??? Militaires, Gendarmes, Policiers non corrompus vous allez encore cautionner combien de temps ?? Les prochains seront peut-être votre famille, mais ça sera trop tard…

Le médecin-militaire poignardé devant ses deux enfants par un fou d’Allah à Marseille le 10 mai vient de décéder. La justice française pourrie refuse de qualifier l’acte de terroriste. Médecin militaire, poignardé à mort devant une école catholique par un terroriste islamiste, pas un déséquilibré, un terroriste ! À tous les islamo-gauchistes, cet acte prouve encore que l’islam tue en France, en 2022. Vous êtes complices.

Les motivations terroristes n’ont pas été retenues par le Parquet. Rappel : Mohamed L., 23 ans, avait poignardé à la gorge #AlbanGervaise, éminent radiologue & médecin militaire alors qu’il allait chercher ses enfants à l’école. Nos pensées vont à son épouse & ses 3 enfants.

Publié le 27.5.2022


Toute la France doit avoir le nom d’Alban Gervaise gravé dans le cœur. Pour nous, c’est un humain qui disparaît. Pour toute la France, c’est un père digne, un médecin avec un cœur d’or, une famille frappée par le drame, une horreur de trop : la violence islamiste. #AlbanGervaise

La version officielle par le journal valeurs actuelles.

Marseille : l’homme poignardé au nom de “Dieu“ devant un collège est mort.

Publié le 27.5.2022 par VA

Le 10 mai dernier, une attaque au couteau avait eu lieu dans le 13e arrondissement de Marseille. Un médecin-militaire, venu chercher ses deux enfants à l’école, avait été victime de coups de couteau. Il est décédé ce vendredi 27 mai.

La piste terroriste n'avait pas été retenue © ALLILI MOURAD/SIPA

Il a succombé à ses blessures dans la nuit du jeudi 26 au vendredi 27 mai. Après une attaque au couteau survenue devant le groupe scolaire Sévigné – rassemblant une école, un collège et un lycée – à Marseille, un mort est à déplorer, relate Le Point. Le 10 mai dernier, un homme a été victime de coups de couteau au niveau du thorax dans le 13e arrondissement de la cité phocéenne. D’autres sources assurent qu’il aurait été touché à la gorge. Ce médecin-militaire d’une trentaine d’années venait chercher ses deux enfants à l’école, lorsqu’il avait été pris à parti par un individu armé d’un couteau, déjà connu des services de police pour des délits liés aux stupéfiants. Le pronostic vital de la victime était engagé. Elle est finalement décédée une quinzaine de jours plus tard.

La piste terroriste écartée

Comme le rappelle Le Point, des témoins auraient indiqué que l’individu à l’origine de l’agression, âgé de 23 ans et de nationalité française, aurait évoqué le « diable » ainsi que « Dieu » au moment de son arrestation. Le Parquet national antiterroriste (Pnat) ne s’est pourtant pas saisi de l’affaire. La perquisition réalisée n’aurait pas apporté d’éléments menant à une piste terroriste. Une information judiciaire pour tentative d’homicide volontaire a donc été ouverte par le parquet de Marseille, relate Le Point. L’homme est toujours en détention provisoire en prison.

Source