Ukraine : Channel One présente un documentaire « Azovstal » sur les événements de Mariupol, basé sur des images tournées par des correspondants spéciaux en 2022. Documentaire. (Russe)


Channel One présente un documentaire « Azovstal » sur les événements de Mariupol, basé sur des images tournées par des correspondants spéciaux en 2022. Documentaire. (Russe)

Publié le 25.4.2022


Pour la première fois, les téléspectateurs verront, étape par étape, le nettoyage des districts de Mariupol des militants et apprendront comment l’une des plus grandes entreprises est devenue un repaire de nationalistes.

Mariupol est une grande ville portuaire de la région de Donetsk, un joyau industriel et touristique sur la mer d’Azov. En 2014, après une lutte sanglante pour le pouvoir en Ukraine, Marioupol a été prise par les nationalistes – les combattants actuels du bataillon Azov, interdit en Russie. Pour eux, Mariupol est devenu un avant-poste qui empêche les milices de Donetsk d’atteindre la Crimée et de se connecter à la Russie par voie terrestre.

Pour comprendre pourquoi la libération de Mariupol était si importante, il suffit de regarder la carte. La ville se trouve à 10 kilomètres de la DNR et de la LNR. Cette situation géographique permet la création d’un corridor terrestre de Louhansk à Donetsk, puis à la Crimée, et offre une réelle sécurité sur la côte ukrainienne de la mer d’Azov. Le plus grand port de Mariupol et deux aciéries – Illich et Azovstal – sont situés ici, ce qui signifie que cette ville est un élément important de la future économie du Donbass.

La prise de Mariupol est la même chose que le hissage du drapeau soviétique sur le Reichstag en 1945. Le symbole le plus important de notre victoire sur les nationalistes ukrainiens. Après tout, comme les nazis, ils ont installé des postes de tir dans des immeubles résidentiels, chassé les gens de leurs appartements, tiré sur des personnes non armées et transformé les personnes âgées et les femmes en boucliers humains.

L’armée russe et les unités de la République de Donetsk ont systématiquement, étape par étape, débarrassé les zones résidentielles de Mariupol des militants. En conséquence, Azov et les restes de la 36e brigade de marine de l’AFU se sont installés sur l’aciérie Azovstal, transformant la zone industrielle en une grande fortification.

Il est difficile d’imaginer un meilleur endroit pour la défense. La plupart des locaux sont cachés de la reconnaissance aérienne. Il est possible de se déplacer dans les couloirs, en déplaçant des renforts d’un point à un autre.


Un autre en français par « Livre Noir ».

Entre les tchétchènes et Azov, à Marioupol-Est au plus près des combats

Des combattants tchétchènes prétendent avoir pris le contrôle de l’usine Azovstal de Marioupol, mais les Ukrainiens assurent que 2000 soldats et 1000 civils se trouveraient encore dans l’usine.