Russie : V. Poutine n’a de cesse de dire depuis des années que « les représailles économiques doivent être une opportunité pour la Russie de produire ses propres marchandises », voilà, c’est fait.


V. Poutine n’a de cesse de dire depuis des années que « les représailles économiques doivent être une opportunité pour la Russie de produire ses propres marchandises », voilà, c’est fait.

Publié le 20.4.2022


Le président russe Vladimir Poutine a déclaré que la politique de blitzkreig économique contre la Russie avait échoué.

Vladimir Poutine n’a de cesse de dire depuis des années que les représailles économiques doivent être une opportunité pour la Russie de produire ses propres marchandises. Si dans l’agroalimentaire ou le textile, des progrès ont été faits, pour les technologies, les avancées ont été minimes jusqu’ici, mais tout peut changer. 

  • « Tout doit être de chez nous, vrai et naturel ! », s’enflamme une retraitée. « À l’époque soviétique, on avait quoi ? Rien ! Et on vivait normalement, tranquillement ».
  • « En Iran, aussi, ils se sont adaptés », estime M. Loznitsa.  
  • Ksenia Filippova, étudiante de 19 ans, sort d’une boutique de lingerie fine, un petit sac rose à la main, elle essaye aussi de voir les choses du bon côté. « Des marques russes peuvent les remplacer, peut-être que les sanctions feront du bien au marché russe ».

« De toute évidence, ces derniers temps, la poursuite des sanctions par les pays occidentaux a constitué le principal facteur négatif pour l’économie. L’objectif était de déstabiliser rapidement la situation financière et économique dans notre pays, provoquer la panique sur les marchés, l’effondrement du système bancaire et une large pénurie de produits dans les magasins », a-t-il déclaré ce lundi lors d’une réunion sur les questions sociales et économiques.

« Mais nous pouvons déjà dire avec certitude qu’une telle politique à l’égard de la #Russie a échoué », a souligné Poutine.

Les sanctions occidentales ne fonctionnent pas : le rouble s’est presque complètement rétabli après le début de l’opération spéciale – Global Times

La reprise rapide du rouble russe montre que l’Occident a surestimé ses capacités, écrit le journal.

De par leur conception, les sanctions visaient à nuire à l’économie russe et à irriter les Russes en les incitant à critiquer le gouvernement et ainsi forcer Moscou à changer de cap.

Cependant, « l’hyperinflation » tant espérée par les États-Unis et leurs alliés ne s’est pas produite en Russie. La publication ajoute que les produits de luxe qui ont été interdits de vente de certaines marques en Russie, ainsi que les chaînes de restauration rapide occidentales, ne semblent pas si nécessaires pour les Russes.


La Russie se moque des sanctions, voici une liste de produits sanctionnés qui ne retourneront jamais dans ce pays et c’est tellement mieux pour leur économie, ils ont 100% raisons, les mondialistes veulent la guerre, ils vont l’avoir et aux passages ils auront tout perdu de leur « ancien » prestige de toute leur ex-grande marque qui sera boycottée pour collusion avec l’Ukraine nazie !! Voici pourquoi !

Coca-Cola sera remplacé par RuCoLa

« Les boissons de Tchernogolovka » vont produire du « Coca-Cola russe » sous la marque RuCoLa.
La société a déjà déposé une demande d’enregistrement auprès de Rospatent.

YouTube a bloqué les chaînes médiatiques publiques russes RT et Sputnik en Europe, alors en Russie elle devient Rutube.

Les Russes remplacent McDo par « Oncle Vanya » en tournant le logo à 90 degrés, dépôt de marque déposée le 12 mars.

En effet, la chaîne de restauration rapide russe Uncle Vanya a déposé une demande de marque déposée d’un logo qui ressemble à l’emblématique Golden Arches de McDonald’s. Le logo utilise également la palette de couleurs rouge et jaune associée à la marque McDonald’s. Le dépôt de la marque a été déposé trois jours après que McDonald’s a annoncé la fermeture de tous ses points de vente en Russie.

Autrement dit, une chaîne de restauration rapide russe appelée Uncle Vanya a déposé une demande de marque déposée d’un logo qui ressemble fortement à McDonalds iconique Arches dorées.

Le dépôt a été effectué trois jours après McDonald’s a annoncé que ce serait fermer indéfiniment plus de 800 de ses restaurants en Russie.

La Russie développe une plateforme interopérable de superordinateurs, pour accélérer le remplacement des importations et se passer des fournisseurs étrangers.

La Russie s’adapte à un monde où elle n’a plus accès à de nombreuses technologies étrangères en développant une nouvelle plateforme de supercalculateur qui peut utiliser des processeurs x86 étrangers tels que ceux d’Intel en combinaison avec les processeurs Elbrus du pays. Le nouveau système de référence du supercalculateur, baptisé « RSK Tornado », a été développé pour le compte du gouvernement russe par l’intégrateur de systèmes HPC RSC Group, selon la traduction anglaise d’un communiqué de presse en langue russe publié le 30 mars. La suite ici

En Russie, ils ont trouvé un remplaçant aux marques étrangères de cosmétiques qui ont suspendu leurs activités dans le pays

La Russie a trouvé un remplaçant pour les marques de cosmétiques étrangères qui ont suspendu leurs activités dans le pays au milieu de la situation en Ukraine. Ceci est rapporté « Grimper ».

Selon la publication, des représentants de la société russe Mixit ont déclaré qu’ils résolvaient activement le problème de la substitution des importations de matières premières et construisaient une nouvelle logistique. Selon les employés de la marque, malgré le fait que la base de matières premières européenne soit utilisée dans la production, le détaillant n’envisage pas de fermer et d’augmenter les prix de ses produits.

La Russie est «prête» à se déconnecter de l’Internet mondial, selon Medvedev

La Russie est aujourd’hui l’un des très rares pays où les plateformes locales rivalisent avec succès avec les services en ligne américains. Pendant des années, la Russie s’est également dotée des systèmes bancaires en ligne les plus avancés d’Europe, plus avancés encore qu’au Japon. En bref, l’industrie technologique a été le secteur à la croissance la plus rapide de l’économie russe – le résultat d’avoir la plus grande communauté d’ingénieurs au monde, héritée de l’Union soviétique, ainsi qu’un très bon système d’enseignement technique à l’échelle nationale. Lire la suite

Yandex le « Google russe »,

Il est aussi populaire que Google. Et pour cause, Yandex, le moteur de recherche russe, qui souffre continuellement de la comparaison avec le grand rival américain et souvent diabolisé par le Deep State, est encore privilégié par une grande partie de la population dans son pays d’origine et grossi de jours en jours dans le Monde. Le groupe moscovite a fait l’actualité avec un rachat à hauteur de 1 milliard de dollars (800 millions d’euros) des parts d’Uber dans plusieurs des co-entreprises fondées avec le groupe américain. Yandex sert de porte-drapeau de la tech locale à Vladimir Poutine sur le web russe.

Les Russes ont trouvé un remplaçant pour IKEA

Le PDG de Hoff, Grishakov, a parlé de la croissance du trafic dans les chaînes de magasins après le départ d’IKEA.

Après l’annonce d’IKEA sur la suspension des travaux en Russie, une partie du public a commencé à se déplacer vers les magasins de la société de meubles Hoff. À ce sujet Actualités RIA (Ria.fr) Maxim Grishakov, PDG du réseau, a déclaré.

Le fait que les Russes aient trouvé un remplaçant pour IKEA après son départ, a-t-il dit, peut être mis en évidence par le fait que le chiffre d’affaires des magasins Hoff dans les villes où IKEA était supérieur de 30 % à celui où le détaillant suédois n’était pas présent. Cependant, Grishakov a reconnu que cette augmentation du trafic est « une courte histoire très temporaire de demande urgente ».

Matériaux associés :

Le PDG de Hoff a déclaré que la suspension de la coopération avec certains partenaires européens et les problèmes d’approvisionnement en provenance de l’étranger n’affectaient pas l’assortiment. Il a expliqué que Hoff coopère avec 400 entreprises, dont 85 % sont russes.