Allemande : La police allemande effectue une descente dans le groupe néonazi « Vereinte Patrioten » (Patriotes unis) pour « planification d’attentats à la bombe sur le réseau énergétique » afin de créer une situation « de type guerre civile ».


La police allemande effectue une descente dans le groupe néonazi « Vereinte Patrioten » (Patriotes unis) pour « planification d’attentats à la bombe sur le réseau énergétique » afin de créer une situation « de type guerre civile ».

Publié le 14.4.2022


La police allemande arrête un groupe de droite qui planifiait une attaque contre le réseau énergétique.

La police allemande a déclaré que le groupe d’extrémistes de droite avait prévu des attaques qui créeraient un chaos national.


Selon des enquêteurs allemands, un groupe de chatteurs extrémistes prévoyait des attentats à la bombe pour couper l’électricité dans tout le pays. Ils espéraient créer une situation « semblable à une guerre civile » pour renverser le système démocratique de gouvernement du pays.

La police du Land de Rhénanie-Palatinat, dans l’ouest du pays, affirme avoir démantelé un groupe de discussion d’extrême droite qui cherchait à renverser la démocratie allemande.

Le bureau de la police criminelle de Mayence (LKA) a déclaré mercredi que des membres d’un groupe se faisant appeler « Vereinte Patrioten » (Patriotes unis) prévoyaient des attentats à la bombe contre l’infrastructure énergétique de l’Allemagne dans l’espoir de provoquer des pannes d’électricité durables à l’échelle nationale, qui déclencheraient une situation « semblable à une guerre civile ».

Le groupe pensait qu’une telle attaque permettrait ensuite de renverser le gouvernement élu de l’Allemagne et, en fin de compte, son système démocratique.

Le LKA a déclaré que des raids nationaux ont été menés contre le groupe pour ses projets d’attentats à la bombe et autres activités violentes.

Les autorités ont déclaré qu’elles fourniraient de plus amples détails sur cette affaire lors d’une conférence de presse avec les enquêteurs du parquet général de Coblence, jeudi à 10 heures (UTC).

Les arrestations de mercredi interviennent une semaine seulement après qu’une vaste opération de police nationale a conduit à l’arrestation de quatre personnes clés.

Quelque 800 policiers ont perquisitionné 60 lieux liés aux groupes néonazis « Atomwaffen Division » (AWD), « Combat 18 » (C18) et « Knockout 51 » (K51).

Source