USA/ Canada : Des vidéos incroyables montrent des camionneurs dans le Michigan faisant marche arrière sur plus de 10 miles pour le pont Blue Water vers le Canada après que des camionneurs et des agriculteurs aient fermé le pont Ambassador.


Des vidéos incroyables montrent des camionneurs dans le Michigan faisant marche arrière sur plus de 10 miles pour le pont Blue Water vers le Canada après que des camionneurs et des agriculteurs aient fermé le pont Ambassador.

Publié le 9.2.2022


Pour le troisième jour, le pont Ambassador continue d’être barricadé par des camionneurs canadiens, bloquant la circulation de Detroit à Windsor, en Ontario. L’impact économique commence à se faire ressentir avec déjà plusieurs usines automobiles qui ont dû fermer ou réduire leur production.

L’une des frontières internationales les plus fréquentées, où transitent chaque jour des marchandises d’une valeur d’environ 3,2 millions de dollars, est toujours partiellement fermée par le Convoi canadien pour la liberté des camionneurs, qui se battent pour leur liberté.

Photo via Detroit Free Press

Aujourd’hui, le pont Blue Water, un poste frontière à deux travées, est bloqué sur des kilomètres car tout le trafic vers le Canada est redirigé vers ce pont. Plus tôt dans la journée, les bouchons s’étendaient sur plus de 15 km.

Regardez les vidéos montrant l’important refoulement du Bue Water Bridge.

Les agriculteurs de Sarnia barricadent également le côté canadien du pont Blue Water avec leurs tracteurs en soutien à la protestation des camionneurs.

Du côté canadien du pont, à Sarnia, la circulation est bloquée sur des kilomètres, les camionneurs et les véhicules tentant de passer du Canada aux États-Unis.

Alors que la pression sur le Canada ne cesse de croître, les premiers ministres des provinces canadiennes commencent à céder aux demandes des camionneurs. L’Alberta et la Saskatchewan ont éliminé les passeports de vaccination COVID et supprimeront le mandat des masques à la fin du mois. Ottawa, le Québec et l’Île-du-Prince-Édouard vont lever leurs restrictions relatives au COVID, y compris les limites imposées aux rassemblements privés.

Dernières nouvelles : Canada cède : Ottawa et la Saskatchewan abandonnent les mandats COVID [VIDÉO].

Une semaine seulement après que le Premier ministre canadien Justin Trudeau ait qualifié les manifestants du « Convoi de la liberté » d' »insulte à la vérité » et les ait traités d’extrémistes de droite, les Premiers ministres du Canada ont commencé à céder à leurs exigences. Les premiers ministres de l’Alberta et de la Saskatchewan ont abandonné les passeports à base de vaccin Covid, une mesure qui, selon eux, était nécessaire pour unifier le pays. Ottawa assouplit également ses restrictions concernant le vaccin Covid, en supprimant les limites imposées aux rassemblements privés à compter du mois prochain. La police d’Ottawa a tenté de briser la volonté des manifestants du Convoi de la liberté en volant leurs fournitures et en démolissant leurs campements, mais l’opposition à la tyrannie médicale ne cesse de croître au Canada, car les représentants du gouvernement ont commencé à acquiescer discrètement à leurs demandes.

Le Star rapporte :

« Plusieurs provinces sont en train de retirer les mandats de vaccination et les restrictions sanitaires qui sont au cœur d’un débat polarisé à travers le pays sur ce que cela signifie de vivre avec le COVID-19.

L’Alberta, la Saskatchewan et le Québec ont tous dévoilé mardi des plans visant à restreindre les mesures qui sont devenues le point de mire d’un public épuisé après près de deux ans de crise sanitaire mondiale.

En Occident, les gouvernements agissent rapidement. L’Alberta a annoncé qu’elle allait lever les exigences relatives au passeport pour les vaccins d’ici la fin de la nuit de mardi à mercredi, dans le cadre d’une approche en plusieurs étapes visant à éliminer la majorité des restrictions dans la province. Cette nouvelle a été annoncée quelques heures après que le gouvernement de la Saskatchewan ait déclaré qu’il supprimerait ses exigences en matière de vaccins le 14 février, et que les exigences relatives aux masques seraient supprimées deux semaines plus tard.

Au Québec, où les mesures de santé publique sont parmi les plus strictes du pays, le premier ministre François Legault a présenté un plan qui prévoit la levée de la plupart des restrictions d’ici le 14 mars. À partir de samedi, il n’y aura plus de restrictions légales sur les rassemblements privés. »