Canada : Le bateau coule… Le directeur national de santé publique du Québec Horacio Arruda a remis sa démission hier.


Bientôt en France.

Le bateau coule au Québec… Le directeur national de santé publique du Québec Horacio Arruda a remis sa démission hier.

Plusieurs réclamaient le départ de celui qui a été un pilier de la lutte contre la COVID-19 entre autres à cause de ses propos contradictoires au fil de la pandémie.

« Les propos récents tenus sur la crédibilité de nos avis et sur notre rigueur scientifique causent sans doute une certaine érosion de l’adhésion de la population », dit-il notamment pour expliquer sa décision de démissionner, acceptée par M. Legault.

Publié le 11.1.2022


Le premier ministre du Québec, François Legault, a accepté la démission du directeur de la santé publique de la province, le Dr Horacio Arruda.

Arruda a présenté sa lettre de démission lundi, alors que la vague Omicron submerge les hôpitaux de la province, obligeant le réseau de santé à reporter des opérations chirurgicales et d’autres services médicaux.

La crise a suscité des critiques de la part de personnes comme la chef du Parti libéral, Dominique Anglade, qui a déclaré récemment que  » l’intuition, et non la science « , dirige la politique du Québec en matière de pandémie. Et tandis que certains appellent à un leadership plus fort, des centaines de Québécois sont descendus dans les rues de Montréal samedi pour protester contre le renforcement des mesures de santé publique.

« Les récents commentaires sur la crédibilité de nos opinions et notre rigueur scientifique provoquent sans aucun doute une certaine érosion du soutien du public », a écrit M. Arruda dans sa lettre de démission.

« Compte tenu de cette érosion, je considère qu’il est approprié de vous offrir la possibilité de me remplacer avant la fin de mon mandat. »

Arruda a occupé ce poste pendant près de 12 ans. Il a été reconduit dans ses fonctions pour un nouveau mandat de trois ans en juin 2020.

Il a déclaré dans la lettre que, si le premier ministre le souhaitait, il continuerait à servir.

Cependant, le premier ministre a déjà choisi le successeur d’Arruda et en fera probablement l’annonce lors d’une conférence de presse mardi après-midi.

Le nouveau directeur sera le Dr Luc Boileau.


Le Dr Horacio Arruda a remis sa démission au Directeur national de santé publique du Québec

Le Dr Horacio #Arruda a remis sa démission ( Directeur national de santé publique du #Québec)

Dans une lettre adressée au premier ministre, le Dr Arruda explique qu’il préférait remettre sa démission, puisque ses avis controversés sur la gestion de la pandémie commençaient, selon lui, à nuire à la crédibilité du gouvernement.  

Voici l’intégralité de la lettre de démission du Directeur national de santé publique du Québec, Horacio Arruda.


PAR COURRIER ÉLECTRONIQUE

Québec, le 10 janvier 2022

Monsieur François Legault
Premier ministre du Québec
Ministère du Conseil exécutif
835, boul. René-Lévesque Est, 3e étage
Québec (Québec) G1A 1B4

Monsieur le Premier ministre,

Depuis près de 12 ans, je sers le Québec comme Directeur national de santé publique (DNSP). J’y donne le meilleur de moi-même, avec le bagage et l’expérience qui sont les miens. Avec mes collègues, au cours des deux dernières années, nous avons combattu sans relâche pour diminuer au maximum l’impact de cette terrible pandémie de COVID-19.

Dans un contexte d’incertitudes et de progression rapide des connaissances, nous avons émis des avis de santé publique et fait des recommandations, les meilleurs possibles, pour supporter en temps opportun le gouvernement dans ses prises de décisions. Les diverses opinions d’experts consultées tout comme les meilleurs standards de santé publique reconnus ont été pris en compte dans nos recommandations. Il importe de considérer chacune de ces recommandations dans le contexte des connaissances du moment et de l’époque. Nous avons porté une attention particulière envers nos populations les plus vulnérables et tenu compte des impacts importants des mesures proposées sur les multiples déterminants de la santé et sur le réseau de soins de santé.

Les propos récents tenus sur la crédibilité de nos avis et sur notre rigueur scientifique causent sans doute une certaine érosion de l’adhésion de la population. Dans un tel contexte, j’estime approprié de vous offrir la possibilité de me remplacer avant l’échéance du terme de mon mandat, du moins à titre de DNSP.

Ne voyez pas dans ce geste un abandon de ma part, mais plutôt l’offre d’une opportunité pour vous de réévaluer la situation, après plusieurs vagues et dans un contexte en constante évolution.

Si cela devait être votre décision, je continuerai, et ce, comme je l’ai toujours fait, à servir les concitoyens comme acteur de santé publique, mais serai disposé à le faire dans un rôle différent.

Je vous remercie sincèrement pour votre confiance à mon égard, confiance que vous m’avez témoigné et fait part au cours de ces deux dernières et intenses années.

Veuillez agréer, Monsieur le Premier ministre, l’expression de nos sentiments les meilleurs.

Le directeur national de santé publique et sous-ministre adjoint,

Horacio Arruda, M.D., FRCPC

c.c.    M. Christian Dubé, MSSS M.
         Yves Ouellet, MCE
         Mme Dominique Savoie, MSSS